Les Rigoles
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 29 Août 2018
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : Brecht Evens

Quatre ans après l'oppressant "Panther", Brecht Evens revient avec un album qui s'est inspiré des dépressions, de la manie et de la psychose qu'il a dû affronter au cours de la période 2013-2014. Il ne serait pas facile de résumer une histoire cohérente et facilement lisible à partir d'ingrédients aussi puissants. Il prenait son temps et ne quittait son studio qu'après avoir terminé un pavé de 336 pages. Comme à travers un kaléidoscope, «Het Amusement» raconte les histoires de Jonah, Victoria et Rodolphe. Là où le premier essaie de surmonter son passé, Victoria et Rodolphe sont particulièrement impliqués dans une bataille contre leurs démons intérieurs. Bien que l’histoire se déroule dans les rues d’une métropole fictive, Paris ou Bruxelles ne semblent jamais très loin.

Même s’il s’agissait surtout d’une reproduction douloureuse d’une période solitaire, l’auteur ajoute du piquant avec des personnages tels que Victoria, émotionnellement fragile, et surtout le maniaque Rodolphe, qui est le plus fort de sa dépression. En conséquence, "Les rigoles" devient une bande qui se déploie encore plus dans toutes les directions et ne permet que sporadiquement au lecteur de reprendre son souffle. Le support des dessins ne peut être sous-estimé. Le support des dessins ne peut être sous-estimé. Les histoires qui s'alternent sont parfois sobres, parfois fortes et baroques. Mais chaque fois, les dessins soulèvent l’histoire vers un niveau supérieur. Prenons, par exemple, le moment où Rodolphe se déclare guéri sur le balcon de ses parents avec une sorte de sérénade déplacée, mais incroyablement méchante, alors qu’il ne l’est évidemment pas: c’est navrant. Entre toutes ces violences douloureuses, Evens sait régulièrement faire passer dans son travail des éléments faisant référence à la culture populaire et moins populaire. Par exemple, le ballet triadique d'Oskar Schlemmers ou le tableau du Voyageur contemplant une mer de nuages de Caspar David Friedrich. C'est un pur régal pour les yeux et que c'est vrai en quelque sorte, mais dans le cas de cette dernière référence, c'est aussi un atout supplémentaire dans l'histoire. Là où le promeneur solitaire avec Friedrich semble être en mesure de trouver la paix dans la nature, la solitude de Rodolphe est renforcée par les néons. La romance est quant à ele refoulée par la société de consommation et par l'âme perdue qui veille sur un monde dans lequel il ne trouve aucune place.

VERDICT

-

Il n'est pas facile de discuter d'un livre aussi somptueux que "Les Rigoles" tant l'ouvrage s'avère intense. Nous vous encourageons plutôt à découvrir par vous-même à quel point le texte et les dessins vont de pair, à quel point les personnages vous intriguent et, par-dessus tout, à découvrir par eux-mêmes l’origine de ce squelette du chauffeur de taxi.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés