D'encre et de sang tome 2
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 24 Février 2016
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Gihef
Dessin : Renaud

Été 1944. La ville de Bruxelles s'apprête à être libérée par les Alliées. Mais un redoutable tueur en série sévit toujours la capitale belge et les victimes se multiplient. Katja Schneider, une journaliste d'origine autrichienne, mais également espionne à la solde des Alliés, finit par intégrer la rédaction du quotidien "Le Soir", et se voit confier cette affaire. En parallèle, elle devra s'approcher de Léon Degrelle, un journaliste influent et sympathisant nazi, et le mettre hors d'état de nuire. Si le premier tome avait posé les jalons de cette histoire, le second s'enfonce dans l'horreur des exactions commises par certains protagonistes. Tout en recherchant son compagnon disparu, Katja va devoir jouer sur plusieurs tableaux pour espérer découvrir des informations utiles à ses différentes missions. Quitte à devoir sceller des alliances contre nature et frôler à plusieurs reprises la mort.

Le dessin de Renaud (Jessica Blandy) s'avère plutôt réussi dans l'ensemble. Le choix du pastel donne un ton assez particulier à l'album, malgré le contexte sombre de l'époque. Bruxelles est en effet entièrement occupée par les Nazis, et un long travail de documentation a du être nécessaire pour récréer parfaitement la capitale de l'UE. Le scénario de Gihef est parfaitement cohérent par rapport aux situations rencontrées, mais la narration est un peu précipitée en fin d'album, comme s'il fallait impérativement répondre à toutes les questions demeurées en suspens jusqu'à présent. C'est un peu le cas puisque ce tome 2 conclut la série.

VERDICT

-

D'encre et de sang revient dans un album riche en nuances. La mission de Katja évolue sur différents fronts et promet de sérieuses complications à l'héroïne. Un bon moment de lecture.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés