Awaken tome 9
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 24 Octobre 2018
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7/10

Scénario et dessin : Hitori Renda

Awaken (Okitenemuru) est un manga terminé en neuf tomes et paru au Japon aux éditions Futabasha. Kanata et son ami Tokiji sont des adolescents ordinaires dans le Japon moderne. Toutefois, des décès mystérieux ont commencé à se produire aux quatre coins de la ville, on a notamment vu la tête d'une victime se transformer en tête d'animal puis exploser. Bien que la presse ne fasse pas vraiment écho de ses affaires (le gouvernement cherche à cacher la vérité), il y a des rumeurs à propos de ses incidents étranges, et un jour, c'est l'école de Kanata qui est concerné. Un mystérieux parasite serait à l'origine du mal. Une brigade privée, réunissant scientifiques de génie et professionnels du combat, est engagée pour lancer une investigation, sans grand succès pour le moment. De plus, Kanata semble impliqué dans l'incident, disposant lui-même de capacités visuelles surhumaines. Un don qui le met toujours dans de drôles d'état lorsqu'il se met à l'utiliser (pour ses examens par exemple !). En réalité, Kanata est ce que l'on appelle un Awaken, un Éveillé, l'une des rares personnes capables de détecter si quelqu'un est contaminé par le parasite. C'est notamment le cas dans son lycée et le service externe d'enquête et d'analyse décide de boucler tout l'établissement afin de tester tous les élèves et déterminer qui est le porteur du parasite. Il faut savoir que la personne contaminée est un mort en sursis puisqu'une fois les symptômes développés, il est impossible de sauver l'hôte du ver. Avec son nouveau talent d'Éveillé, Kanata ne sait plus sur quel pied danser. Le virus a été développé sciemment par une organisation qui chasse ses congénères. Dans quel but ? Mystère, mais le groupuscule a conçu une technique pour sauver l'hôte avant que le parasite n'ait commencé à pondre dedans. Des précautions dont on ignore encore les tenants ...

Dans ce dernier volume de la série Awaken, le service d'enquête et d'analyse a enfin identifié l'homme qui se cachait derrière Utainushi, il s'agit de Levin, un des anciens amis d'Ayagiri. Son objectif est tout simplement d'annihiler la race humaine et une nouvelle forme de vie commence à faire des ravages en ville, absorbant tout ce qui vient à son contact. Kanata, récemment Eveillé à cause de (ou grâce à) un puissant choc, tente de se connecter à l'esprit d'Asu, l'ex-grande sœur de Shiki transformée en créature monstrueuse qui a déjà commis de nombreuses atrocités. Il parvient à découvrir le lieu de la prochaine attaque, et pour la première fois depuis longtemps, le service d'enquête semble avoir une longue d'avance sur les NEV. Autant dire que l'action ne manquera pas dans ce tome neuf, ni les avancées scénaristiques. Mais il y a un mais, il semblait difficile de répondre à toutes les questions laissées en suspens en un seul volume, eh bien c'est effectivement le cas, la conclusion apparaît précipitée. Les rencontres entre le Dr Nozakura et Satoru, les retrouvailles entre Levin et Ayagiri ou encore la rivalité entre Shiki et Asu, tous ses événements s'affichent à vive allure sans véritablement toucher le lecteur. Tout semble croire que l'auteur a du finir Awaken le plus rapidement possible (est-ce son choix ou celui de l'éditeur ?) ce qui s'avère assez frustrant compte tenu des précédents opus. Heureusement, il y a un épilogue cohérent, même s'il s'avère lui aussi très expéditif. Le scénario s'avère toutefois rythmé et le développement des personnages s'éloigne du schéma traditionnel. Hitori Renda, dessinateur de la première saison de King's Game, signe à nouveau des planches d'une grande qualité graphique. Cette enquête policière et scientifique aux frontières du fantastique aurait juste mérité une meilleur traitement.

VERDICT

-

Awaken est un manga qui étonne par son développement très surprenant et par sa qualité graphique toujours aussi précise. Un seinen plus ambitieux qu'on aurait pu le penser et qui s'avère un très bon divertissement. Hélas, ce tome neuf, s'il répond à l'essentiel des question laissées en suspens, se conclut de manière beaucoup trop hâtive pour pleinement convaincre. L'auteur a pu raconter ce qu'il désirait mais sans pleinement aller au bout de ses explications. C'est un peu dommage compte tenu du niveau des précédents volets. Cela état, la conclusion demeure cohérente, ce qui est déjà un très bon point tant certains mangas se terminent de manière artificielle ou convenue.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés