Mémoires de la Guerre Civile tome 3
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 16 Février 2018
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Richard Marazano
Dessin : Jean-Michel Ponzio

Dans un futur proche, la Terre est littéralement divisée en deux et la population également. D'un côté, nous retrouvons les Enclaves, des endroits hyper sécurisés pour les hautes sphères de la société, de l'autre, nous découvrons les Territoires, des zones de non-droits placées sous la surveillance de commandos spécialisés, les Sections d'intervention. L'un d'entre eux est dirigé par Vivian, victime de cauchemars récurrents depuis quelques semaines dans lesquels il est responsable de la destruction des Enclaves qu'il doit protéger. Serait-ce un rêve prémonitoire ? Toujours est-il que le capitaine et son équipe sont en mission quand un des clandestins annonce la venue d'un libérateur, le Tiqqun, mais avant d'en dire davantage, l'homme est abattu sans raison par un drone. Au fil des pages, nous allons suivre les tribulations d'un personnage qui comprend peu à peu que ses responsables ne disent pas toute la vérité. De ce point de vue, le canevas s'avère très classique, avec un héros qui prend conscience des horreurs commises et qui se sent dès lors investi par une mission divine.

Tel-Aviv, Mumbai, Rio. Trois enclaves ont aujourd'hui été défaites et les combats ont cessé, laissant place à un silence assourdissant. Vivian, Nadia et toute l'unité ont été faits prisonniers par les insurgés et se retrouvent face à un choix déterminant pour leur avenir. Soit rejoindre les rangs de la révolution (c'est notamment le cas de Vivian depuis longtemps, présenté comme le Neo des temps modernes, l'élu qui va renverser le système) ou au contraire resté fidèle au système et profiter d'une retraite dorée (ce qui sera le cas de Nadia). La prochaine ville a libéré est Istanbul et l'issue de la bataille sera déterminant pour l'avenir de la cause et du monde en général. L'histoire de Richard Marazano sait emporter le lecteur dans un univers sombre mais plausible. Le dessin de Jean-Michel Ponzio conserve son style très singulier, certains diraient qu'il s'agit d'un roman photo revisité, mais la réalisation ne manque pas d'originalité en tout cas. Seuls les méchants sont très peu illustré finalement, l'ouvrage se focalisant essentiellement sur le camp du bien. Un excès de sentimentalisme ?

VERDICT

-

Dans un futur où les riches citoyens vivent à l'abri, une équipe de commandos va se retrouver mêlée à d'étranges événements. A sa tête, Vivian, un capitaine qui va comprendre peu à peu le complot ourdit en coulisses et un cauchemar récurrent va rapidement lui enseigner sa destinée. Cet ultime tome de "Mémoires de la Guerre Civile" affiche une trame soutenue et un dessin toujours aussi agréable.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés