Blackguards 2
Plate-forme : PlayStation 4 - Xbox One
Date de sortie : 15 Septembre 2017
Résumé | Test Complet | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7/10

Deux ans et demi après la version PC, Blackguards 2 accueille une adaptation sur consoles.

Il était une fois.

Sans surprise, Blackguards 2 prend place dans l'univers de l'Oeil Noir, un jeu de rôle papier déjà adapté à plusieurs reprises en jeu vidéo (Drakensang, Memoria). Dans ce nouvel épisode, l'intrigue débute trois ans après son prédécesseur. Un conflit fait rage entre Cassia et son ennemi juré, le tyran Marwan. Ce dernier dirige le pays d’une main de fer perché sur son trône de Mengbilla. Les Blackguards sont donc désignés pour défaire Marwan de son emprise et mettre fin à son régime de terreur. La mission de notre nouveau personnage, Cassia sera donc de rallier à sa cause les héros déchus du premier opus de Blackguards. Car le nain pyromane, le mage séducteur, et l'ancien guerrier ne sont plus que l'ombre d'eux-même. Fort heureusement, le jeu dispose de sous-titres français, ce qui ne sera pas du luxe tant les personnages sont bavards. On retrouve parfois des dialogues à choix multiples, mais l'impact des évènements à suivre n'est guère chamboulée. Certes, la localisation n'est pas parfaite, mais elle permet de découvrir la trame principale d'un jeu de rôles au tour par tour composé de cinq chapitres, soit une bonne vingtaine d'heures de jeu au final. En revanche, la progression est très linéaire et même les visites en ville sont conditionnées à l'avancée de la quête principale. On retrouve quelques quêtes annexes en discutant ça et là, et l'essentiel de Blackguards est à rechercher du côté des combats.

Après voir créé votre personnage (Guerrier, Chasseur, Mage, etc) on découvrira une zone de combat divisée en hexagones, comme dans les tactical RPG japonais (Fire Emblem par exemple). Vous dirigerez non seulement votre personnage, mais aussi ses compagnons de route. En cliquant sur un protagoniste, une roue des talents apparaît avec les actions possibles. Dans les faits, tout est encore très perfectible, et il n'est pas rare de rater sa cible même si vous êtes placé à proximité. En cliquant sur la touche V du clavier, vous découvrirez les éléments du décor avec lesquels il est possible d'interagir. Mine de rien, cette fonctionnalité peut vous sortir d'un bien mauvais pas, surtout si vous manquez de munitions ou d'énergie (on ne trouve aucun item sur le champ de bataille). Heureusement, les développeurs ont laissé la possibilité de s'équiper de trois sets d'armes différents avant d'aller combattre, et une jauge d'endurance est cette fois de la partie. Une fois la joute terminée, Blackguards 2 vous attribue des points d'aventure (PA) vous permettant d'optimiser chacun de vos personnages, un procédé extrêmement long ceci dit et pas toujours bien opérationnel puisqu'on ne sait pas toujours sur quelle compétence se tourner.

Une réalisation en progression ?

Sur le plan purement technique, Blackguards 2 s'avère loin de la perfection. Le graphisme est un peu avare en détails, la lisibilité n'est pas toujours optimale durant les combats, et le manque de finition est criant. La carte du monde est un peu peu plus fournie cette fois puisque plusieurs chemins sont possibles, chacun menant à des villes plus ou moins résistantes. En reversant le pouvoir en place, vous pourrez préparer une armée pour tenter de bousculer Marwan. Mais ce dernier peut en faire de même, et reprendre des cités conquises. Le jeu bascule alors en mode défense, où vous pourrez positionner vos unités ainsi que des pièges avant de partie au combat.  Le portage sur consoles n'a pas amélioré la réalisation et un effet de flou se fait ressentir à l'écran, de même qu'une animation parfois un brin chancelante.

Ajoutons à cela une jouabilité davantage complexe qu'on aurait pu l'espérer, un système de combat où la chance est trop présente, des doublages anglais peu convaincants (une seule personne semble avoir doublée tous les participants), ainsi qu'un rythme assez lent, et la progression peut s'avérer très frustrante. Mais si vous appréciez les productions dans le genre "The Banner Saga", Blackguards 2 ne manquera pas d'arguments. PS4 oblige, il est possible de jouer sur PS Vita via la fonctionnalité Remote Play, mais la lisibilité n'apparaît pas optimale sur le petit écran de la console. Notons enfin que l'édition limitée Day One du jeu comporte en supplément un artbook numérique ainsi que la bande son.

     

VERDICT

-

A l'image de son prédécesseur, Blackguards 2 est un RPG au tour par tour qui profite d'une bonne ambiance et d'une durée de vie à la hauteur. En revanche, le titre de Daedalic comporte également une pléthore de défauts techniques qui risquent de rebuter plus d'un joueur. Il aurait été appréciable de les corriger étant donné la longue attente depuis la sortie de la mouture PC ...

© 2004-2017 Jeuxpo.com - Tous droits réservés