The Legend of Zelda : The Minish Cap / Phantom Hourglass - Perfect Edition
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 27 Septembre 2017
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : Akira Himekawa.

Les éditions Soleil proposent un nouveau tome de la série The Legend of Zelda en manga. Il s'agit d'une adaptation (parfois assez libre) des épisodes The Minish Cap, second volet sorti sur GameBoy Advance en 2005, et Phantom Hourglass, premier épisode paru sur Nintendo DS en 2007. La première histoire prend place dans le Royaume d'Hyrule, où le jeune Link désire participer au tournoi annuel du château. La porte vers le monde des Minishs, des personnages miniatures qui vivent cachés des hommes, ne s'ouvre que tous les 100 ans, et c'est justement cette année que la cérémonie doit avoir lieu. Lors de la fête, Vaati lance un sort à la princesse Zelda qui la transforme en statue de pierre. Pire, il décide de libérer les diaboliques ombres piégés dans un coffret magique verrouillé par l'épée des quatre. Durant ces événements, Link décide de tout faire pour sauver Zelda et par en quête des Minish, son seul espoir pour réparer l'épée. Il sera bientôt accompagné par Exelo, un chapeau magique qui doit sa forme à Vaati, son ancien apprenti. Dans la deuxième partie, Tetra, accompagné de son équipage de pirates, vogue toujours à travers les mers. Leur voyage les entraîne aujourd'hui dans une zone embrumée, où l'ambiance s'avère très pesante. On y découvre en effet un bateau fantôme qui s'y cache, et comme le veut la légende, il ne s'y passe jamais rien de bon. Tetra a pourtant décidé de l'explorer. Mais le mal l'attendait, et cette dernière se fait enlever. Alors que le bateau fantôme et Tetra s’évaporent dans le lointain, c'est à Link et à son compagnon féerique Ciela, qu'il incombe - une fois encore - de sauver la Princesse et de vaincre le mal. Mais la quête sera une fois de plus compliquée pour le petit elfe vert ...

Comme son nom le suggère, cette Perfect Edition réunit les deux ouvrages publiés aux éditions Soleil en 2010/2011, dans un format de luxe (la couverture est magnifique) et accompagné de 16 pages en couleur. A l'intérieur, les pages sont plus grandes et le papier est plus épais. Comme le mentionne Eiji Aonuma, producteur du jeu vidéo, l'univers de Zelda comporte suffisamment de zones d'ombre pour pouvoir broder autour. Ce manga fait office de concentré de l'aventure vidéoludique, reprenant les séquences clés des jeux avec quelques personnages supplémentaires. On y retrouve les différents donjons visités sur consoles Nintendo et les nostalgiques apprécieront la présence des cartes du monde. Le dessin d'Akira Himekawa, qui est à l'origine de la plupart des adaptations en manga de Zelda s'en sort avec les honneurs, avec un trait qui évolue beaucoup durant l'aventure, même si Link demeure très jeune durant ces aventures nomades.

VERDICT

-

Globalement fidèle aux jeux vidéo, ce manga Zelda bénéficie de la licence Nintendo et propose un récit bien écrit et sans aucun temps mort. Un bien bel objet désormais proposé en édition de luxe qui réjouira les amateurs de la saga, de même que les lecteurs à la recherche d'un récit d'aventure dépaysant.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés