Deus Ex : Dissidence
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 04 Janvier 2018
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7/10

Scénario : Alex Irvine
Dessin : John Aggs

En 2027, Adam Jensen est le chef de la sécurité de Sarif Industries, une société spécialisée dans les biotechnologies. Sa mission ? Découvrir qui veut nuire aux intérêts de son employeur. Six mois s'écoulent. Mortellement blessé lors d'une fusillade, Jensen a finalement survécu, mais y a laissé une part de son humanité. Contre son gré, il est désormais un augmenté, c'est à dire pratiquement un cyborg. En effet, à cette époque, l'homme est en mesure de se faire greffer de nombreux membres artificiels pour augmenter ses capacités physiques : Des yeux plus perçants, des bras plus puissants, des jambes plus rapides, etc. Le groupe industriel de Detroit a fait fortune dans ce domaine, et a su générer des convoitises. Et bientôt, Sarif s'apprêtera à publier une découverte susceptible de bouleverser le monde. Au point de causer un accident majeur ? 2029. La mission d'Adam Jensen a échoué, l'agent n'a pas pu empêcher la propagation d'un virus forçant les humains augmentés, autrement dit des cyborgs, à attaquer les hommes n'ayant pas choisi la voie du progrès technologique. La population apparaît désormais profondément divisée et un groupe d'extrémistes fomente une révolution menaçant de détruire toute possibilité de cohabitation. Devenu un agent infiltré expérimenté, Jensen devra traquer les dissidents. Entre la mafia, les activistes, l'Église des Augmentés, les complotistes ou encore la surveillance d'Interpol, la mission ne manquera pas d'incertitudes.

Cette adaptation en comics de la série Deus Ex met en scène Adam Jensen devenu un agent de la Task Force 29 d'Interpol. Il va devoir traquer des terroristes manipulés par les Illuminati, alors qu'un journaliste (Titus King) met encore plus d'huile sur le feu entre les différentes factions en présence. Le scénario d'Alex Irvine promet de multiples coups d'éclat mais aussi des séquences particulièrement téléphonées si vous avez parcouru le jeu vidéo Deus Ex : Mankind Divided. Les principaux protagonistes sont d'ailleurs présents car ce comics est avant tout un prologue au titre d'Eidos Montréal. Le dessin de John Aggs met en valeur un monde "steampunk" très détaillé et riche en situations. Du bel ouvrage de ce côté.

VERDICT

-

Deus Ex Mankind Dissidence est un prologue intéressant à découvrir. Pas de révolution à l'horizon, mais une évolution bien troussée. Les dessin de John Aggs sont un régal, l'ambiance steampunk s'avère très immersive et le canevas scénaristique ne manque pas de profondeur même si les situations rencontrés sont extrêmement prévisibles.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés