Jakob Kayne tome 1 : La Isabela
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 18 Janvier 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Sylvain Runberg
Dessin : Mateo Guerrero
Couleurs : Javi Montes

Sur l'Île d'Hispagniola, le royaume de la Grande Inquisition a construit sa cité-capitale, La Isabela. Ses remparts sont réputés infranchissables et pourtant ses richesses sont convoités par tous. C'est là que Jakob Kayne doit se rendre pour sa prochaine mission. Les troupes du Sultan Omeykhim ont lancé un assaut sur La Isabela depuis onze semaines mais la forteresse semble bel et bien impénétrable. Les victimes se multiplient dès deux côtés, l'assaillant péri sous le feu ennemi, le culte inquisiteur doit faire face aux développement des maladies (notamment le choléra). Le cardinal Torquemada observe la scène sans déplaisir. Jakob Kayne tente de profiter de la bataille pour se faufiler au sein du micro État. Avec ses couteaux d'ivoire rouge, il entend escalader les remparts à l'abri de tous. Il est l'un des derniers survivants du peuple des Hippocrates, ceux qu'on surnomme les alchimistes-guérisseurs. Jakob est également un Mange-Mémoire, une capacité qui empêche à toute personne de se souvenir de son visage passé le moment présent, excepté son frère Samuel. Si Jakob est un guerrier, Samuel est un guérisseur. Leur mission actuelle est de sauver Victoria Marcheda, la fille d'un riche marchand de La Isabela.

Cette nouvelle saga imaginée par Sylvain Runberg prend place au XVIIème siècle dans un univers résolument steampunk. Nous assistons une fois encore à une guerre de religions, tandis que Jakob tente d'exfiltrer sa cliente et sa famille de la cité-capitale. Grâce à son don (qui est aussi un fardeau), Jakob ne fait presque pas de victimes puisque les gardes ne peuvent de souvenir de son identité, un talent qui pourrait s'avérer gênant lors des rencontres amoureuses. Le dessin de Matteo Guerrero (Gloria Victis) présente une superbe mise en scène pour ce premier tome. Son trait s'avère d'une grande finesse et le découpage s'avère d'un rare dynamisme. La mise en couleurs de Javi Montes est également un régal. Maintenant que le décor est posé, il nous tarde de connaître la suite.

VERDICT

-

Ce premier tome de Jakob Kayne ouvre une aventure prometteuse. Une série dans l'univers du steampunk dont le graphisme et le scénario sont parfaitement maîtrisés et limpides. Une belle surprise.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés