Dragon Ball Extra : Comment je me suis réincarné en Yamcha !
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 06 Février 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7/10

Oeuvre originale : Akira Toriyama
Dessin : Dragon Garow Lee

Dragon Ball Extra : Comment je me suis réincarné en Yamcha ! (Dragon Ball Side Story) est un manga unitaire composé de trois chapitres. Bien qu'il y ait quelques histoires bonus hilarantes à la fin, il faut savoir que cette parodie était un tirage limité dans les pages numériques de Shonen Jump +; en d'autres termes, elle n'a jamais été conçue pour servir de série à long terme. Un lycéen japonais est en route pour un événement Dragon Ball et fait un détour pour rencontrer une fille mignonne. Malheureusement, il est victime d'un accident malheureux et fatal. A sa grande surprise, il se réveille dans l'univers de Dragon Ball sous le nom de Yamcha ! En tant que fan de Dragon Ball, il sait exactement quelle misère attend ce personnage. Il prend donc les choses en main et s'engage à faire de Yamcha le personnage le plus puissant de Dragon Ball !

Qui n'a pas rêvé d'être Son Goku dans Dragon Ball ? Pas Dragongarow Lee en tout cas. Au lieu d'imaginer être le plus fort de la saga ou le plus cool, le protagoniste du manga est magiquement transformé en Yamcha, le plus malsain et le (second) plus faible de l'univers de combattants Z. Une chose que la plupart des fans oublient souvent, c’est que même le dernier des Z est capable de voler, possède une force incroyable, est plus rapide que les balles et peut générer des explosions d'énergie suffisamment puissantes pour décimer les roches. Bien sûr, contre les Saiyans, il ne ferait pas long feu, mais comparez-le à un homme normal (ou même la plupart des super-héros occidentaux) et il est imparable. En tant que tel, lorsque notre héros (encore une fois, un vrai nerd du monde réel) reprend connaissance en tant que bandit du désert de sa série de mangas préférée, cet événement doit être considéré comme une sérieuse promotion. Bien sûr, il y a un moment où il reconnaît que devenir Goku ou Vegeta serait préférable, mais notre héros sans nom réalise bientôt que sa connaissance encyclopédique de la franchise Dragon Ball lui donnera une longueur d'avance sur les événements à venir de la série. Honnêtement, il parvient à en tirer le meilleur parti pendant un petit moment - c'est-à-dire qu'il est utile dans l'un des événements majeurs de la continuité du Dragon Ball avant de retourner dans l'obscurité totale. Oui, les deux premiers chapitres détaillent la pertinence de notre héros alors qu'il se prépare pour l'arrivée des Saiyans - un conflit auquel il (et tous les Z Fighters) parvient à survivre ! Grâce à un programme d'entraînement avancé, comprenant une visite à l'aîné Namek, Yamcha s'engage dans la bataille contre Vegeta et Nappa avec un niveau de puissance supérieur à 10 000 (!!!! ), permettant ainsi au guerrier de rivaliser avec la menace Saiyan. Bien sûr, il est bientôt éclipsé par Goku, Piccolo et le reste de la distribution non humaine, mais pour un instant, le temps est venu pour Yamcha de briller. Il faut dire que c'est la meilleure séquence du livre. Oui, c'est plutôt pensé pour les fans et mieux que les longues séquences avec Bulma (qui était la petite-amie de Yamcha à l'époque). Le troisième chapitre, quelque peu précipité, nous apprend que le lycéen n'est pas le seul à avoir basculé du monde réel à l'univers du plus célèbre animé.

En effet, le troisième chapitre voit notre héros s'affronter face à son ancien rival et à un autre citoyen réincarné, Oushou, qui est revenu à la vie comme le seul combattant Z qui a été retiré de la liste active plus rapidement que Yamcha, le petit empereur Chaozu. Oushou a pris une toute autre destinée que notre protagoniste, et espère devenir le méchant de la série. Ce que cela signifie exactement, cependant, n'est pas clair, car il n'est pas découvert avant la saga Cell et semble n'avoir rien fait de néfaste à ce jour. Maintenant, certes, même si Yamcha et lui s'affrontent dans peut-être la deuxième meilleure séquence de combat de la série (et la seule que nous voyons du début à la fin), cette section semble inutile et bien amalgamée. Il est compréhensible que Lee, en tant que véritable fan de Dragon Ball, savait qu'aucune formation ni aucun jour passé dans la salle de l'esprit et du temps n'amènerait Yamcha à un niveau comparable à celui de Piccolo, et qu'il devait donc trouver quelque chose à faire après l'arc Saiyan, mais cela n’a pas été suffisamment développé pour retenir votre attention trop longtemps. Cela dit, ce livre montre clairement l'amour de Lee pour le mythe Dragon Ball. Le dessin se révèle très fidèle à l'œuvre originale de Toriyama (bien qu'un soupçon moins détaillé que celui de Toyutarou de Dragon Ball Super) et sa compréhension de l'action correspond suffisamment au matériau de base pour rendre certains des combats sympathiques. Pourtant, il y a peu de choses à faire pour que cette série contourne vraiment la fanfiction. C’est une sortie amusante pour les fidèles de Dragon Ball, mais il est peut-être trop dépendant de la connaissance des tropes et des traditions de la série dans sa configuration et son exécution pour les lecteurs débutants ou occasionnels.

VERDICT

-

Dragon Ball Extra est un plaisir coupable pour les fans de la saga. Le dessin se révèle très fidèle à la série principale, il y a beaucoup d'œufs de Pâques et de séquences amusantes dans ce volume unitaire. Cependant Lee ne passe pas beaucoup de temps à développer l'intrigue ou ses personnages, laissant une grande partie de l'histoire peu profonde.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés