STARVE
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 14 Avril 2017
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scenario : Brian Wood 
Dessin : Danijel Zezelj

Dans un futur assez proche, les inégalités ont achevé de fracturer la société en deux. Une seule chose réunit encore toute la population, un programme de télé-réalité culinaire d'un nouveau genre : Starve. Créé par le populaire chef Gavin Cruikshank, ce show met en scène une série de défis totalement conventionnels qui a évolué en sport d'arène pour le plaisir des grands patrons. Que cela soit la préparation du dernier espadon pêché en mer à l'accommodation de la viande de chien pour la table des plus riches, Starve ne nous épargne rien. Le chef Gavin a pourtant quitté le monstre qu'il a engendré et vit reclus depuis trois ans en Asie du Sud-Est, accro aux drogues en tous genres. Cependant, dans un monde pré-apocalyptique qui ne demande qu'à être sauvé, Gavin décide de revenir mettre de l'ordre dans son émission. Et la leçon promet d'être brutale.

Le scénariste Brian Wood nous dresse une vision bien sombre mais pas fataliste de l'humanité. L'intrigue s'attaque au concept "Top Chef" (et consorts) en le poussant à son paroxysme, avec en tête d'affiche un personnage au vitriol. Le réchauffement climatique a laissé un morceau de la côte Est sous l'eau et le service des douanes a été privatisé. Après avoir connu la gloire, Gavin Cruikshank a abandonné tous les siens, laissant derrière lui une femme en colère et une fille déçue. La femme de Cruikshank est en colère en partie parce qu'elle a tardivement appris que son mari est gay. Pendant son absence, cette dernière l'a déclaré légalement mort et détient maintenant les droits sur le spectacle. Le scénario s'avère plus profond que prévu, il parle de la surconsommation de ressources par les privilégiés, ainsi que du gaspillage, de l'excès et de la cupidité qui tue l'environnement et assure que les pauvres continueront de mourir de faim. Il s'agit de l'amour de la nourriture, la vraie bonne cuisine, bien préparée, mais aussi de l'amour d'un père pour sa fille, et de la façon dont cet amour exige qu'il revienne dans le jeu et qu'il change. Les dessins de Zezelj sont ultra chargés, sombres, et rendent parfaitement justice à l'émission. Il en est de même de la coloration, dominée par le noir et le rouge.

VERDICT

-

Starve se déroule dans un avenir où les marées montent, et l'écart se creuse de plus en plus entre les riches et les pauvres. C'est une bande dessinée brutale et la satire est épaisse, mais superposée parfaitement. C'est un voyage sombre mais cela en valait la peine.

© 2004-2017 Jeuxpo.com - Tous droits réservés