Dark Souls : Remastered
Plate-forme : Nintendo Switch - PC - PlayStation 4 - Xbox One
Date de sortie : 19 Octobre 2018
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


8.5/10

Préparez-vous pour les défis de taille que vous réserve Dark Souls : Remastered qui débarque sur Nintendo Switch.

Il était une fois.

Développée par le japonais From Software, la série Dark Souls apparaît quelque peu antinomique à notre époque. A l'heure où le jeu vidéo n'a jamais été aussi accessible, cette série de jeu d'aventure fait de la résistance, et nous propose une saga à l'ancienne, où la moindre erreur s'avère fatale. L'action se déroule dans un univers sombre, où votre personnage fait littéralement office de mort vivant. Pour regagner son monde, et accessoirement sauver son âme, il devra lutter contre les démons, et résoudre un bon paquet d'énigmes. Le personnage est entièrement personnalisable, du plus noble guerrier au plus sinistre assassin. Après avoir choisi votre classe (parmi une dizaine disponibles), toute l'évolution dépendra de vos actions. La liberté d'action est très importante, mais le moindre combat pourrait signifier un "game over" anticipé. Ce premier épisode de Dark Souls démarre à peine que nous voici face à un monstre gigantesque qui semble immortel. Pour en venir à bout, ne comptez pas vous jeter sur lui, il faudra véritablement mettre au point une stratégie et sans doute que plusieurs essais seront nécessaires avant d'arriver enfin à faire quelque chose. En outre, on pourrait penser que les énormes boss sont les plus dangereux, mais les apparences sont souvent trompeuses ...

Le royaume est grand ouvert. Vous pouvez ainsi l'explorer à votre rythme et relever alors de brefs défis comme combattre des bandits, créer des artéfacts magiques ou même convaincre des amis de vous aider. RPG oblige, il faudra veiller à faire fructifier les compétences de son avatar. Pour cela, beaucoup de missions vous attendent et vous retrouverez vite vos marques si vous avez jouez à l'antique King's Field. Le système de combat et de magie a cependant effectué quelques changements depuis la PSOne. On appréciera en tout cas l'exhaustivité des armes et des sorts disponibles. Mais l'exécution des combos devra être maîtrisé, sous peine de subir d'importants dommages, surtout qu'il n'est pas question de courir jusqu'au point de sauvegarde pour regagner des forces. Ceux-ci sont extrêmement espacés, et en outre, si vous succombez à vos blessures en pleine mission, vous perdez littéralement vos dernières statistiques. Seul espoir de les récupérer, retournez rapidement à l'endroit où votre personnage est tombé. Mais si vous perdez avant de l'avoir atteint, les points d'Âmes cumulés ont définitivement disparu. Les points d'Humanité permettent pour leur part de redevenir humain, mais l'opération n'est que temporaire. Outre quelques bonus, vous pouvez sous cette forme appeler des fantômes à votre aide.

Une réalisation d'une grande richesse.

Dark Souls se veut impressionnant sur le plan artistique. Le jeu profite d'une richesse rarement rencontrée sur consoles, avec une multitude de détails dans les environnements et des paysages (villes, donjons, forêts) faisant preuve d'une réelle crédibilité. Il est évident que le rendu a vieilli depuis la sortie initiale du titre en 2011, mais cette version Remastered apporte quelques modifications bienvenues, à commencer par des textures et des modèles de personnages de meilleures qualité, même si la Nintendo Switch n'est pas en mesure de toutes les offrir. Ainsi le moteur tourne à 30fps (contre 60fps sur PS4 et Xbox One), parfois à 25fps dans les passages les plus chargés, mais sans les toussotements qui gangrenaient la mouture initiale sur PS3 et Xbox 360. La résolution graphique s'avère dynamique, généralement comprise entre 900p et 1080p (720p en mode nomade forcément) mais l'anti-aliasing est parfois aux abonnés absents pour s'assurer d'une fluidité constante. Les temps de chargements s'avèreront parfois longuets, et les personnages demeurent assez rigides dans leurs déplacements. L'intrigue est bercée par des musiques très mélodiques et empreintes de tristesse, les doublages s'avèrent de bonne qualité, même si la partie audio semble avoir été trop compressée par les développeurs de Virtuos (le jeu pèse 3,9 Go sur Switch contre 7,5 Go sur PS4 et Xbox One), sans compter qu'il y a parfois un décalage entre le déclenchement d'une attaque et son bruitage.

L'interface se montre facile à prendre en main et le jeu utilise à présent les vibrations HD des Joy-Con afin de mettre en exergue l'action. Si l'écran tactile n'est pas pris en compte, les motion control le sont pour le déclenchement des emotes de personnages. Il suffit de presser B puis d'orienter le contrôleur (ou la console en mode nomade) dans la direction souhaitée. Le bouton B est utilisé essentiellement pour confirmer des décisions ou effectuer une action, quand A sert à annuler. Et c'est un peu le problème, car généralement sur les consoles Nintendo, c'est tout l'inverse ! Il est cependant possible de modifier les commandes dans les options. Notons également quelques bugs de caméra lorsque vous jouez sur la télévision, un patch a toutefois été déployé pour corriger le problème. Enfin, la durée de vie s'avère être juste colossale. Libre à vous de foncer et vous concentrer sur l'intrigue principale ou d'explorer les nombreuses quêtes secondaires. Le jeu est d'ailleurs globalement difficile, et la moindre erreur se paye cash. Le challenge est tellement relevé qu'il risque de frustrer plus d'un joueur. L'intelligence artificielle des personnages est assez crédible. Progresser intelligemment sera donc requis pour éviter de devoir recommencer encore et encore les mêmes missions. Heureusement, la collecte des âmes perdues permettra de renforcer nombre de compétences et d'acquérir des armes plus puissantes. Enfin, notons que plus la noirceur envahira Dark Souls, plus le titre sera délicat. Côté contenu, on retrouve peu ou prou ce qu'offrait la "Prepare to Die Edition", notamment le chapitre Artorias of the Abyss prenant place dans une partie encore inexplorée du monde totalement ouvert de Lordran, d'avantage d'ennemis et une rencontre face au terrible Chevalier noir Artorias. Profitez d'une expérience communautaire encore plus riche en jouant en co-op ou à travers le nouveau mode PvP réunissant jusqu'à six joueurs, mais un abonnement au Nintendo Switch Online est requis.

VERDICT

-

Dark Souls est un titre particulièrement singulier. Les joueurs occasionnels y verront un enfer, tant le titre est difficile, les nostalgiques, ou les plus téméraires découvriront un titre exigeant, très original dans sa conception, et délivrant une expérience de jeu assez unique. Cette édition Remastered présente des performances très appréciables sur Nintendo Switch et la portabilité est un avantage indéniable sur la concurrence même si techniquement le rendu est forcément moins poussé.

© 2004-2022 Jeuxpo.com - Tous droits réservés