Tank Girl : Gold
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 16 Novembre 2018
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Alan Martin
Dessin : Brett Parson

Paraissant en Angleterre dans le magazine 2000 AD, Tank Girl est surtout connu en France par les comics édités chez DC Vertigo dans les années 1990, ce qui ne rajeunit pas il est vrai. Ce nouvel album disponible chez Ankama est la suite de l'ouvrage Tank Girl : Two Girls One Tank paru en février 2018. Sub-Girl est décédée puis revenue d'entre les morts mais n'était pas vraiment à 100%, puis est décédée à nouveau il y a un quart d'heure. Nous sommes maintenant dans son sous-marin, une bande d'or nazi dans la cale, qui est subitement attaqué par une sorte d'hélicoptère armé. N'oubliez pas que c'est le problème numéro un dans Tank Girl : les gens. Les filles ne savent pas comment piloter le sous-marin et soudain, quand tout semble perdu, Booga (une sorte d'homme kangourou) et une autre des filles plongent dans un avion à réaction et détruisent l'hélicoptère, pendant que les filles à bords du sous-marin électrocutent accidentellement le corps de Sub-Girl ... ce qui la ramène à la vie, malgré quelques pertes de mémoire. Plus tard, ils se reposent tous sur une plage et Tank Girl commence à interroger Sub Girl sur le passé. Bien qu'elle ne se souvienne de rien, ils rassemblent suffisamment d'indices pour découvrir que c'est en réalité Booga qui a causé sa mort. En guise de punition, ils l'envoient dans "Furry Road" (c'est expliqué plus tard). Tank Girl punit également Barney, la fille du jet avec Booga, qui a participé à la vente de son char en lui faisant écrire une lettre d'excuses de 2000 mots adressé à Tank Girl et Sub Girl.

Pour ceux qui ne connaîtrait pas la série Tank Girl, sachez que l'action prend place dans une Australie post-apocalyptique, futuriste et fasciste, où l'ordre et la logique font partis du passé. L'ordre parce que cet environnement n'a plus aucune règle à respecter, le pays étant littéralement rongé par la corruption, la logique puisque des personnages hybrides ont vu le jour et qu'il est parfois bien difficile de comprendre tout le second degré employé par les auteurs. L'univers sombre de la série dépeint un monde de violence et de haine. La majeure partie de la population s'entasse dans des mégalopoles futuristes surpeuplées, elles-mêmes infestées de bandits, d'escrocs et de criminels en tous genres de la pire espèce. Contrairement au précédent opus, cet histoire nous présente différents mini-récits.Le résultat visuel se veut explosif, et même si ce "reboot" de Tank Girl est un plus sage que la version originale, beaucoup moins punk qu'une période, son univers demeure inimitable. Tout est brillant et joyeux, mais avec une foule de petits détails amusants qui font que chaque page mérite d'être examinée pour voir s'il y a des blagues ou des références aux années 90 cachées n'importe où. Le dialogue est hilarant. Il y a des jurons et des histoires cocasses entre les personnages très appréciables.

VERDICT

-

Un nouvel opus de Tank Girl qui poursuit la trilogie initiée pour les trente ans du personnage. Cet opus offre un cadre assurément déjanté et beaucoup d'humour noir bien sur. Le visuel est quant à lui plutôt efficace, offrant des personnages bien campés et des décors plus ou moins charmants (selon l'ambiance). L'histoire continuera prochainement dans "World War Tank Girl".

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés