Devil May Cry HD Collection
Plate-forme : Xbox One - PlayStation 4
Date de sortie : 13 Mars 2018
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7/10

Devil May Cry HD Collection propose les trois premiers épisodes de la série Devil May Cry, Devil May Cry 2 et Devil May Cry 3.

Trois en un ?

Capcom réunit dans cette nouvelle compilation, les trois premiers épisodes de la saga Devil May Cry passés en haute définition. Dante est un chasseur de démons indépendant, qui a monté sa petite société, le Devil May Cry (les démons peuvent pleurer en français). Il officie surtout en temps que détective privé dans les affaires très spéciales, en bref exécuter le sale boulot. En outre, il est le fils du légendaire Sparda, un démon qui a sauvé l'humanité il y a deux millénaires, en se retournant contre le siens. Pour la petite histoire, Devil May Cry (2001) devait être à l'origine le jeu Resident Evil 4, mais les développeurs étaient allés tellement loin dans l'action et la violence que le projet fut refusé par Capcom, et c'est pourquoi l'équipe de Production Studio 4 (l'ancien studio de Shinji Mikami et de Hideki Kamiya) décida de bâtir une toute nouvelle franchise, inspirée de la Divine Comédie. Une dizaine d'années après sa sortie, Devil May Cry demeure un titre excellent et d'une rare virtuosité, ce qui n'est hélas pas le cas du second volet, toujours aussi plat et redondant. Devil May Cry 2 (2003) prend place dans un univers inspiré de l'Europe ancienne. Après avoir sauvé une chasseuse de démons nommé Lucia, Dante devra lutter contre un puissant industriel, Arius, président de la compagnie Ouroboros, qui s'est lancé dans l'occultisme et invoque de nombreux démons. Production Studios 4 étant occupé à plein temps sur Resident Evil, Devil May Cry 2 fut repris par l'équipe de Tanaka (Production Studio 2), dont c'était le premier titre. Le résultat ne se fit pas attendre : une immense déception critique, qui n'a pas tardé à plombé les ventes du jeu (divisés par deux).

Capcom a pourtant décidé de confier au même producteur le troisième opus. On pouvait craindre le pire mais finalement, Production Studio 3 a résolu pas mal de défauts dans Devil May Cry 3 : Dante's Awakening (2005) a tel point qu'une Special Edition, une extension du précédent avec une aventure parallèle où l'on incarne Vergil, vue le jour un an plus tard (2006 donc).  Les évènements de Devil May Cry 3 se passent bien avant le premier volet. Ici on retrouve un Dante jeune, et son frère Virgil. Si l'un a choisi de combattre les démons, l'autre les a rejoint. Vous l'aurez compris, les deux frères vont se retrouver autour d'un affrontement qui s'annonce explosif. Soyons clair, le déroulement avec Virgil est totalement identique, à tel point que les anachronismes n'effraient pas Capcom enfin soit, Virgil dispose d'un style de combat différent, le Dark Slayer, et d'armes obscures.

Une réalisation qui n'évolue pas vraiment

Précédemment lancé en 2012 sur PS3 et Xbox 360, cette nouvelle édition de Devil May Cry HD Collection n'apporte pas grand chose de nouveau sur PS4 et Xbox One. Certes, les jeux tournent en 1080p et 60fps, mais le poids des ans se fait bien sentir avec des textures parfois très flous et des personnages qui auraient gagné à monter en polygones. De plus, les cinématiques sont toujours en 4/3 et la résolution d'affichage n'a pas changé depuis la PS2, ce qui est gênant sur les téléviseurs Ultra HD actuels. Les menus sont également restés dans leur bain, la lisibilité apparaît parfois précaire, et ne comptez pas sur un gain de puissance sur Xbox One X. La jouabilité n'a pas vraiment changé depuis les titres originaux, la manette non plus il est vrai, seuls quelques problèmes de caméra viendront parfois vous ennuyer.

Déjà assez longs à la base, les trois épisodes DMC compilés assurent une durée de vie relativement confortable (environ vingt-cinq heures de jeux), surtout que DMC 3 est livré dans son édition ultime, intégrant des modes de jeux annexes, et que quelques bonus ont été intégrés (artworks, sons, etc). La musicalité est incontestablement l'un des points forts de la saga Devil May Cry. Les thèmes sont toujours très inspirés, tandis que le doublage anglais est très réussi (exception faite du personnage de Virgil très caricatural).

VERDICT

-

Devil May Cry HD Collection est une compilation qui n'apporte rien de fondamentalement nouveau depuis la précédente mouture sortie en 2012. Si vous n'avez jamais essayé les titres originaux et que vous êtes amateurs du genre, la série DMC demeure un incontournable du genre, reste que malgré un passage en haute définition, cette réédition aurait mérité davantage de travail de mise à jour.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés