Joe Golem, détective de l'occulte tome 1
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 16 Mai 2018
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7/10

Scénario : Mike Magnola et Christopher Golden
Dessin : Patric Reynolds
Couleurs : Dave Stewart

1925. Un violent tremblement de Terre affecte Manhattan et une partie de l'île s'affaisse. Désormais, le quartier est séparé en deux, le Lower Manhattan d'un côté, la cité engloutie de l'autre. En 1955, Simon Church étudie des livres lorsque la foudre frappe le coin de son immeuble. La statue de terre exposée à côté de son bureau semble avoir changé, Joe Golem est né. En septembre 1965, trois orphelins parcourent en barque les rues submergées de New York. Après commis un menu larcin, l'un d'entre eux est happé par une créature issue des profondeurs. Le détective Joe Golem rêve d'un golem de pierre se déchaînant contre des sorcières au XVème siècle en Croatie. Lori Noonan, la maîtresse d'école, demande à Simon Church d'enquêter suite à la disparition de trois orphelins de sa classe. Un mois plus tard, en octobre 1965, le pendule de Simon Church indique qu'un événement trouble se déroule dans le quartier de Greenwich Village. Joe Golem effectue quant à lui une balade en bateau avec Lori Noonan, lorsque Simon Church se rappelle à son bon souvenir. Ils se dirigent chez Argus Bostwick qui a agrandi sa collection d'objets occultes, ce qui n'augure rien de bon.

Cet ouvrage comporte les cinq épisodes de la mini-série Joe Golem, initialement parus en 2015/2016 chez Dark Horse Comics. Il réunit deux histoires, The Rat Catcher (épisodes 1 à 3) et The Sunken Dead (épisodes 4 et 5), créées par Mike Mignola, coécrites par Mignola et Christopher Golden, dessinées et encrées par Patric Reynolds, avec une mise en couleurs de Dave Stewart. Joe Golem avait déjà eu droit à un roman, coécrit avec Christopher Golden (Joe Golem and the drowning city), en octobre 1992 et il n'avait jamais été traduit en français. Ces enquêtes fantastiques reprennent le sacro-saint format des Pulps des années 1930. Joe est un être à la personnalité assez limitée (ce qui est logique après tout) tandis que Simon semble suivre un agenda très personnel. Le dessin est plutôt efficace dans l'ensemble, bien aidé par la palette de couleurs (marron et vert prédominent) qui renforce l'immersion.

VERDICT

-

Joe Golem constitue un bon polar horrifique. Il ne faut pas y chercher grande originalité mais l'ensemble s'avère plutôt solide et évolue dans un cadre plus réaliste que la série Hellboy. Reste à savoir si une suite en comics est prévue ...

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés