The World Ends With You : Final Remix
Plate-forme : Nintendo Switch
Date de sortie : 18 Octobre 2018
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7/10

Le jeu Nintendo DS au style unique et salué par la critique, "The World Ends With You", sort finalement sur Nintendo Switch.

Un jeu original.

Alors que beaucoup de jeux DS avaient l’impression de pouvoir tourner sur n’importe quelle console, The World Ends With You avait été méticuleusement conçu pour tirer parti du hardware unique de la machine. Si les fans réclament sans cesse une suite depuis la sortie onze ans, Square Enix a timidement dérangé de tels projets et a brièvement revisité le monde de TWEWY au cours des dix dernières années. Le jeu sur Nintendo Switch est la dernière de ces taquineries, mais selon votre relation avec la franchise, il se peut que ce ne soit pas le retour que vous espériez. Pour les non-initiés, The World Ends With You est un RPG en 2D dans lequel vous incarnez Neku Sakuraba, un adolescent amnésique qui se réveille dans le quartier de Shibuya. Que fait-il ici ? L'envoi d'un SMS va l'informer qu'il a été piégé par des Reepers (des faucheurs), des créatures assez monstrueuses. S'il ne réussit pas une épreuve par jour pendant sept jours, il disparaîtra. Mais il n'est pas la seule victime de ce jeu diabolique. Neku forme à contrecœur une alliance avec une fille nommée Shiki et se heurte à un certain nombre d’alliés uniques et d’antagonistes bizarres au moment de reconstituer qui il est et ce qu’il fait ici. The World Ends With You affiche un long récit englobant des factions mystérieuses, des règles obscures et des entités d'un autre monde qui semblent partager le même but que certains ennemis de la franchise Kingdom Hearts. Enfermé dans tout ce mal étrange, on retrouve une histoire centrée sur Neku qui devracréer des liens et à s'ouvrir aux gens qui vous entourent. Derrière une esthétique urbaine se cache un titre dans l'air du temps. Le personnage bénéficie d'un téléphone portable qui fait officie de menu pour gérer les personnages. La mode tient également une place importante dans le jeu, puisqu'il sera possible de faire du shopping, afin de rester tendance ou être avant-gardiste. Les pins sont d'ailleurs utile puisqu'ils servent à combattre les méchants ennemis. Il ne faudra pas non plus hésiter à scanner les pensées des piétons (après tout nous sommes dans un quartier très fréquenté de Tokyo) afin de pouvoir résoudre certaines énigmes.

Dans la mouture DS, vous contrôliez des personnages individuels sur les deux écrans de votre système. Le personnage du bas était dirigé avec des commandes tactiles, tandis que le personnage du haut se déplaçait avec les traditionnelles commandes numériques. La version Nintendo Switch de The World Ends With You comporte deux schémas de commande différents, mais aucun d’eux n’a autant de succès que l’original. Si vous jouez en mode portable, le jeu entier est contrôlé avec l'écran tactile. Le combat dans toutes les versions du jeu s'articule autour de pins à déverrouiller qui vous offrent une variété d'attaques et de capacités différentes employées avec différentes entrées tactiles. Vous devrez taper sur les ennemis, les réduire ou même dessiner des cercles pour les attaquer. Au lieu de contrôler deux personnages, votre partenaire est désormais un pins supplémentaire à qui vous faites appel en touchant l'ennemi à l'écran lorsque le pins du partenaire est chargé. Et finalement l'absence de stylet sur la Switch rend l'exercice un brin frustrant. Le jeu requiert des réactions vives et une précision des mouvements, en outre, la navigation dans les menus et la navigation dans le monde ne peuvent se faire qu'avec des tapotements d'écran, en dépit d'un message anticipé à l'écran annonçant qu'il est possible d'utiliser le joystick gauche lors des balades. Avec la taille de la Nintendo Switch et la taille de son écran, il n’est pas confortable de la tenir pour permettre un jeu précis sur l’écran tactile pendant de longues périodes. Si vous disposez d'un stylet capacitif, employée sur un smartphone ou une tablette, on retrouve un confort de jeu beaucoup mieux rendu et des sensations proches de la mouture DS. Le combat est rapidement devenu satisfaisant, naturel et amusant. Tandis que le déclassement de votre partenaire (simple assistant désormais) ruine l’effet narratif de ces partenariats existants, le gameplay en mode portable n’en souffre guère tant que vous avez un stylet sous la main. Malheureusement, il n'y a pas de stylet au monde capable de corriger le schéma de contrôle une fois sur le dock. Lorsque vous jouez sur le téléviseur, vous contrôlez le jeu avec un simple Joy-Con et un pointeur à l'écran, comme vous le feriez avec un jeu Wii. La navigation dans le monde du jeu et dans divers menus utilise une combinaison de contrôle du pointeur, de déplacement avec le stick gauche et de boutons d'une manière bien plus naturelle que la méthode tactile du mode portable. Sauf que la situation se complique lors des combats. Lors des joutes, toutes les commandes à écran tactile doivent être effectuées à l'aide d'une combinaison de mouvements Joy-Con et de pressions arbitraires sur les boutons. Une simple attaque par entaille peut prendre des minutes entières à effectuer, le temps que vous compreniez comment vous devez taper, maintenir, puis relâcher un bouton lorsque vous effectuez des mouvements de balayage. Toute idée de précision ou d'exactitude est perdue avec cette méthode de contrôle et le combat est devenu quelque chose de frustrant.

Une réalisation qui progresse.

Bien que la façon dont vous jouez au jeu ait connu des modifications controversées, toutes les autres parties du soft n'ont vu que des améliorations. The World Ends With You est une production qui propose un character design charmant et les visuels ont été mis à niveau pour passer des sprites DS pixelisées à des illustrations entièrement réalisées et dessinées à la main. Comme mentionné précédemment, la jouablité est elle un peu plus délicate, puisque lors des combats, toute la console est sollicitée. Comme dans un Dance Dance Revolution, des flèches apparaissent lors des combats, et vous devez utiliser le stick pour enchaîner rapidement les combos. Cela est tout de même assez confus, quelque soit l'option de jeu choisi. La musique constitue une part importante de The World Ends With You, et tous les morceaux originaux sont de la plus haute qualité. Une nouvelle bande son Remix peut être permutée à tout moment pour changer de rythme et donner une nouvelle émotion à certaines parties du jeu. On y retrouve des morceaux mélangeant hip-hop, rock, et électro, tandis que la cartouche comprend quelques doublages (en anglais). The World Ends With You propose une durée de vie assez correcte, avec une douzaine d'heures au compteur, sans compter les bonus à débloquer.

Une grande partie de ce Final Remix est axée sur le contenu additionnel apporté au fil des ans, mais il y a aussi un nouveau scénario à explorer. New Day s'ajoute à la trame Another Day, introduite dans le portage iOS, et sert d'épilogue à l'histoire principale. Ce scénario comprend trois chapitres nous propulsant dans une version remixée de Shibuya, qui regorge de variantes ennemies totalement différentes. Un épilogue qui sert également à teaser davantage la suite que Nomura veut si désespérément réaliser. Notons également que The World Ends With You est désormais localisé en français (au niveau des textes), ce qui n'était pas le cas de l'original, le jeu étant à présent édité par Nintendo.

VERDICT

-

Malgré le sous-titre Final Remix, il est difficile d'appeler cette version du jeu définitive. La nouvelle musique est fantastique, les histoires supplémentaires sont engageantes et les éléments visuels mis à jour rendent difficile le retour à l’aspect pixelisé de la version originale sur DS. Néanmoins, malgré ces améliorations évidentes et ces éléments supplémentaires, la mise à jour présente des inconvénients. Certaines personnes, en particulier les nouveaux venus, ne trouveront pas de problème avec le nouveau système de contrôle, mais pour de nombreux fans de longue date, le combat à deux personnages de l'original était une partie importante du gameplay. En ne réussissant pas à relever correctement ce défi de conception, Square Enix a toutefois publié une bonne version d’un jeu de rôles classique, mais certainement pas la version définitive .

© 2004-2022 Jeuxpo.com - Tous droits réservés