We Never Learn tome 2
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 21 Novembre 2018
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7.5/10

Scénario et dessin : Taishi Tsutsui

We Never Learn (Bokutachi wa Benkyou ga Dekinai) est une série toujours en cours de parution au Japon et qui a connu neuf tomes à ce jour aux éditions Shueisha. Son père a toujours dit qu'un homme inutile devait s'efforcer d'être utile. C'est pourquoi, Nariyuki Yuiga, élève de terminale, s'est consacré à devenir un élève très performant dans son école, en dépit de ses mauvaises notes initiales. Afin de donner une vie meilleure à sa famille démunie, son objectif ultime est d'obtenir la nomination spéciale VIP, une bourse prestigieuse couvrant tous les frais de scolarité futurs des universités. Bien que Nariyuki puisse être un bon candidat, il est constamment éclipsé par ses camarades de classe Rizu Ogata et Fumino Furuhashi, respectivement en mathématiques et en littérature. À sa grande joie, Nariyuki reçoit la nomination, mais il y a un problème : il doit donner des cours à ses deux camarades de classe qui sont désespérément médiocres dans la matière qu'il doit leur enseigner. Pour aggraver les choses, c'est justement dans ce domaine qu'elles souhaitent poursuivre leur avenir. À l'approche du moment où il est temps de soumettre une candidature à une université, Nariyuki doit trouver une méthode de tutorat efficace pour les filles avant qu'il ne soit trop tard.

En 2017, une toute nouvelle comédie romantique est apparue dans le Shonen Jump, prête à combler le vide laissé par la fin de Nisekoi. Rizu est un génie des sciences qui souhaite étudier les arts libéraux, Fumino est très douée en littérature, mais les mathématiques lui font tourner la tête. Nariyuki est coincée entre le marteau et l'enclume, mais qui peut se plaindre d'aider deux filles mignonnes ? L'intrigue n'est pas compliquée et ne contient pas beaucoup de profondeur, mais vous n'en avez pas besoin. La configuration simple offre beaucoup de potentiel pour des moments comiques et romantiques, ainsi que pour la croissance du personnage. Sa structure est similaire à celle de Nisekoi, avec de nombreux chapitres consacrés à une situation idiote avant que l’intrigue ne revienne pour faire avancer les choses. Dans ce deuxième tome, le tutorat de Nariyuki auprès de ses trois élèves se passe bien et Uruka a même réussi son dernier test d'anglais. Néanmoins le proviseur et Mademoiselle Kirisu, la CPE du lycée, doutent que le jeune homme parvienne à aider Rizu et Fumino à progresser. Ils lui lancent alors un ultimatum : si elles n'obtiennent pas la moyenne aux prochains partiels, il devra renoncer à sa mission auprès d'elles !

We Never Learn est un rom-com et c'est justement dans ce deuxième volume que l'angle de la romance prend plus de coffre. Nous connaissons déjà les sentiments d'Uruka, mais d'autres émotions émergent chez les protagonistes. Alors que l'histoire développe sa romance, la comédie doit prendre le relais et elle se débrouille plutôt bien. C'est une série assez amusante avec des tonnes de gags du début à la fin. Le rythme et le timing sont clairs, entraînant des tonnes de blagues qui fonctionnent plus souvent qu’elles ne le font pas. Ce volume est également l'occasion d'introduire deux nouveaux personnages secondaires, Sawako Sekijô (la rivale de Rizu en mathématiques qui cherche à sympathiser avec elle), mais aussi et surtout Mademoiselle Kirisu (l'ancienne tutrice des génies, assez froide de prime abord), deux protagonistes qui devraient aider à développer la trame. Le dessin est très agréable et agréable pour les yeux. C'est une série de l'artiste qui a travaillé sur une spin-off de Nisekoi, dont le style artistique en est très proche avec des filles mignonnes (grands yeux, traits du visage et autres), mais aussi excellent pour la disposition des panneaux et des scènes. Il est absolument formidable de faire fonctionner des moments hilarants, le dessin donne l'impression que Uruka panique tout le temps. Cela dit, dans l’ensemble, cette série ne se démarque pas beaucoup dans la foule des comédies romantiques.

VERDICT

-

We Never Learn est une comédie romantique assez typique de Shonen Jump. Tout fonctionne très bien, fournissant beaucoup de rires et de personnages adorables à suivre. Ce deuxième tome apporte un bon équilibre entre la romance et la comédie, alors que l'arrivée de nouveaux personnages pourraient bien étoffer la trame principale en compliquant le travail de Nariyuki.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés