Vigilante - My Hero Academia : Illegals tome 2
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 08 Février 2018
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7/10

Scénario : Hideyuki Furuhashi
Dessin : Betten Court
Concept original : Kohei Horikoshi

Vigilante - My Hero Academia Illegals (Vigilante: Boku no Hero Academia Illegals) est un spin off de la série My Hero Academia et a connu cinq tomes à ce jour au Japon aux éditions Shueisha. Dans le monde de My Hero Academia, presque tout les habitants ont des pouvoirs appelés "alter". Normalement, les citoyens ne peuvent pas utiliser leur alter en public, ce qui est un privilège réservé par la loi aux seuls super-héros enregistrés. Cependant, quelques entêtés ont choisi de rejeter cette règle. Ils sont connus comme des justiciers : des gens avec le cœur de héros, mais la réputation de méchants. Koichi Haimawari, âgé de 19 ans, a toujours rêvé d'être un héros, mais ne pensait pas qu'il avait un assez bon Quirk. Au lieu de cela, il passait son temps libre à traîner en ville pour faire de bonnes actions simples, comme ramasser des déchets ou aider les enfants égarés à retrouver leurs parents. Satisfait de son sort dans la vie, Koichi ne s'attendait pas à être plongé dans le monde des héros, mais sa vie est changée à jamais par un affrontement inattendu avec Knuckle Duster, un vigilante, un héros hors-la-loi qui va le prendre comme élève et qui pratique une justice plutôt expéditive. Pour ne rien arranger, Pop Step, une célébrité locale, a décidé de les aider ...

Le premier tome de Vigilante - My Hero Academia Illegals était assez frustrant, car sa créativité et ses personnages s'avéraient très en retrait par rapport à ceux de la série principale. Cependant, avec l’introduction de personnages de premier plan de My Hero Academia, ce volume deux promet d'être au moins plus conséquent que le précédent. Un de ces personnages est Tensei Ida, le héros Ingenium. Dans My Hero Academia, il existe avant tout pour influencer son jeune frère, Tenya Ida, mais il devient ici un personnage à part entière. Son tempérament est significativement différent de celui attendu, étant donné à quel point Tenya, un homme plus droit, l'idolâtre. Tensei entretient des rapports intéressants avec le protagoniste Koichi, car même s'il est un héros professionnel, il ne désapprouve pas totalement le statut de défenseur de Koichi. Les deux ont un certain nombre de moments humoristiques ensemble, et ils ont une belle relation idole / fan. Killer Stain joue également un rôle majeur ici, mais malheureusement, il n'est pas aussi bien géré. Il commence par être un justicier nommé Stendhal et un certain nombre d'indices concernant sa véritable identité sont omniprésents. Ils sont tous excellents, car ils laissent le lecteur se demander «Est-il…?» jusqu'à ce que la vérité soit enfin révélée. Cela dit, le dévoilement réel est moins efficace. Nous voyons un peu comment Stain est arrivé à sa célèbre philosophie et le raisonnement n'est pas satisfaisant. On a l'impression que Stain est parvenu à son célèbre état d'esprit presque par hasard, plutôt que par l'élaboration de son propre code de conduite. Étant donné à quel point Stain est aimé pour son éthique, il est décevant de voir sa propre relation avec eux minée.

Même si la représentation de Stain est mitigée, elle est toujours bien meilleure que celle des protagonistes ou des autres méchants. Bien que Koichi ait des moments charmants, Pop Step et Knuckle Duster continuent d’être génériques, plats et ont un besoin urgent d’être caractérisés plus en profondeur. Cela dit, au moins, ils ont des rôles qu’ils sont censés assumer. Les autres méchants de ce volume qui ne sont pas Stain n'ont même pas de gadgets mémorables et ils ne contribuent en rien à la compréhension du lecteur quant à la manière dont le mal opère dans ce monde. Nous voyons une poignée de cinglés interchangeables dotés d'alter super-forts se faire battre, et c'est à peu près tout. L'aspect le plus fort de ce manga est toujours le dessin de Court. Il y a un bon flux de mouvement dans les scènes d'action et les compositions des pages sont très variées. Les effets sonores sont particulièrement intéressants, car ils sont souvent volumineux, dramatiques et éclatent de manière explosive sous l’impact des attaques des personnages. Tandis que beaucoup de personnages sont génériques ici, il y en a aussi qui au moins ont des dessins frappants. Stendhal est particulièrement impressionnant et capte l'attention avant même que sa véritable identité commence à être évoquée.

VERDICT

-

Dans l'ensemble, Vigilante - My Hero Academia Illegals marque un progrès depuis le précédent tome mais s'avère toujours loin d'égaler la série principale. Bien que la partie graphique soit impressionnante, le scénario est beaucoup moins cohérent. Si les intrigues de Stendhal et d'Ingenium ont toutes les deux leur moment fort, les autres personnages sont incroyablement fades. Il pourrait être difficile de maintenir l’intérêt pour la série à cause de la transparence des protagonistes et de la plupart de leurs adversaires, mais dans l’ensemble, ce volume de Vigilante demeure amusant à défaut d'avoir une direction très forte.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés