Journey to the Savage Planet
Plate-forme : PlayStation 4 - PC - Xbox One - Nintendo Switch
Date de sortie : 28 Janvier 2020
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


8/10

Dans ce jeu d'aventure coopératif haut en couleur, vous incarnez la nouvelle recrue de Kindred Aerospace.

Seul dans l'espace (ou pas).

Ce n'est pas seulement la première bande-annonce qui nous a rendu curieux au sujet de Journey to the Savage Planet. Typhoon Studios a été fondé par Alex Hutchinson (ancien directeur créatif d'Ubisoft) et Reid Schneider (ancien producteur exécutif d'Electronic Arts). Deux personnes créatives qui viennent de grands studios et ont mis en place ensemble une équipe relativement petite riche en langues (et indépendante). Une équipe composée d'un peu plus de vingt hommes et femmes, avec un budget raisonnable, le moteur Unreal Engine 4 et beaucoup de liberté créative. Autant dire que ce fut une surprise d'apprendre durant l'automne 2019 que le studio avait été vendu à Google dans le but de développer des jeux exclusifs pour Stadia Games and Entertainment. Heureusement, Journey to the Savage Planet n'est pas concerné par cet accord. Dans ce jeu, vous n'êtes pas un héros mais un naïf qui s'est inscrit au programme pionnier de Kindred Aerospace, sans être bien informé sur le quoi et le comment. Vous serez projeté dans l'espace avec des ressources insuffisantes. Il n'y a pas de retour en arrière, mais il y a une mission claire. Vous devez vérifier si la planète sur laquelle vous avez atterri, AT-Y 26, est habitable. L'humanité peut-elle se déplacer sur cette planète ? Vous devez répondre à cette question et bien sûr vous le faites en l'explorant. Bien que vous n'ayez été envoyé que sur la planète, vous êtes pris en charge à distance par Kindred Aerospace. Le PDG un peu trop enthousiaste, Martin Tweed, vous adresse des vidéos préprogrammées. Votre tâche consiste à parcourir la planète et à analyser autant de flore et de faune que possible. Ensuite, envoyez-les à Kindred pour analyse. À cause des spoilers, je n'entrerai pas dans trop de détails sur ce qui est découvert.

En termes de gameplay, Journey to the Savage Planet nous a agréablement surpris. Et pour plusieurs raisons. En premier lieu, il y a la variation nécessaire dans les scènes et différents éléments de jeu sont alternés en douceur. Bien sûr, vous devez explorer et parcourir les mètres nécessaires, mais ce n'est jamais ennuyeux. En plus de cela, il y a de quoi voir, c'est aussi un gros puzzle pour arriver aux bons endroits. Journey to the Savage Planet n'est donc pas seulement axé sur l'exploration, mais aussi sur un grand casse-tête environnemental. Vous devez explorer et numériser et collecter des objets (tels que le silicone, l'aluminium, etc.), car avec les connaissances acquises et les matériaux collectés, vous pouvez créer de nouveaux outils. Vous avez besoin de ces outils pour aller plus loin dans le monde. L'équilibre est presque parfait. Explorer n'est pas ennuyeux, car il y a toujours quelque chose de nouveau à voir. Se déplacer n'est pas ennuyeux, car toutes les demi-heures, vous pouvez retourner sur votre imprimante 3D pour créer une nouvelle compétence, comme le double saut ou un grappin.

Une réalisation réussie.

Si vous pensez que vous n'avez pas assez d'exploration, de mise à niveau et d'action de plate-forme, il existe également de nombreux extraterrestres qui constituent la menace nécessaire. En fait, derrière chaque arbre, buisson ou rocher, il y a en assez sur lesquels tirer. Certaines de ces créatures sont passives et ne vous attaqueront pas tant que vous ne les attaquerez pas. D'autres sont plus agressives et vous recherchent. C'est précisément cette variation (imprévisible) qui rend le gameplay très difficile. Et quand vous pensez avoir vu la majorité au moins une fois, vous rencontrez de nouveaux animaux, une nouvelle faune ou vous vous retrouvez soudainement dans une bataille de boss qui rend une nouvelle partie de la planète accessible. En général, la partie FPS fonctionne bien. Les commandes semblent un peu maladroites, mais vous vous y habituez au fil du temps. Une partie des batailles est une aussi une question de timing. Se déplacer, sauter, glisser et utiliser le grappin: tout se déroule bien et compense largement l'action du tireur un peu plus rigide. Un autre avantage du jeu est l'atmosphère qui a été créée. Tout d'abord, un monde d'une beauté à couper le souffle. Toute la palette de couleurs a été ouverte puis basculée sur la planète. Le jeu est très joli sur PS4 Pro, à la fois en termes de style artistique et de level design. Les effets d'ombre, les combinaisons de couleurs et le design de la flore et de la faune sont parfaitement coordonnés. Cependant, l'atmosphère de ce jeu n'est pas seulement déterminée par l'apparence. Les airs (musicaux) correspondent parfaitement au ton et l'humour dans le jeu est parfait. En voyageant à travers la planète, vous serez accompagné de votre IA appelée EKO qui n'a jamais peur de jeter des bons mots. Le contact avec Kindred Aerospace, et avec Martin Tweed en particulier, se caractérise également par des dialogues hilarants. L'humour ne se limite pas aux interactions. Vos objectifs contiennent également l'humour nécessaire (caché). Par exemple, si vous mourez, vous pouvez visiter l'endroit où vous êtes décédé au tour suivant. Votre corps est alors prêt à être enterré, bien sûr en combinaison avec une courte cérémonie.

Journey to the Savage Planet est un jeu que vous pouvez terminer en six heures. Cependant, cela peut également prendre plus de quinze heures. Le jeu a une belle campagne principale, mais vous donne également l'espace pour rechercher toutes sortes de quêtes secondaires et obtenir des améliorations pour vos objets. Le fait que tout le jeu puisse être joué en coopération est un ajout intéressant qui fonctionne également très bien. Pas de soucis avec les hubs, les écrans de chargement, etc. Vous pouvez simplement rejoindre sur invitation et en peu de temps, vous serez dans le jeu de votre ami. Malheureusement, vous ne pouvez pas apporter votre progression à votre propre jeu. L'hôte héberge la progression, puis d'autres y contribuent. Néanmoins, il est bien sûr très amusant de parcourir ce magnifique monde ensemble et de mener ensemble des combats de boss difficiles. Cependant, il est parfois délicat de savoir comment poursuivre la quête. Dans Journey to the Savage Planet, une multitude d'informations peuvent vous être fournies lors de votre exploration de la planète. Il est parfois compliqué de savoir quels éléments sont nécessaires pour aller de l'avant.

VERDICT

-

Un monde magnifique, un gameplay varié, des interactions amusantes et humoristiques. En plus d'une action de plate-forme stimulante, Journey to the Savage Planet offre un monde à explorer et une histoire qui offre juste assez pour vous divertir pendant huit à douze heures. Le jeu est bien équilibré, les graphismes sont superbes et le style et la direction artistique sont d'excellente qualité. Des ajouts supplémentaires tels que le mode photo et la possibilité de jouer au jeu en coopération complètent le jeu.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés