Real Account tome 6
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 11 Janvier 2018
Résumé | Test Complet | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Shizumu Watanabe    
Dessin : Okushô

Real Account est un manga en douze tomes publié initialement au Japon aux éditions Kodansha. Une suite a depuis vu le jour, Real Account II, présentant l'histoire d'un point de vue alternatif. Au Japon, le réseau social Real Account, dit ReA, est devenu extrêmement populaire, à tel point que quasiment tout le monde dispose au moins d'un compte sur le système. C'est notamment le cas d'Ataru Kashiwagi, qui s'est inventé une toute nouvelle vie en ligne. Une double identité qui ne posait pas de problème jusqu'à ce qu'il se retrouve enfermé avec 10.000 autres personnes dans une immense salle virtuelle. Les utilisateurs sont liés les uns aux autres, et si un personnage perd dans ce monde virtuel, il y aura de terribles représailles dans la réalité ! Les candidats sont confrontés à l'absurde des réseaux sociaux, et la première épreuve sera d'ailleurs de survivre en conservant des followers. Il faut noter que ceux qui périront dans le jeu entraîneront la mort de tous leurs followers dans la réalité. Forcément, lors du premier exercice, le nombre d'amis virtuels risque de fondre comme neige au soleil. Ataru pourra compter sur sa sœur quoi qu'il se passe, son seul et unique soutien depuis la disparition de leurs parents. Parvenu à plusieurs reprises à contourner les règles imposées par Marble, Ataru a découvert en fin de partie que son frère supposé décédé est toujours vivant. Appelé Yuma Mukai, ce dernier va également subir le cruel châtiment de Real Account. La première épreuve est tout bonnement identique, avec une liste de followers qui fond à vue d'œil ! Pour s'en sortir, Yuma a comme idée de s'allier avec une jeune fille nommée Ayame Kamijo qui va le suivre sur les réseaux sociaux (et inversement). La deuxième épreuve est déjà plus élaborée : Les participants sont soumis à une photo issue de leur smartphone et doivent deviner ce qu'en pense le public en pressant sur un buzzer (j'aime ou je n'aime pas). Mais rapidement, le jeu s'emballe, et Yuma découvre qu'il y a anguille sous roche. Un troisième buzzer a été caché par Marble ! Le troisième jeu peut débuter, avec des participants réunis par couple de deux. Ils vont devoir participer à une télé-réalité d'un nouveau genre afin de gagner de l'argent virtuel. Certains joueurs seront prêts à toutes les extrémités pour s'attirer une large audience. Yuma refuse de s'y plier et va encore jouer avec les nerfs de Marble. Mais à peine un Marble est-il vaincu qu'un autre prend le relais ! Le quatrième jeu, "Zapping fatal" demande de réduire le nombre de joueurs de la moitié, autant dire que les participants seront éliminés sans ménagement. Yuma et Ayame se lancent dans la collecte d'autocollants, car récupérer tous les stickers pourrait mettre fin à l'épreuve. Il y a probablement encore une subtilité qui leur échappe, car un prétendant semble avoir un coup d'avance sur tout le monde. Se pourrait-il que Marble joue une fois encore avec leurs nerfs ?

Après avoir sauvé les membres du réseau Real Account en rognant sur sa cagnotte personnelle, Yuma aborde la cinquième épreuve avec une côte de popularité à son apogée. Mais tout pourrait changer lors de "la fête du grand brasier", dont l'objectif est de faire brûler une construction en bois en déversant des dizaines de litres d'essence sur le dit brasier. Pour ce faire, les utilisateurs vont devoir dévoiler les données personnelles les plus sensibles de leurs smartphones et rendre ainsi public des informations fort gênantes. Détruire le premier étage de la structure ne sera qu'une formalité, mais Marble a encore un tour dans sa poche. Non seulement, le jeu va se poursuivre mais surtout il va décider aléatoirement l'attribution des smartphones. Autant dire que certains utilisateurs auront beaucoup moins de scrupules à balancer les pires données sur leurs compagnons d'infortune. Le hasard a voulu que Yuma et Mizuki Kurashina invertissent leur téléphone. Ce dernier a l'intention d'exposer au grand jour la réelle personnalité de Yuma : Non il n'est pas l'être sensible et courageux que certains admirent, en réalité, il se moque des autres. Serait-il bipolaire ? On peut le penser après les événements troublants qui apparaîtront dans ce tome 6 de Real Account. La suite ne va pas s'arranger puisque les utilisateurs encore en vie retournent au monde réel ... mais grimé en Marble ! Real Account diverge par rapport à un Sword Art Online, car ici les joueurs ne luttent pas encore les uns contre les autres. C'est ReA et plus précisément sa mascotte qui délivrent des ordres à suivre, sous peine de rapidement y laisser sa vie. Nous y suivons des individus assez "normaux" qui devront essayer de survivre dans un terrible univers. L'analyse des comportements découlant de l'addiction aux réseaux sociaux est très bien orchestrée, le dessin s'en sort plutôt bien avec un style très cohérent, et très peu de fan service ponctue l'intrigue pour le moment.

VERDICT

-

Real Account est une série qui s'attaque aux réseaux sociaux, en dénonçant les travers de la vie virtuelle. Une lecture, qui a choisi la voie du survival pour alerter le lecteur des problèmes d'égo mal placés. Ce volume six met en image une épreuve où la part la plus sombre de la vie privée du groupe sera révélée au grand jour. La suite s'annonce très différente puisque les personnages semble enfin être retourné dans la réalité.

© 2004-2018 Jeuxpo.com - Tous droits réservés