Les Beaux Etés tome 4 : Le Repos du Guerrier
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 01 Juin 2018
Résumé | Test Complet | Images | Actualité | Commentaires
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Zidrou
Dessin  : Jordi Lafebre
Couleurs : Jordi Lafebre et Mado Pena

Juillet 1980. La famille Faldérault s'apprête à partir en vacances, lorsque Benoît, employé de la maison d'édition Edirol, vient chercher les planches de la nouvelle série de Pierre, le père dessinateur de bande dessinée, j'ai nommé G.I. Jane (les zombies n'ayant plus la côte). Cette fois-si, Pierre a fini ses travaux dans les délais, une bonne nouvelle pour les enfants, surtout qu'une autre annonce d'envergure les attendent : Pierre a acheté une maison en copropriété avec son oncle, dans le sud de la France. Alors que Benoît s'est rapproché de Julie Jolie, l'ainé des quatre enfants (qui veut devenir avocate), Nicole sort quant à elle officiellement avec Jean-Manu qu'elle s'apprête à emmener avec eux en congés à Montpazier en Provence. Les enfants ont bien grandi, c'est Julie qui conduit Mam'Zele Esterel, la fameuse 4L rouge de 1962, car finalement Pierre ne sera pas du voyage (son éditeur lui demande une commande de dernière minute), il les rejoindra plus tard par le train. Tout semble aller pour le mieux sauf que lorsque les Faldérault arrivent à destination, il n'y a pas de villa mais un terrain en friche. Ils ont été victimes d'une escroquerie mais décident malgré tout de rester sur place improvisant le camping à la belle étoile.

Ce quatrième tome des Beaux Étés se déroule douze ans avant le troisième volume, et la famille fait à présent route vers le midi. Ce séjour est l'occasion de faire remonter un certain nombre de souvenirs à la surface, et de partager un petit moment de vie familial avec le lecteur. Le récit dégage toujours une dose d'optimisme ainsi qu'un regard tendre sur le quotidien. Le scénario de Zidrou est excellent, dans un style qu'on ne lui connaît pas forcément, tandis que les dessins de Lafebre s'avèrent très dynamiques et empreint de nostalgie. On notera également une "bande-son" très éclectique forcément inspirée des eighties, et une série de rencontres farfelues. Pour ceux qui n'auraient pas lu les tomes précédents, pas d'inquiétude. Les histoires se suivent mais il n'est pas nécessaire d'avoir le début pour comprendre les tenants et les aboutissants de l'album. A noter que le prochain tome prévu en novembre 2018 et s'intéressera aux vacances d’hiver.

VERDICT

-

A l'image de ses prédécesseurs, Les Beaux Étés est une bande dessinée qui respire la bonne humeur. L'ouvrage met du baume au cœur, et comporte une touche nostalgique qui donne envie de lever les voiles et de repartir en vacances. Une véritable bouffée d'air frais qui vous fera quitter la grisaille de la société actuelle.

© 2004-2019 Jeuxpo.com - Tous droits réservés