Dr. Stone tome 4
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 16 Janvier 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Riichiro Inagaki 
Dessin : Boichi

Dr. Stone est une série toujours en cours de parution au Japon et qui a connu huit tomes à ce jour aux éditions Shueisha. Un jour, Taiju prend son courage à deux mains pour avouer ses sentiments à Yuzuriha, la fille qu'il aime, lorsque le ciel est rempli d'une étrange lumière. Toutes les personnes touchées par cette lumière sont transformées en statues de pierre. Après des milliers d'années emprisonnés dans la pierre, Taiju parvient finalement à reprendre sa vie en main et commence à explorer le monde jusqu'à retrouver son vieil ami Senku, libéré de son état de pierre il y a six mois. Taiju et Senku décident de faire équipe et de ramener la civilisation humaine maintenant perdue, en commençant par enquêter sur la véritable nature de la lumière qui les a toutes transformées en pierre il y a des milliers d'années et sur la façon de remédier à la situation. Dr. Stone est une série manga qui mélange fantaisie et science-fiction, en collant les protagonistes dans un principe de science-fiction tout en les projetant dans un âge de pierre futuriste et en réduisant le statut du monde à l'essentiel. C'est une série assez intelligente. Avec son action, son suspense et sa tradition de jeunes héros qui luttent pour survivre dans un monde radicalement différent de celui où ils ont grandi, Dr. Stone répond naturellement aux attentes et le quatrième volume présente le début du grand tournoi d'arts martiaux avec le trône de chef du village d'Ishigami offert comme prime au gagnant, ainsi que les découvertes des protagonistes sur le verre, l'acide sulfurique, et plus encore.

Le dessin de Boichi continue de surprendre dans ce volume. Son travail est tellement détaillé et raffiné qu'il donne l'impression que le monde du manga est plein de vie et de mystères qu'il reste à découvrir. La variété des textures est agréable, tout comme la variété des dispositions. Les compositions de pages de Boichi sont toujours structurées de manière à changer le flux pour correspondre efficacement à l'intrigue et à souligner avec succès les événements les plus importants. Toutes les images sont belles, que Boichi mette en scène la nature ou les inventions des personnages. L'ombrage est particulièrement bon. Le jeu de la lumière et des ombres est très complexe et crédible, donnant au monde un sentiment d'autant plus profond. Le travail sur les personnages est aussi très bon. Les personnalités et les histoires de plusieurs villageois s'étoffent davantage, ce qui permet de les différencier les uns des autres. Chrome obtient un temps de page particulièrement bon car il refuse de suivre les plans initiaux de Senku et exige d'être traité comme un égal. Il a également des moments mignons et légers grâce à ses tics vocaux et ses expressions faciales exagérées. Suika a aussi des moments adorables. Elle n'est peut-être pas un personnage important, mais c'est quand même une des préférées. Ruri ne reçoit pas beaucoup d'attention ici, mais quand elle apparaît, elle préfigure quelques révélations majeures à venir.

Le principal problème avec ce volume concerne ses personnages féminins, en particulier Kohaku. Il y a beaucoup de fan service inutile : Kohaku n'est pas seulement plus matée que ses homologues masculins, elle est aussi beaucoup moins développée qu'eux. Une bonne moitié de ses interactions avec d'autres personnages se terminent en disant qu'elle ressemble plus à un gorille qu'à une femme. Tout cela serait probablement un peu moins énervant s'il y avait d'autres personnages féminins mieux traités, Kohaku est moins un personnage qu'un objet. Les méchants de ce volume sont également un peu fades. Les superbes interprétations que Boichi fait de leurs expressions et de leur langage corporel les rendent plus divertissants qu'ils ne le seraient autrement, mais ils manquent toujours de profondeur et d'unicité.

VERDICT

-

Dans l’ensemble, ce tome quatre de Dr. Stone est une excellente lecture. Les illustrations de Boichi sont de premier ordre, plusieurs personnages profitent de grands moments et le monde du manga est vaste et excitant. En revanche, les méchants et les personnages féminins ont tendance à être assez génériques et, dans le cas de ces derniers, à être trop victimes de fan service. Néanmoins, cette aventure scientifique demeure toujours aussi agréable.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés