Spawn Renaissance tome 4
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 03 Janvier 2018
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Todd McFarlane et Tom Leveen
Dessin : Szymon Kudranski
Couleurs : Fco Plascencia

Al Simmons est de retour. Personne ne sait comment il a réussi à quitter les ténèbres et combien de temps a duré sa quête, mais l'ancien Spawn a refermé pour de bon le portail utilisé par le ciel et l'enfer pour envoyer sur Terre leurs servitudes. Aucun agent de Dieu ni de Satan ne pourra revenir, mais Al Simmons a déjà une nouvelle quête qui lui a été confiée par son ex-femme Wanda, sauvagement assassinée et dont l'âme errai au plus profond de l'Enfer : Protéger le monde et devenir le héros dont il a besoin. Al est redevenu humain à l'instant même où il a accepté de livrer son armure symbiotique à Satan, en échange de l'âme de Wanda. Mais avant de confier son costume au Diable, il en a gardé un tout petit morceau pour lui même. Dans ce tome 4, Al Simons se rend à Staten Island dans un centre de traitement pour adolescents. Il est à la recherche de Cyan Fitzgerald, la fille de Wanda et Terry (son meilleur ami). La jeune femme a sombré dans la drogue, ce qui pousse Al à traquer tous les dealers locaux, mais plus étonnement, Cyan semble avoir une connexion avec le nouveau costume de Spawn. Pourtant, cette tenue est encore loin d'être opérationnelle, le symbiote n'apporte aucune protection supplémentaire ce qui pousse Al à renouer avec le bon vieux gilet pare-balles et les armes lourdes.

Spawn marque son retour avec Todd McFarlane au scénario accompagné cette fois de Tom Leveen. L'intrigue s'avère plutôt nerveuse dans l'ensemble, avec un personnage qui a gagné de nouveaux pouvoirs (mais en a perdu tellement d'autres). L'ambiance est très différente des précédents opus, Spawn semble être un héros dans la ligné de The Punisher, et l'action ne manquera pas (c'est peu dire) surtout qu'un nouveau némésis entre en scène (très porté sur les masques à gaz de la Première Guerre Mondiale) et que le mentor d'Al fait son apparition (un certain Cogliostro). Spawn redevient un récit glauque et violent, loin de la tonalité beaucoup plus classique et grand public des tomes 2 et 3 de Spawn Renaissance. Le dessin a lui aussi évolué, avec des planches à présent signées Szymon Kudranski (Batman, Repulse). Le rendu est brillant, son trait est fin et ultra détaillé, voilà de quoi réjouir les fans de la série.

VERDICT

-

Spawn Renaissance marque un excellent retour avec ce quatrième tome qui renoue enfin avec l'esprit de la série mère. L'intrigue abandonne en effet la tonalité grand public du troisième volume au profit d'une approche plus directe, beaucoup plus violente également. L'action ne manquera pas et les dessins s'avèrent être un véritable délice.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés