Astra - Lost in Space tome 1
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 20 Mars 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : Kenta Shinohara

Astra - Lost in Space (Kanata no Astra) est une série en cinq tomes publiée au Japon aux éditions Shueisha. L'espace n'est plus l'ultime frontière. Aujourd'hui, les lycéens font des voyages scolaires sur des planètes habitables. Mais que se passe-t-il quand tout se passe terriblement mal à neuf années-lumière de l'aide la plus proche ? Ce qui commence comme un voyage de classe agréable vers une planète à cinq années-lumière de distance devient un voyage de survie cauchemardesque pour rentrer à la maison. Pourtant, en 2063, les voyages spatiaux interstellaires sont devenus la norme. C'est le premier jour de Planet Camp, et le printemps d'Aries ne pourrait être plus excitant ! Avec huit autres étrangers, elle part pour la planète McPa pour une excursion d'une semaine. Peu après leur arrivée, cependant, un orbe mystérieux apparaît et les transporte dans les profondeurs de l'espace, où ils trouvent un vaisseau spatial flottant vide.

Nous sommes en 2063 et les humains ont suffisamment avancé sur le plan technologique pour explorer l'espace lointain. L'arrivée des déplacements plus rapides que la lumière a permis aux humains de se rendre sur les planètes à neuf années-lumière de la Terre en aussi peu que cinq heures. Les voyages dans l’espace sont si fréquents que les adolescents des écoles spatiales campent traditionnellement sur des planètes proches, sans aucun adulte pour les surveiller. La prémisse peut sembler ridicule, mais les enfants sont enthousiasmés par leur aventure. Du moins avant qu'un mystérieux globe géant n'apparaisse et les poursuive jusqu'à ce qu'ils soient tous avalés vifs. D'une manière ou d'une autre, le fait d'avoir été emmené dans l'orbe a téléporté chacun des enfants de l'école de Kanata dans l'espace au-dessus d'une planète. Heureusement, ils portaient leurs casques spatiaux avant d'être avalés par l'orbe. Encore plus chanceux, il y avait un vaisseau spatial dans lequel ils pourraient se réfugier. Mais à partir de là, les choses deviennent vraiment étranges. Ils ont en quelque sorte téléporté 5 012 années-lumière de leur lieu d'origine. Perdu dans l'espace, dans un vaisseau spatial abandonné sans l'aide d'adultes et dont l'engin est suffisamment endommagé pour ne pas pouvoir stocker plus de trois semaines de nourriture et d'eau. Les choses pourraient mal tourner très vite, mais ces enfants sont à l’école pour devenir des explorateurs de l’espace. Cela pourrait les aider à s'en sortir, s'ils parviennent à trouver un moyen de créer un équipage opérationnel et de respecter la hiérarchie nécessaire au bon fonctionnement et à la survie de tout vaisseau. Mais nous avons là un groupe de personnages insolites. Normalement, une équipe spatiale serait choisie parce que tout le monde aurait un rôle bien spécifique, mais dans Astra ce n'était pas prévu et ils seront obligés de s'adapter. Kanata peut-il s’appuyer sur ses capacités de survie et son courage pour devenir un bon capitaine ? La personnalité décontractée de Charce peut-elle aider tout le monde à s'entendre ? L'esprit brillant de Zack peut-il l'aider à devenir le Spock du vaisseau ? Même si ces trois peuvent continuer à faire fonctionner les choses, les six autres inadaptés peuvent-ils éviter de s'entretuer ?

Pour être tout à fait honnête, le premier chapitre de ce livre laissait apparaître un shonen assez enfantin, ce qui n'est pas le cas heureusement. A travers ce premier volume, beaucoup de personnages ont gagné en profondeur et en personnalité. Au-delà d'un seul protagoniste accompagné d'une distribution de personnages, nous avons envie d'en apprendre davantage sur bon nombre d'entre eux. L'histoire elle-même est intéressante étant donné que le décor est si loin dans l'avenir et que les personnages voyagent plus vite que la lumière. Cela s'avère être un aspect amusant à explorer. Il sera intéressant de voir si l'équipe peut rester soudée ou si elle se dissoudra rapidement. Le style artistique de Kenta est typique de ce genre, une quantité décente de détails sur les personnages avec des arrière-plans clairsemés. Pour être honnête, beaucoup de scènes se déroulent dans l'espace et n'ont que des étoiles en arrière-plan. Les personnages ont de bons designs et l'esthétique des combinaisons spatiales est une réussite. Au début, les costumes apparaissent comme des tenues classiques, mais ils ont un peu de branding qui les rend plus réalistes. L’histoire elle-même est intéressante étant donné le cadre si lointain dans l’avenir que les personnages se retrouvent plus vite et plus vieux que la lumière. Cela s'avère être un aspect amusant à explorer. Il sera intéressant de voir si l'équipage peut rester soudé ou s'il volera prochainement en éclats.

VERDICT

-

Il y a rarement un moment d'ennui dans Astra Lost in Space. Les personnages rebondissent de planète en planète, confrontés à des situations dangereuses sur terre et dans l’espace. L'histoire réussit toujours à trouver le temps de plonger dans les personnages et de les étoffer. Un début prometteur.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés