2Dark
Plate-forme : Xbox One - PC - PlayStation 4
Date de sortie : 17 Mars 2017
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7.5/10

Faufilez-vous au coeur des bas-fonds de Gloomywood, percez le secret de cette ville maudite et secourez des enfants captifs de psychopathes.

Voyage au bout de la nuit.

Développé par le jeune studio Gloomywood, 2Dark est le nouveau jeu vidéo de Frédérick Raynal, créateur de la série Alone in the Dark. Cette production indépendante n'est pas le pendant moderne du pionnier du survival-horror, mais un titre d'action/aventure vous plongeant dans les bas-fonds de Gloomywood, une ville peuplée de tueurs en série (six) ayant kidnappé des enfants. Vous incarnez Smith, un ancien détective dont la vie a basculé le 13 juin 1969, lorsque sa femme fut assassinée par un serial killer et ses enfants enlevés. Sept ans plus tard, le personnage ne peut rester insensible face à la série de disparitions suspectes qui fait la une des journaux. La narration sombre rapidement dans le macabre et le tragique, d'où la classification 18+. Il vous faudra progresser dans les antres de tueurs psychopathes toujours plus pervers et corrompus, afin de sauver un maximum d'enfants mais aussi de récolter des preuves pour arrêter les coupables. Il faut le mentionner d'office, les environnements regorgent de pièges sadiques, et il serait étonnant que vous arriviez à sauver tout le monde. La moindre erreur se paie comptant, et lorsque Smith est lui-même traqué, il lui  sera nécessaire de se cacher au plus vite. Il faudra souvent avancer dans l'ombre, le briquet (ou la lampe-torche) à la main, et ne pas faire de bruit dans ce huis clos, sous peine de devenir soi-même une victime. En cas d'erreur, le game over n'est pas loin tant les psychopathes sont puissants, et il n'y a aucune sauvegarde automatique pour vous aider.

Mais 2Dark reprend également la quête d'objets des survival d'antan, et même des premiers Resident Evil. Fréquemment, vous devrez trouver un item pour débloquer un passage, combiner plusieurs d'entre eux pour résoudre un puzzle ou tout bonnement éliminer une menace potentielle. Exemple, un chien barre le passage, le moyen le plus simple de l'éloigner est de lui envoyer un morceau de viande (qu'il faudra au préalable récupérer). Parfois, vous pourrez employer la manière forte et éliminer tous les complices sur votre passage si vous disposez d'une arme blanche, voire même vous déguiser pour passer inaperçu. Il n'existe pas une seule solution pour accomplir sa mission, et c'est là l'une des forces du jeu. Là où l'expérience devient plus frustrante, c'est lorsque l'on découvre la rigidité de l'inventaire. Smith récupère de nombreux éléments inutiles, ce qui n'aide pas forcément à s'y retrouver. En cas de danger imminent, vous pourrez toujours sortir votre pistolet, mais les munitions s'avèrent forcément limitées. Une fois un enfant repéré, il faudra le convaincre de vous accompagner, c'est là que les bonbons interviennent (oh le cliché).

Une réalisation forcément rétro.

Sur le plan technique, 2Dark présente une direction artistique maîtrisée, entre 3D et pixel (du voxel donc) qui rappelle les jeux des années 1990. Le graphisme est assez détaillé, mais terriblement sombre, ce qui nuit parfois à la visibilité. La vue isométrique empêche aussi d'anticiper l'action, ce qui peut s'avérer très pénalisant étant donné la grande difficulté du jeu. La prise en main, old school elle aussi, aurait gagné à quelques explications puisque vous êtes lâché dans le bain sans grandes explications. Les niveaux sont assez rapides à compléter, mais arriver au boss est une autre affaire, tant le système de combat apparaît peu dynamique et imprécis.

Plus réussi, l'aspect sonore a fait l'objet d'un soin particulier. Les bruitages sont souvent très inquiétants et plongent littéralement le joueur au cœur de l'horreur. L'ambiance s'avère glauque et malsaine, et manie avec talent l'humour noir. Il faudra une bonne dizaine d'heures pour en faire le tour, sauf si vous n'avez pas le courage d'aller jusque là tant le challenge est important. A noter qu'une version physique du jeu est également disponible, elle comporte le jeu sur Blu-Ray, un boîtier SteelBook et le disque de la bande son remasterisée (21 titres interprétés par un orchestre symphonique).

VERDICT

-

2Dark est une production bien singulière. Si certains y attendaient le "Alone in the Dark" du nouveau millénaire, ce survival-horror s'avère finalement davantage rétro que son illustre modèle, mais présente une difficulté de haut vol. Ce polar présente des séquences fortes et des thématiques lourdes, loin de l'entertainement grand spectacle habituel. Un titre sympathique, mais aussi trop vieille école sur certains points, notamment du côté de l'inventaire ou du système de combat. De quoi en devenir frustrant chez les moins de vingt (trente ?) ans ...

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés