Barakamon tome 16
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 16 Août 2018
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : Satsuki Yoshino

Barakamon est une série toujours en cours de parution au Japon et qui comporte dix-sept tomes à ce jour aux éditions Square Enix. “Barakamon” est une expression du sud du pays qui signifie “avoir la pêche”. La série met en scène Seishu Handa, étoile montante de la calligraphie japonaise, qui collectionne les prix d’excellence pour son travail. Beau et jeune, mais surtout d’une arrogance sans bornes, il met sa carrière en péril le jour où, excédé, il assomme un éminent conservateur de musée qui juge son travail “formaté et sans saveur”… Sanction immédiate pour ce coup de sang : Seishu est puni et contraint d’aller expier son crime sur une petite île, au fin fond de la campagne nippone ! Le jeune citadin, qui espérait au moins pouvoir pratiquer son art dans le calme, ne tarde pas à déchanter : entre les voisins qui débarquent à l’improviste et la bande de gamins qui a choisi son atelier comme terrain de jeu, la partie s’annonce compliquée …

Handa est peut-être le personnage principal, mais Hiroshi vole la vedette pour la plupart de ces chapitres. Cette tranche comprend même des esquisses d'Hiroshi d'âges différents entre les chapitres. Donc, si vous êtes fan de l'adolescent «ordinaire» du village, vous ne voudrez pas manquer ce volume. Cela commence par le jour de la remise des diplômes à l'école d'Hiroshi. Au milieu des mots d'adieu des éducateurs, des souhaits des élèves plus jeunes, des photos commémoratives et d'autres moments classiques de la remise des diplômes, Rina Tajima a du mal à faire une déclaration d'amour à Hiroshi. Cependant, Hiroshi est extraordinairement dense pour une personne ordinaire, et les tentatives de Rina pour exprimer ses sentiments sont mal interprétées à maintes reprises. Le livre propose ensuite deux chapitres brefs et stupides sur Handa et les enfants du village avant de se concentrer sur les pères. Cela commence avec la dernière pièce de calligraphie de Handa senior, ce qui amène une réflexion commune entre Handa et Hiroshi à propos de leurs pères. Ensuite, Handa s'interroge sur les relations de Naru avec son père alors que Yuuichirou Kotoishi envoie un flux constant de messages d'une ligne au jeune calligraphe. Nous n'avons eu qu'un aperçu de Yuuichirou auparavant, et ses cartes postales ne fournissent aucune information solide supplémentaire sur lui, bien qu'elles confirment sa personnalité décalée. Cependant, l'échange de courrier amène Handa à demander à Hiroshi de parler de la mère de Naru. Bien que Hiroshi n’ait pas non plus de faits concrets à offrir, sa réponse confirme qu’aucun des villageois - à l’exception possible du grand-père de Naru - ne connaît les véritables circonstances des origines de Naru. Ensuite, Hiroshi reprend la vedette avec un roadtrip incitant à la découverte d'un repère local et enfin à sa grande sortie en ferry. Les départs suscitent généralement des souvenirs, et nous recevons de nombreuses anecdotes - à la fois drôles et affectueuses, surtout que Hiroshi était le membre le plus pondéré du village.

VERDICT

-

Barakamon est un manga plutôt sucré, et qui distille un récit plus profond qu'il n'y paraît. Les situations se montrent plutôt variées, et tout est géré (forcément) avec beaucoup d'humour. Comme tant d’enfants de petites villes, Hiroshi a décidé de partir pour la grande ville une fois son diplôme obtenu et ce moment est arrivé. Ce tome seize de Barakamon montre à quel point il est considéré par sa famille et ses amis. Ainsi, parmi les aspirations d'Hiroshi pour l'avenir, il y a de bons souvenirs et des tentatives cocasses de dernière minute pour créer des souvenirs avant son départ de chez lui.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés