Wonderball tome 4 : Le Photographe
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 11 Janvier 2017
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Fred Duval et Jean-Pierre Pécau
Dessins : Colin Wilson
Couleurs : Jean-Paul Fernandez

San Francisco, Août 1983. L'inspecteur Spadaccini alias Wonderball est mis en congés forcés dans l'attente des résultats de l'enquête interne sur la mort du Chasseur (cf tome 1). Après un attentat commis par le tueur de masse, Wonderball a déclaré avoir trouvé des similitudes dans ce dossier et l'assassinat de JFK il y a des années plus tôt. Un mystérieux individu l'aborde le jour des funérailles de son ami Bob Archer, affirmant connaître les liens entre le Collège Invisible et la mort d'Archer. Suivant les indications de ce Fantôme, Wonderball trouve dans l'Utah les archives d'une maison de production cinématographique dont les films servaient au conditionnement des Alphas. Le Collège invisible veut arrêter Wonderball avant qu'il ne découvre la vérité sur ses origines, mais il est déjà trop tard. Cet avant-dernier tome nous révèlera de nouvelles informations sur les super soldats depuis leur entrainement durant leur jeunesse à l'orphelinat jusqu'à cette année 1983 ...

Moins d'un an après son prédécesseur, Wonderball revient aux affaires et n'a en rien changé ses méthodes, efficaces certes, mais également très violentes. Comme le sous-titre le mentionne, cet opus dévoile quelques informations sur un nouveau personnage, le photographe, un certain Allan Smithee qui était lui aussi membre du programme des Alphas. Cet artiste est reconnu pour ses œuvres particulièrement violentes et subversives. Au fil de l'investigation, Wonderball n'apparaît être qu'un pion sur l'échiquier, et des souvenirs d'enfance refont surface. Aussi, il décide de revoir son ex-femme et son fils, afin de les mettre à l'abri d'un potentiel danger. La conclusion approche à grands pas, et il est encore difficile de savoir où nous emmènent les auteurs. Le scénario tient en tout cas en haleine et les dessins ne manquent pas d'intensité.

VERDICT

-

Wonderball est un très bon polar. Le récit gagne en intensité et en profondeur au fil des pages. L'intrigue progresse bien, de nouveaux personnages apparaissent sans jamais perdre de vue l'intrigue principale centrée autour de Wonderball et de la conspiration dont il semble être le centre de gravité.

© 2004-2017 Jeuxpo.com - Tous droits réservés