Karneval tome 20
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 06 Décembre 2018
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : Touya Mikanagi

Karneval est un shojo signé Touya Mikanagi, et dont la première parution remonte à 2008 dans le magazine japonais Monthly Comic Zero Sum. Actuellement, vingt-deux volumes ont vu le jour dans l'archipel nippon, et le rythme français a donc quelque peu ralenti. L'ouvrage met en scène le personnage de Nai, à la recherche de quelqu'un qui a compté pour lui, et qui a laissé comme seul trace un bracelet abandonné. Quant à Gareki, il œuvre comme pickpocket pour se débrouiller au quotidien. Un jour, les deux personnages, qui n'ont à priori aucun point commun, se rencontrent dans un manoir étrange, où ils vont bientôt devenir les criminels les plus recherchés par les agents du renseignement.

La fin du précédent tome revenait sur la jeunesse difficile de Karoku, notamment son passé de cobaye de l'organisation Kafka et les circonstances qui l'ont amené à se réfugier dans la forêt irisée avec ses parents, dont la flore particulière crée des mirages transformant l'endroit en un vrai labyrinthe (voilà qui n'est pas sans rappeler les bois perdus dans la série The Legend of Zelda). Ce nouveau volume continue cette odyssée dans le passé, et montre la famille cherchant à prendre ses marques dans cet univers singulier. Un jour, un drame va survenir alors que son père était parti se ravitailler en ville, et contrairement à ce que l'on aurait pu penser, Kakfa n'est nullement responsable. Son père s'est retrouvé un jour au mauvais endroit, rien de plus rien de moins. Même Nai, dont il s'est lié d'amitié, ne parviendra pas à réconforter Karoku. A l'époque, Nai est encore une créature étrange et non le jeune garçon qu'il sera quelques années plus tard. La mère de Karoku trouvera elle refuge dans la recherche et va multiplier les expériences contre-nature. En fin de volume, la trame revient enfin au présent, et Yogi revient au centre de l'histoire. Son alter-ego a causé bien des dommages et cette double-personnalité appelle à des sanctions. Les dessins s'avèrent toujours aussi réussis pour leur part.

VERDICT

-

Loin des shojos traditionnels, Karneval nous livre une prestation très soignée, et un univers finalement assez sombre. Le dessin s'avère plutôt efficace, et le scénario se montre assez complexe. Ce volume 20 poursuit la découverte de l'enfance de Karoku (et de facto la transformation de Nai), puis revient dans le présent avec un Yogi qui s'attend à être sanctionné. Un tome riche en nuances.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés