World's End Harem tome 4
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 02 Janvier 2019
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7.5/10

Scénario : Link  
Dessin : Kotarou Shouno

World's End Harem est un manga toujours en cours de publication au Japon et qui a connu sept tomes à ce jour aux éditions Shonen Jump. En l'an 2040, le Japon est arrivé à un tel stade technologique que les gens n'ont plus besoin de travailler. Cependant, le remède contre certaines maladies, notamment la sclérose en plaque, n'a pas été découvert, et les personnes touchées par cette pathologie doivent rester cryogénisées pendant cinq ans, le temps de développer un traitement. Ce qui n'était pas prévu, c'est que tirées de leur sommeil, ces personnes incarneraient le dernier espoir de survie de l'humanité ! En effet, un virus a éliminé tous les hommes de la planète, à l'exception de ceux qui étaient en cryostase. Seulement cinq d'entre eux sont immunisés contre le virus et certaines femmes semblent prêtes à tout pour avoir un enfant. En tant que scientifique, Reito n'a pas l'intention de céder à la tentation alors que le(s) créateur(s) du virus n'hésiteront pas à éliminer tous ceux qui se mettront sur leur route. World's End Harem est le premier manga à paraître en France du scénariste Link (dont il s'agit du premier ouvrage également) et de Kotaro Shouno (une dessinatrice spécialisée jusqu'à présent dans les mangas yaoi et hentai). Étant donné qu'il n'y a que cinq hommes encore vivant sur Terre, les femmes qui commandent tout cherchent non seulement un traitement contre le virus mais également à perpétuer l'espèce humaine en se reproduisant avec les dits sujets (sachant que l'insémination artificielle ne protège pas les bébés mâles de la maladie). Il y a beaucoup (mais beaucoup) de fan service, normal après tout, et le mystère entourant la création du virus est intéressant mais évolue très lentement. Le héros principal, Reito, essaie de rester fidèle à sa petite amie Erisa - qui a mystérieusement disparue - tout en cherchant un remède contre le virus, alors que Kyoji, le sujet numéro 1, entend bien profiter de ce harem qui s'offre à lui. Reito est qualifié de prodige par les professeurs d'université, en ce sens, il devrait être le protagoniste à suivre durant toute la saga.

Dans ce quatrième volet, l'intrigue revient à nouveau sur Reito. Le jeune homme fait route vers Keimon, la ville où le premier cas d'infecté japonais a été reporté. Son objectif est de trouver une piste sur l'origine de la contamination, mais l'épouse de la victime du virus MK refuse de répondre à ses questions. Reito est insistant et parvient à gagner peu à peu la confiance de la vieille dame. Hélas, tous ses efforts seront vains car la femme est mystérieusement assassiné avant qu'elle n'est pu répondre à ses questions. Sentant le danger, elle avait remis un mystérieux cadre à Reito supposé dissimulé de précieux indices sur le virus MK. En le décryptant, Reito découvrira de nouvelles informations sur son origine. Et si le MK avait été sciemment relâché dans la nature ? Cette partie sera également le moment de revoir Erisa, toujours maintenue à distance de l'action. Peu après, Reito fait la connaissance d'une étudiante américaine qui le piège au sauna. La tension est palpable et Reito semble sur le point de craquer. De son côté, Shôta semble de plus en plus ravi d'effectuer sa "mission", ce qui enchante sa surveillante, Karen, qui parvient à être à la fois guillerette et un peu sinistre. Les dessins sont logiquement très agréables et les femmes qui se mettent à nu pour séduire Sôta sont nombreuses (moins pour Reito qui demeure fidèle à sa ligne de conduite mais semblait proche de déraper cette fois). A nouveau, une partie est très orientée ecchi et l'intrigue n'avance réellement que lorsqu'elle est focalisée sur Reito.

VERDICT

-

World's End Harem est un manga divertissant. Le scénario est plutôt agréable à suivre et ne tombe pas dans la production ecchi pure et dure. En effet, le héros tente de chercher un remède à la maladie qui a décimé 99,9% des hommes et refuse d'avoir une aventure avec les nombreuses femmes célibataires qui peuplent désormais la Terre, voulant rester fidèle à sa promise qui a mystérieusement disparue. Ce quatrième volume redonne du sérieux à l'histoire lors des longs chapitres focalisés sur Reito, mais la tournure ecchi retourne à plein régime avec le retour de Sôta.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés