Persona Q2 : New Cinema Labyrinth
Plate-forme : Nintendo 3DS
Date de sortie : 04 Juin 2019 - 04 Juin 2019 (USA) - 29 Novembre 2018 (Japon)
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
RPG
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8.5/10

La série spin-off labyrinthique Persona Q est de retour avec un tout nouvel opus qui explore les donjons et présente de nombreux personnages familiers.

Il était une fois.

Persona Q2 : New Cinema Labyrinth réunit les personnages de Persona 3, Persona 4, Persona 5 et même Persona 3 Portable dans un même jeu. Quoi qu'il en soit, l'histoire est centrée autour du protagoniste du titre principal le plus récent, Persona 5. Notre héros et ses amis les Voleurs Fantômes ont été aspirés dans un vortex lors d'un voyage autour de Memento à l'intérieur du chat/voiture Morgana. Après avoir réalisé qu'ils ont atterri dans un plan de donjon avec des Personas autour d'eux qui sont loin d'être amicaux, ils sautent dans une salle de cinéma voisine pour découvrir que leur temps passé dans le donjon jusqu'ici était en fait diffusé sur son écran. Deux nouveaux personnages vivent dans le cinéma (Nagi et Hikari) et une fois les présentations faites, ils apprennent vite qu'il n'y a pas d'échappatoire à moins qu'ils ne puissent casser toutes les serrures de la porte du cinéma. Ainsi, les protagonistes sautent dans l'écran du film et terminent donjon après donjon pour trouver les clés de leur liberté. Le casting de Persona Q2 est énorme avec vingt-huit personnages à échanger dans votre groupe à votre guise. Vous commencez avec seulement des personnages de Persona 5, mais d’autres rejoignent votre groupe à la fin des donjons. Tous les personnages sont représentés sous leur forme chibi.

L'histoire est principalement centrée sur les personnages de Persona 5 et les éléments représentés au combat correspondent également à Persona 5, y compris des éléments plus récents tels que Nuclear et Psychokinesis. Étant donné que la grande distribution est associée à une telle diversité de compétences et d’éléments à maîtriser, vous devriez constamment changer les membres de votre partie, ce qui est rare dans les jeux de rôles japonais actuels et très appréciable. Au fur et à mesure que vous déverrouillez davantage de personnages, la musique change pour inclure des rythmes plus familiers. Cependant, Atsushi Kitajoh a également composé des morceaux uniques spécialement pour Persona Q2. De plus, vous converserez avec d'autres personnages de l'univers Persona tels que Theodore et Elizabeth qui semblent tous les deux entrer dans le monde du cinéma en s'habillant de pop-corn et de bobines de film. Comme vous pouvez le constater, l'ambiance de Q2 est plus enjouée que celle de son prédécesseur, ce qui était apparemment un changement intentionnel de la part des créateurs pour réduire les aspects d'horreur en faveur d'un cadre plus joyeux. L'humour de Q2 est tout aussi absurde qu'on pourrait s'y attendre d'un titre Persona. Vous affronterez même un chef de dinosaure avec une perruque blonde et des cils appelés Tyranniqueen dans Junessic Land (un clin d'œil au grand magasin de Persona 4) et un professeur de gym transformé en lapin géant tenant deux carottes pour armes. Le plaisir continue quand vous regardez des personnages bien-aimés de trois jeux différents interagir et redécouvrir les bizarreries des autres, y compris quand certains d'entre eux réalisent à quel point ils se ressemblent.

Un jeu très similaire au premier ?

Les donjons de Persona Q2 sont tentaculaires et prennent des heures à se conclure, chacun contenant au moins quelques étages. Au fur et à mesure que vous progressez sur la carte, c'est à vous de garder une trace de l'endroit où vous êtes allé en plaçant des marqueurs pertinents. Si vous n'êtes pas aussi inconditionnel, vous pouvez également profiter de la fonction de carte automatique comme dans Persona Q. Il y a cinq donjons en tout, chacun contenant une collection intéressante de dangers, de portes et de puzzles logiques à parcourir. On apprécie la façon dont les dangers ont toujours été traités de façon appropriée et qu'ils s'intègrent bien dans le paysage, comme les clôtures électriques et les cages tournantes dans le parc aux dinosaures et les lampadaires dans la ville. En plus des caractéristiques environnementales, il y a aussi des F.O.Es pointillés sur la carte, tout comme le prédécesseur dans cette série de spin-offs. Ces ennemis sont très difficiles à battre et exigent que vous fassiez attention à l'endroit où vous marchez afin de les éviter jusqu'à ce que vous soyez prêt. Les combats sont généralement similaires à ceux des autres jeux Persona dans la mesure où votre but principal est de découvrir les faiblesses de chaque ennemi et de les utiliser contre eux. Frapper une faiblesse renversera l'ennemi, ce qui vous permettra de passer en mode Boost lors de votre prochain tour où vous pourrez utiliser une compétence gratuitement. Étant donné qu'il y a tant de compétences possibles, il vous faudra peut être quelques tours pour apprendre les vulnérabilités et les forces de chaque nouvel ennemi, vous forçant parfois à faire de multiples voyages de retour à la base pour réorganiser votre groupe et vos personnages. Cette dynamique s'avère appréciable car elle confère l'impression que vous devez travailler pour survivre dans le donjon et réfléchir de façon critique à l'organisation de votre équipe et au choix de vos actions au milieu de la bataille. Cependant, les nouveaux venus dans la série Persona ne devraient probablement pas commencer avec Persona Q2, car cet opus est reconnu pour avoir un niveau de difficulté élevé dès le début. Heureusement, il y a cinq niveaux de difficulté sélectionnable.

De temps en temps, vous rencontrerez des ennemis en or sur le terrain qui attaqueront l'ensemble du groupe dans le but de le vaincre. Une fois que vous les aurez battu, ils rejoindront votre groupe de Personas et deviendront disponibles pour occuper une place de sous-Persona dans n'importe quelle liste de personnages. Le système standard de fusion de Persona ne manque bien sûr pas dans Persona Q2, ce qui vous permet de les combiner en Persona de niveaux supérieurs et présentant des sorts plus performants à mesure que vous augmentez les niveaux de vos personnages. Quoi qu'il en soit, une fonctionnalité intéressante de Persona Q2 consiste à utiliser des cartes vierges lors du sacrifice de Persona. Si vous pouvez trouver une carte vierge, vous pouvez l’utiliser pour capturer une compétence rare d'un Persona sacrifié. C'est pratique lorsque vous souhaitez conserver des sorts comme Poisma ou Recarm qui peuvent être difficiles à trouver. Après avoir mis à jour et fusionné vos Personas, vous pouvez passer du temps à faire évaluer vos objets et à acheter et vendre des armures, des armes et des accessoires. Trouver certains articles sur le terrain et les vendre permet à Theodore de créer de nouveaux articles, ce qui incite à fouiller dans tous les lieux de rassemblement de vos voyages. Une autre incitation à chercher dans chaque recoin d'un plancher de donjon est que vous pourriez déclencher une scène qui ajoute un billet pour un événement spécial à votre liste. Ces billets agissent comme des quêtes parallèles qui développent les relations entre les personnages et vous font jouer des parties de donjons à la recherche de certains ennemis ou objets pour finalement recevoir une récompense.

Une technique réussie pour de la 3DS.

Si vous n'avez pas joué au premier épisode, Persona Q2 ne suit pas la formule de jeu des jeux principaux de Persona. C'est un dungeon crawler situé dans l'univers de Persona, avec des labyrinthes sinueux, des batailles difficiles et des cartes que vous dessinez vous-même. De ce fait, on pourrait presque qualifier la série Persona Q comme un spin off d'Etrian Odyssey tant la mécanique y apparaît proche. Le jeu s'appuie d'ailleurs sur le moteur d'Etrian Odyssey 5 et affiche évidemment une réalisation agréable pour la Nintendo 3DS, même si le rendu a fatalement beaucoup vieilli depuis la sortie de la Nintendo Switch. Le graphisme est en tout cas assez charmant, en affichant des décors très fidèles à la série d'origine un character design très efficace (mais au rendu SD, soit des personnages avec grosse tête). La 3D stéréoscopique n'est pas gérée dans cet épisode, il faut le signaler, la prise en main demeure assez classique dans l'ensemble, avec du tour par tour à l'ancienne et une avancée à la première personne avec un support très présent de l'écran tactile. Le titre est malheureusement demeuré en anglais, ce qui pourra freiner certains joueurs, surtout que les textes sont très nombreux.

La bande son se révèle une réussite, avec des musiques souvent très jazzy. De bon augure, car la durée de vie est très longue. Il faudra au moins trente heures pour terminer l'aventure principale, et les quêtes secondaires ne manquent pas. Reste encore une fois qu'il est regrettable de ne pas découvrir ce titre dans la langue de Molière. Les doublages sont quant à eux proposés en japonais, et c'est d'ailleurs la première fois que les voix nippones originales de Persona 3 sont écoutables en Europe. A signaler enfin que la version cartouche du jeu est livrée avec un mini-artbook en supplément.

VERDICT

-

Les fans de la série Persona se régaleront dans cette suite qui met en vedette les personnages des trois titres principaux les plus récents. Si vous parvenez à surmonter la difficulté initiale, vous passerez volontiers des heures dans ce monde plein de labyrinthes à la fois léger et stimulant.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés