Poltergay
Plate-forme : DVD
Date de sortie : 07 Juin 2007
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Comédie
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7/10
Réalisé par Eric Lavaine

Synopsis

Beaux, jeunes et amoureux... Marc et Emma emménagent dans la maison de leurs rêves. Ils ignorent que la cave de cette maison, inhabitée depuis près de 30 ans, a abrité une boîte de nuit gay, L'Ambigu. Aujourd'hui, la maison est hantée par cinq fantômes fêtards, taquins et... gays. Gros souci: Marc les voit, Emma ne les voit pas. Impuissante, elle voit l'homme qu'elle aime sombrer dans une apparente folie, peuplée d'hommes habillés en costumes à paillettes, dansant pour l'éternité sur un 45 tours rayé de Boney M. Elle décide de quitter Marc. Seul, ce dernier se perd dans ses interrogations: Qui sont ces hommes habillés seventies qui ne pensent qu'à faire la fête? Pourquoi suis-je le seul à les voir? Suis-je un gay qui s'ignore? Et surtout: Comment récupérer la femme que j'aime? Touchés par cet homme à la dérive, les fantômes vont l'aider à reconquérir Emma...

Un résultat convaincant ?

Poltergay s’annonçait comme l’une des comédies de 2006 avec son pitch original. Sur le papier, c’était sa force. A l’écran c’est devenu sa plus grande faiblesse. Car malheureusement, l’idée de départ (des fantômes gays venant hanter la maison d’un couple hétéro) est à peine exploitée. Eric Lavaine et Hector Cabello Reyes se contente de broder autour sans donner de dimension de réaliser une vraie comédie. Dès le début du film le sentiment de malaise s’installe. Clovis Cornillac semble dopé à la cocaïne, Julie Depardieu nous ressert une prestation de femme un peu larguée, quant aux fantômes ils semblent tout droit sortis de la Cage aux Folles, seul le chat qui n’apparaît pourtant jamais à l’écran vient décrocher quelques sourires à force de s’égosiller contre les intrus. La suite se tient mieux et occasionne même quelques scènes désopilantes avant de retomber dans du grand n’importe quoi. Toutefois le tout se laisse voir. D’autant que l’on ne sent ici aucune malice autour du sujet, le but étant de nous faire rire. Avec un peu plus de subtilité, d’inventivité dans la mise en scène et de retenue chez les acteurs, le film aura pu toutefois etre meilleur. Là, on se situe dans la lignée de la bonne vieille farce à la française qui lorgne toutefois du côté outre atlantique.  A noter que le DVD embarque en bonus le  clip "Born to be alive" chanté par Julie Depardieu, ainsi que son making of, de meme que celui du film.

   

VERDICT

- Poltergay est au final une comédie assez loufoque et qui se montre plutot divertissante.
© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés