Mothergunship
Plate-forme : PlayStation 4 - Xbox One
Date de sortie : 16 Août 2018
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


6/10

Votre mission : attirer et vaincre un bataillon d'envahisseurs composé de robots dans un FPS d'escarmouches rempli d'adrénaline.

Il était une fois.

Conçu par les auteurs de Tower of Guns, Mothergunship est un roguelike à la première personne avec une arme modulaire au cœur de son gameplay. C'est aussi un jeu qui s'efforce d'être trop de choses à la fois, frustrant dans le meilleur des cas et énervant au pire. Mothergunship vous impose d'attirer et de vaincre un bataillon d'envahisseurs extraterrestres composé de robots dans un FPS apparemment dynamique. Vraisemblablement inspiré par le métal frénétique de Doom entrelacé avec l'ambiance de Halo, Mothergunship a du mal à surprendre. Doom 3 a été critiqué pour sa volonté de générer des ennemis derrière vous à chaque occasion, au point de devenir une blague. Avec Mothergunship, vous pouvez prédire quand et où les ennemis vont apparaître - partout lorsque vous franchissez le seuil de la pièce. Le jeu n’est pas injouable pour autant, fabriquer les armes les plus grosses, les plus improbables et les plus irréalisables pour accomplir votre mission apparaît même plutôt amusant. Au début du jeu, vous êtes une recrue anonyme qui vient d’être lancée dans le vaisseau spatial. Vous avez une armure de puissance et deux personnes à vos côtés - un capitaine qui ressemble étrangement auu capitaine Quark et son officier subalterne - qui vous disent simplement ce que vous ferez pour cette mission. Vous devez vous diriger vers le bouton d'autodestruction du navire et vous échapper. Du classique apparemment, sauf que Mothergunship fait monter le spectaculaire en vous donnant un triple saut dès le départ, avec la promesse que vous pouvez l'améliorer si vous réussissez à vous en sortir vivant. Pour information, il est possible d'atteindre un maximum de trente sauts, de quoi donner l'impression d'avoir un jetpack bricolé sur le dos.

Dans cette première mission, vous devez fabriquer votre propre arme à feu. On vous donne des pièces modulaires et vous laisse libre cours à leur assemblage. Si vous voulez un lance-roquettes avec une baïonnette à tronçonneuse, allez-y. Le dialogue expliquant la multitude d'options de customisation ressemble à un étrange mélange de Ratchet & Clank et Portal 2. La qualité des dialogues est probablement la meilleure partie de Mothergunship. Le jeu ne se prend pas au sérieux, les personnages sont tous des caricatures. Pour bien maîtriser cette mission didactique, la mort est sans conséquence. Vous réapparaissez simplement et essayez à nouveau. Vous découvrez rapidement qu'il existe plusieurs itinéraires à travers un navire donné, mais peu importe l'itinéraire que vous prenez, vous finirez par vous retrouver à la sortie. Concrètement, cela signifie parcourir des salles générées aléatoirement remplies d'ennemis avec des roquettes, des lasers, etc. Malheureusement, une fois que vous avez terminé la mission et regagnez votre base, tout commence à se détériorer. A partir de la mission deux, vous réalisez que la mort a des conséquences très réelles - comme avec la plupart des roguelikes. Bien qu'il n'y ait pas de système de mort permanente, si vous mourez en mission, vous perdez les objets que vous avez apportés de votre base. Étant donné que vous ne pouvez emporter avec vous qu'un nombre déterminé de pièces d'armes après une mission - et que ce sont des pièces d'armes, et non des armes - chaque mort retarde votre progression. Cela pose la question de savoir si vous devez emporter votre meilleur équipement et prier pour que vous ne mouriez pas, ou bien s'il faut avancer avec prudence pour constituer un arsenal à long terme.

Un titre frustrant.

Les pièces d'armes peuvent être achetées dans des magasins disséminés au hasard dans chaque navire. Malheureusement, votre devise est larguée assez rarement par les ennemis et peut être utilisée pour reconstituer votre santé (vous permettant potentiellement d'échapper du navire) ou pour acheter de nouvelles pièces (vous proposant éventuellement de quitter le navire). D'une certaine manière, la santé coûte plus cher que la plupart des pièces d'armes à feu et ne peut être achetée que par petites quantités. Allez vous courir vers la sortie quitte à n'obtenir aucun butin ? Au contraire, braverez-vous la tempête dans l’espoir d’avoir la chance de faire tomber les ennemis ? Sachez que le butin disparait passé un certain temps, ce qui signifie qu'au moment où vous quitterez la pièce, il ne restera plus rien à récupérer. Ceci est probablement destiné à augmenter la tension, mais cela rend le jeu difficile, même à deux en coopération. Esthétiquement, Mothergunship est un beau jeu, le doublage ne manque pas d'humour, mais l'absence de sauvegarde manuelle et de réglage de la difficulté aura raison des plus impatients.

Heureusement, le fait de manquer de pièces d’armes à feu n’est pas une menace majeure dans Mothergunship, car certaines missions que vous pouvez faire prescrivent et fournissent les objets que vous êtes autorisé à emporter lors de certaines missions annexes. De plus, les pièces de l'arme sont entièrement aléatoires sur la carte. Puisqu'il est tout à fait possible de terminer une mission en ne ramassant qu'une poignée de pièces, ou zéro si vous êtes malchanceux, il y a de bonnes chances que vous terminiez une mission avec ce que vous avez commencé. Oui, vous pouvez apporter vos pièces de rechange à la base pour acheter des armes supplémentaires, mais les armes coûtent des milliers de pièces, alors qu’elles valent moins de cinq dollars lorsqu’elles traversent un navire ennemi. L'économie ici n'a aucun sens. PS4 oblige, il est bien sur possible de jouer sur PS Vita via la fonction Remote Play, la PS4 Pro n'apporte pas beaucoup de changements.

VERDICT

-

Tout compte fait, Mothergunship est un rogue like plutôt décevant. Entre des décisions douteuses, telles que l'expérience et la dissolution de pièces pendant que vous essayez de ne pas mourir, et des problèmes frustrants tels que le faible taux d'éléments à collecter (ce qui signifie qu'il est difficile de maintenir la santé et d'acheter de meilleures armes), le jeu se coupe d'une grande partie du public. Au lieu de cela, ce sera probablement un jeu de niche apprécié par les joueurs prêts à relever le défi mais pas davantage.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés