Portrait d'un buveur
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 15 Février 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7/10

Scénario : Jérôme Mulot et Florent Ruppert
Dessin : Olivier Schrauwen

Cette histoire parle de Guy, charpentier de bateau, alcoolique et opportuniste. Et tueur, si ça vous convient. Un digne pirate en somme. Nous le rencontrons d'abord dans la ville portuaire où il erre, supplie et vole. Tout pour avoir de l'alcool. Guy n'est donc pas une figure sympathique et les auteurs ne font aucun effort pour susciter de la sympathie pour lui. Sauf qu'il est le seul protagoniste dans l'histoire à avoir des yeux, un visage. Toutes les autres personnes ont un visage qui reste vide. Donc, si vous voulez vous identifier à quelqu'un, Guy est la seule personne que vous pouvez regarder en face, cela impose tout de suite une ambiance délicate. Guy se présente sur un navire où un apprenti lui est attribué. Il ne veut pas s'en occuper car il veut qu'on le laisse seul et s'isoler autant que possible à bord. Mais l'apprenti, nommé Clément, est également utile pour porter des objets ou livrer des boissons, alors Guy accepte de le prendre en charge. Oui pour l'exploiter surtout.

À bord de leur bateau se trouve une jeune mariée qui doit être amenée chez son époux. Mais elle meurt de scorbut, et lorsque le navire est attaqué et que l'équipage est pourchassé au-dessus de la lame, Guy se réfugie chez les pirates. Ils ont d'ailleurs attaqué le navire délibérément car ils voulaient s'emparer du collier de la mariée et espéraient que son époux - qui ne l'avait jamais rencontrée personnellement - puisse intervenir. Bref, toutes sortes de choses arrivent, il y a beaucoup de morts, mais le seul qui se glisse entre deux feux est le barge Guy. Finalement, il retourne à son port de départ, où l'histoire recommence pour ainsi dire. Une boucle sans fin ? Peut être.

VERDICT

-

Portrait d'un buveur est une histoire mettant en scène un protagoniste désagréable. Les trois auteurs se sont donnés beaucoup de mal pour donner à cet album une forme expérimentale, en raison de la technique de dessin, des couleurs, de l'absence de presque tous les visages. Tout cela en fait un livre très singulier mais qu'il est difficile à appréhender.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés