Food Wars ! tome 28
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 27 Février 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Yuto Tsukuda                
Dessin : Shun Saeki
Avec la collaboration de Yuki Morisaki

Food Wars ! (Shokugeki no Soma) est une série toujours en cours de parution au Japon, et qui a connu trente-trois tomes à ce jour aux éditions Shueisha. Soma Yukihara a grandi dans les cuisines du restaurant familial, et est bien décidé de prendre un jour la tête du restaurant paternel. Son quotidien est toutefois bouleversé lorsque son père accepte un travail dans un place new-yorkais. Le jeune garçon intègre dès lors une prestigieuse école culinaire, Totsuki. Mais il va lui être difficile de trouver sa place dans cet établissement, lui le fils d'un chef de petit restaurant de quartier, tandis que l'école accueille essentiellement la descendance de personnes renommées dans la gastronomie. La première étape consistera à passer l'examen d'entrée, et préparer des plats qui plairont au jury, notamment Erina Nakira, fille de l'administrateur de l'école, et meilleure élève de Totsuki de surcroît. Pour ce faire, il multipliera les expériences culinaires, bonnes comme mauvaises, afin de progresser dans son art. La série met aussi l'accent sur le plaisir de déguster un bon petit plat, avec des séquences extrêmement détaillées et des personnages qui décortiquent littéralement toute la recette. Dans cet arc, Azami Nakiri, le père d'Erina, est revenu à l'académie Totsuki pour reformer l'établissement et développer une gastronomie dédiée à l'élite. Par conséquent, les clubs d'activité sont menacés de fermeture, et c'est la survie du dortoir de l'Étoile Polaire qui est désormais en jeu. C'est pourquoi Sôma a lancé un défi à Azami Nakiri, une bataille en équipe contre les chefs, afin d'espérer remporter suffisamment de sièges au conseil pour le retourner à leur avantage. Le proviseur a finalement accepté que les derniers insoumis affrontent la Centrale lors d'un "régiment de cuisine".

Dans le monde du manga culinaire, peu de titres sont aussi célèbres ou intenses que Food Wars ! Shokugeki no Soma. Le vingt-huitième volume du manga est maintenant disponible et il rassemble les chapitres 236-244. L'arc central bat toujours son plein et les combats des rebelles contre l'élite de Totsuki sont plus intenses que jamais. Sur le plan artistique, ce volume excelle sur tous les fronts. Les illustrations de Saeki mettent l'eau à la bouche grâce à son souci du détail. Les textures sont restituées avec élégance, de sorte que les différents plats sont toujours parfaits. Des garnitures émiettées aux pâtes épaisses, toutes sortes d'ingrédients sont fidèlement dessinés. Même le assiettes et la présentation générale sont divines, car Saeki montre des plats qui ont l'air d'appartenir à de belles tables où seuls les riches pouvaient se permettre de se régaler. La cuisine de ce volume s'inscrit également dans une perspective de développement des personnages. Nous avons une bonne idée de la personnalité des forces en présences et de leurs tribulations en les regardant cuisiner. La résolution tranquille de Tadokoro est comparée à celle d'un boxeur résilient. Le match d'Aldini et d'Eizan, quant à lui, est une bataille d'esprits qui montre leurs styles et leurs habilités respectifs à s'adapter à réagir à des changements soudains. L'intensité des matches doit aussi beaucoup à la narration dramatique de Tsukuda. C'est très clair à quel point les résultats du tournoi sont importants pour les participants. Les enjeux de cette série n'ont jamais été aussi importants qu'ici.

La comédie et les métaphores de ce volume sont également excellentes. Saeki utilise fréquemment des visages de style chibi lors de l'affichage des gags, et ceux-ci ont fière allure. Le processus de cuisson et les réactions des juges à la dégustation des plats sont souvent représentés par des métaphores élaborées et exagérées qui mettent en valeur les moments comiques et dramatiques. Du côté des durs à cuire, il y a un duel armé entre Yukihira et Saito. Saito est représenté comme un épéiste dont chaque coup brise les lames de Yukihira. Yukihira continue cependant à sortir arme après arme, et son arsenal ne se limite pas à des épées. Il apporte des armes à feu dans un combat au couteau, et c'est une excellente métaphore pour la façon dont il rencontre l'expertise de Saito avec une variété de contre-techniques. Le match intermédiaire entre Tadokoro et Akanegakubo est agréable, mais il a moins de punch que le reste des combats. Bien que Tadokoro n'ait pas le temps de briller, aucun moment n'approfondit ses motivations ou son développement personnel. Le déroulement général de l'action ici est aussi un peu moins excitant que le reste du volume. Le troisième match, quant à lui, est passionnant à lire, mais son rythme est un peu accéléré vers sa conclusion.

VERDICT

-

Ce tome 28 de Food Wars! Shokugeki no Soma est encore un autre épisode agréable dans l'arc central. Le dessin est fantastique, à la fois en termes de nourriture délicieuse et de réactions hilarantes des personnages. Les matchs de cuisine sont passionnants à regarder, et nous avons un bon aperçu de la psychologie des différents chefs. En revanche, les combats intermédiaires et finaux souffrent un peu du rythme rapide de la résolution et du manque de profondeur relatif. Néanmoins, la série continue de rester solide.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés