Star Wars : Les Derniers Jedi
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 02 Janvier 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7.5/10

Scénario : Gary Whitta
Dessin : Michael Walsh

Star Wars 8 a fait couler beaucoup d'encre, de nombreux fans ayant totalement détesté le film. L'auteur de cette adaptation en comics, Gary Whitta, a procédé à plusieurs modifications rendant l'expérience plus intéressante à lire. L'ouvrage débute bien avant la bataille entre la Résistance et le Premier Ordre, pour nous montrer non seulement ce que faisait Luke avant que Ray n'arrive, mais également se focaliser sur son point de vue intérieur. La scène suivante est tout aussi nouvelle, où l'on voit le Général Leia, l'Amiral Ackbar et Poe Dameron se mettre d'accord pour organiser la bataille susmentionnée et, plus important encore, cela donne à Ackbar un développement dont les fans ont été privés dans le film, dont ils avaient grand besoin. Ce qui est encore plus prometteur, c'est que Whitta a spécifiquement qualifié Ackbar comme quelqu'un qu'il va approfondir beaucoup plus au fil des chapitres. Sur une note mineure, Whitta s'est écarté du scénario dans certains cas, ajoutant ses propres qualificatifs pour augmenter l'impact. Par exemple, quand Snoke humilie Kylo Ren, il appelle Rey un "rat de la poubelle, un rat de la casse" et lui lance une ligne disant que son grand-père "aurait eu honte de toi". Inversement, même si c'est aussi mineur, nous avons l'impression que pendant que Whitta prenait Luke au sérieux, cela semblait être aux dépens de Rey car il ajoutait un peu trop de dialogue pour elle et semblait éliminer presque complètement sa lutte intérieure et sa réflexion.

Il y a aussi plusieurs scènes dans le film qui ont été carrément tournées en ridicule par beaucoup de fans, qui, de l'avis de cet auteur (et de beaucoup d'autres) ne ressemblaient tout simplement pas du tout à Star Wars et ressemblaient davantage à quelque chose d'un film Marvel. D'aucuns diront qu'ils ont enlevé la dignité et la gravité de Star Wars. La bonne nouvelle, c'est que Whitta a pris la décision de les éliminer presque toutes. Pour un film dont on disait qu'il était "sombre" et dont les enjeux étaient si élevés, ces scènes n'étaient pas à leur place et leur suppression est une bouffée d'air frais. Un peu d'humour est raisonnable, mais l'un des plus gros problèmes de Star Wars 8 était que certaines de ces scènes n'ajoutaient rien à l'histoire et donnaient aussi l'impression que Johnson poussait trop fort. Plus important encore (et ce qui fait l'objet de la plus grande couverture médiatique), c'est la façon dont Whitta a également décidé de montrer l'impact de la mort de Han sur Luke, et a fait un pas de plus avec l'ajout d'une importante manifestation d'empathie. Le message est incroyablement puissant - peu importe combien Luke a essayé de s'isoler, quand cette révélation frappe, même lui a besoin d'une épaule sur laquelle s'appuyer. Encore une fois, l'accent mis sur Luke et les monologues de Luke sont un régal et dans cette adaptation, c'est normal que Luke soit le point central de toute l'histoire et que nous entendions les choses du point de vue du personnage qui était le héros, plutôt que celui de quiconque. C'est un petit ajustement, mais ça fait une énorme différence.

L'une des principales choses sur lesquelles tout le monde s'est mis d'accord, peu importe à quel point vous aimiez ou n'aimiez pas le film, était à quel point tout était magnifique et époustouflant. Malheureusement, on ne peut pas en dire autant du dessin de ce comics. Il y a des passages où l'on peut voir que les visages et les corps sont simplement retranscrits avec le strict minimum de détails donnés à l'anatomie. Mais d'un autre côté, vous pouvez aussi voir le plaisir que Michael Walsh éprouve à dessiner Luke Skywalker. Il y a une nette différence dans la façon dont Luke est montré, avec des lignes et des ombres qui dominent son visage, et comment tout le monde est représenté. Michael Spicer, le coloriste, fait aussi un excellent travail de transfert des tons de couleurs du film. L'histoire des Derniers Jedi ne changera pas à la suite de cette adaptation. Ceux qui la méprisent avec virulence le mépriseront probablement encore après avoir lu cette série. Whitta a déjà dit qu'il ne changera pas ce que Rian Johnson a déjà proposé. Cependant, il y avait beaucoup d'autres fans qui auraient pu au moins le tolérer si les choses avaient été faites un peu différemment - une scène ajoutée ici, une scène retirée là, quelques mots de dialogue dits différemment, et l'accueil aurait été différent.

VERDICT

-

Cette adaptation de Star Wars : Les Derniers Jedi apporte la résonance émotionnelle qui semblait manquer dans le film et le supplante en supprimant quelques scènes inutiles (souvent avec un humour loufoque) et en ajoutant d'autres qui apportent le développement du personnage de Luke tant attendu. Bien qu'il y aura des aspects du film qu'aucune adaptation ne rendra agréables, sa ré-imagination par Whitta est une bonne nouvelle en soi.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés