Farming Simulator Nintendo Switch Edition
Plate-forme : Nintendo Switch
Date de sortie : 07 Novembre 2017
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Simulation de vie
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7/10

Farming Simulator 17 accueille un portage sur Nintendo Switch amputé du support des mods et du mode multijoueurs.

Un épisode complet ?

Lancée en 2011 sur PC, la série Farming Simulator rencontre toujours un grand succès sur ordinateurs. Les développeurs de Giants Software nous ont donc préparé l'an passé un nouvel épisode, tout simplement nommé Farming Simulator 17 et désormais adapté sous le nom de Farming Simulator Nintendo Switch Edition. Le concept n'a pas changé, il s'agit toujours de gérer une exploitation agricole, en utilisant un tracteur et de nombreux outils. L'aire de jeu s'est encore agrandie depuis l'épisode 2015 (deux cartes sont d'ailleurs proposées), et comportant toutes sortes de cultures (pommes de terre, blé, betteraves, colza, tournesol etc). Certaines d'entre elles exigeront l'achat de semoirs particuliers puis de récolteuses, cela va de soi, et vous pourrez toujours embaucher des ouvriers pour labourer les champs ou s'occuper de leur récolte. Le nouveau système de fertilisation des sols demandera d'effectuer des rotations de culture pour préserver ses terres (une option désactivable cela étant), tandis qu'un système de transport de marchandises par voie ferrée marque son apparition. L'élevage est un peu plus délicat à gérer, car si le poulailler est accolé à votre ferme, les moutons, les cochons et les vaches sont situés beaucoup plus loin, obligeant à faire tous les jours un petit trajet en tracteur.

En parlant de tracteur, ceux-ci sont plutôt bien modélisés, et comprennent une centaine de références différentes. Cependant, le moteur physique est une fois encore totalement fantaisiste. On ne ressent pas du tout l'inertie des machines, et on se croirait presque devant un jeu de course arcade, c'est dire. Fort heureusement, le didacticiel est plus efficace que les précédents opus, et sera l'occasion de se familiariser avec la sylviculture (le bûcheronnage pour faire simple). Notez qu'il est possible d'incarner un personnage féminin cette fois, et qu'à présent, les missions se déroulent sur des champs dont vous n'êtes pas propriétaire. Soit vous acceptez d'être payé (en fonction de la durée et de l'hectare) entre 5000 et 50.000 crédits pour moissonner, récolter et épandre avec la matériel mis à disposition, soit vous achetez le champ. En revanche, cette adaptation Switch ne gère pas les mods, ce qui est regrettable car cette option présente sur PS4, PC et Xbox One, permettait de modifier à la fois les cartes, les constructions ou encore les véhicules.

Une réalisation standard.

Techniquement parlant, Farming Simulator Nintendo Switch Edition est loin d'impressionner avec un niveau de détails qui demeure assez bas, la présence d'un peu d'aliasing, et une distance d'affichage qui reste faible. Néanmoins, la carte champêtre de Sosnovka (Europe de l'Est) et la plus difficile de Goldcrest Valley (États-Unis) assurent le dépaysement, le véhicules sont bien modélisés et les effets spéciaux s'avèrent assez réalistes (mention spéciale aux conditions climatiques. Les bogues de collisions sont moins nombreux que dans les précédents opus, et cette mouture Switch ne rencontre aucun ralentissement, que ce soit en mode dock (résolution 900p) ou en mode portable (résolution 720p). La prise en main est globalement très correcte, et les activités s'avèrent plus variées que dans le précédent opus. En revanche, tailler du bois est un exercice particulièrement imprécis, sans compter que la tronçonneuse affiche un comportement parfois étonnant. Signalons la présence de véhicules (type pickup) pour aller ramasser le bois et même aller se balader. L'interface tactile permet également de gérer votre ferme du bout des doigts.

Malgré l'absence du mode multijoueurs dans ce portage, la durée de vie s'annonce à la hauteur, si toutefois vous adhérez à ce genre bien particulier, tant les tâches s'avèrent nombreuses à gérer. Mais là encore, le réalisme des objectifs en prend un coup, lorsque l'on découvre qu'une simple livraison peut rapporter beaucoup plus d'argent que de passer des heures à semer des graines dans un champ et à les récolter. Côté son, les musiques sont très discrètes, et les bruitages globalement réalistes.

VERDICT

-

Farming Simulator Nintendo Switch Edition propose un contenu solo identique aux autres supports, tant au niveau des cultures que des moyens de locomotions, mais la réalisation technique a logiquement été revue à la baisse (un peu trop) depuis les autres moutures. Le gameplay demeure toujours aussi agréable, malgré l'absence surprenante des parties multijoueurs.

© 2004-2017 Jeuxpo.com - Tous droits réservés