Wario : Master of Disguise
Plate-forme : Dual Screen
Date de sortie : 01 Juin 2007
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Plate-forme
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


6/10
Wario revient sur Nintendo DS.

Wario est de retour.

Alors qu’il regarde une émission TV relatant les exploits du grand voleur Blizzard Blanc, Wario se met en tête de s’incruster dans la série et de voler la vedette aux voleurs, et par la même occasion ses trésors. La manière parfaite de faire fortune en somme. C'est alors qu'il plonge dans l'écran de la TV et vole le sceptre magique, Bonchic, qui permet les rapides changements de déguisement. Votre objectif à présent, récupérer les trésors et rechercher le prix ultime : un artéfact ancien qui exhausse les voeux.

Wario doit récupérer des déguisements pour devenir le plus grand des voleurs et passer de l’un à l’autre en utilisant Bonchic, le sceptre magique nouvellement acquis. A chaque déguisement correspondent des pouvoirs uniques. Vous commencez ainsi la partie en tant que Wario Voleur, un puissant déguisement, idéal pour tailler les ennemis en pièces, sauter très haut et déplacer des objets lourds. Au fur et à mesure de la progression de nouveaux déguisements serront disponibles dont le Wario Cosmique avec son pistolet laser, le Wario Artiste utile pour créer des blocs ou des passages par lesquels s’échapper, et le Wario Matelot qui peut créer un bateau pour traverser des zones inondées. Avec sept costumes différents à trouver, Wario sera équipé pour chaque situation.

Mamma mia !

Pour passer rapidement d’un costume à un autre il suffit de dessiner de simples symboles à l’aide du stylet sur l’écran tactile de la Nintendo DS. Utiliser l’écran tactile permet non seulement de changer de déguisement facilement mais également d’activer les pouvoirs uniques qui l’accompagnent. Par exemple, tapoter sur l’écran costumé en Wario Cosmique lui fera tirer avec son laser à l’endroit où l’on tapote.

Développé par Suzak (F-Zero GP Legend, F-Zero Climax), Wario : Master of Disguise tranche donc radicalement avec la série des Wario Land, jeux de plate-forme 2D très accrocheurs des années 1990. Ici on devra surtout lutter pour devenir le plus grand des voleurs, d’autant plus que le Blizzard Blanc est sur vos basques et qu’il ne compte pas se laisser voler comme cela. À la fin de chaque épisode, Wario devra lutter contre lui en se servant des nombreux équipements qu'il a récupérés pour progresser dans le jeu. Une fois qu'un épisode a été accompli, il sera possible de le revisiter et employer de nouveaux déguisements. Ceci permet d'explorer des secteurs précédemment inaccessibles afin d’y récupérer encore plus de trésors cachés.

Une réalisation honnête.

Durant sa mission Wario voyagera à travers des environnements exotiques comprenant un paquebot luxueux, des ruines aquatiques et une pyramide égyptienne. Les graphismes du jeu se révèlent convenables, même si la Nintendo DS a déjà livrée beaucoup mieux. En outre, on dénote quelques imprécisions avec le stylet, ce qui est toujours dérangeant. Néanmoins, la jouabilité du jeu est plutôt simple, il est vrai que l'action manque parfois de piquant.

Le problème numéro 1 de Wario reste pourtant sa difficulté. Le jeu est simple, très simple, voire trop simple. Même Super Princess Peach semblait plus résistant. Quoiqu'il en soit, la durée de vie du jeu reste très correcte si vous souhaitez tout boucler à 100%.

      

VERDICT

- Wario revient dans une production pleine d'humour, mais manquant cruellement de profondeur.
© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés