Maestros
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 23 Janvier 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8.5/10

Scénario et dessin : Steve Skroce
Dessin : Dave Stewart
Conception graphique : Fonografiks

Le Maestro et toute la famille royale ont été assassinés. Désormais, son fils banni sur Terre, va hériter du trône du Roi Sorcier avec un sortilège qui transformera son utilisateur en DIEU. Avec des ennemis affluents de partout, ce millénial né à Orlando sera-t-il capable de conserver son nouveau royaume magique ?

Willy Kahzar est un homme ordinaire, excepté qu'il possède des capacités magiques prodigieuses et que son père, qui lui est étranger, est le roi sorcier d'un royaume magique dans une autre réalité. La nouvelle choquante du meurtre de son père provoque une vague de visiteurs inattendus. Margaret, la mère de Willy, lutte contre une mer de monstres strip-teaseurs aux formes grotesques. En plus de la petite tâche de sauver la vie de son fils, elle est également venue le ramener dans le royaume de son père où il doit assumer le rôle de Maestro. Évidemment, rien ne se passera comme prévu. Steve Skroce (scénariste de la trilogie The Matrix) nous plonge dans un nouveau monde fantastique à explorer, comprenant des armes mythiques, des artefacts mystérieux et toutes sortes de créatures. Il y a suffisamment de détails pour vous permettre d'acquérir une compréhension de base du monde et vous vous retrouverez à poser des questions par intérêt et non par confusion. Actuellement, il y a quatre personnages qui conduisent l'histoire et chacun d'entre eux intrigue. L'antagoniste est un sorcier maléfique effrayant qui souffre d'une lèpre légère, une infection parasitaire, et vêtu d'un pagne à la mode fait de visages (!).

Le protagoniste principal est un cynique qui vend l'agrandissement du pénis à de riches crétins, jusqu'à ce que sa destinée le rattrape. Le père de Willy n'existe que dans le passé, mais comme les flashbacks ont clairement une forte présence, nous allons le voir un grand nombre de fois. Enfin, la mère de Willy, Margaret, sans qui Willy serait véritablement foutu. Margaret existe comme un pont entre le présent et le passé, ainsi qu'un pont entre notre monde et celui du Roi Sorcier. Chaque personnage est impressionnant et a une facette unique pour se démarquer et attirer le lecteur. Il est facile de voir l’influence du travail de storyboard de Skroce sur Cloud Atlas et Jupiter Ascending sur ce projet. Ces films avaient de si grands mondes fantastiques, c'est exactement ce que ressent dans Maestros. Toutes sortes de monstres ornent les pages. Ils sont effrayants, énervants et ne ressemblent en rien à ce que l'on a vu auparavant. De nombreux panneaux présentent un niveau de détail incroyable et ce qui est encore plus impressionnant, c'est la propreté de l'ensemble. Dave Stewart n'a probablement pas assez de crédit pour le travail de couleurs qu'il a fourni.

VERDICT

-

Maestros est un comics très réussi. Les personnages sont uniques et intrigants, et il y a beaucoup d'humour tout au long des chapitres proposés. Maestros donne un nouveau souffle au genre fantastique et est sans conteste l'un des meilleurs comics disponibles aujourd'hui. La série est-elle vraiment terminée ? L'ouvrage se conclut par un mystérieux "fin de l'histoire Arc A", qui pourrait laisser supposer qu'il y a davantage à venir dans cette histoire.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés