Sniper Elite 3 Ultimate Edition
Plate-forme : Nintendo Switch
Date de sortie : 01 Octobre 2019
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


7.5/10

Sniper Elite 3 Ultimate Edition fait son entrée sur Nintendo Switch.

Saga Afrika.

Développé par Rebellion, Sniper Elite III vous place à nouveau dans la peau d'un sniper lors de la Seconde Guerre Mondiale. Vous incarnez un soldat d'élite de l'armée américaine, Karl Fairburne, mais l'intrigue prend cette fois place en 1942 en Afrique du Nord. L'Allemagne nazie développe une arme puissante capable d'écraser toutes les forces alliées sur son passage. Karl a pour mission de soutenir les Renseignements et fournir un appui aux forces alliées dans ce théâtre accidenté. Mais quel est le réel concept du jeu ? Éliminer les ennemis et faire preuve d'une discrétion hors paire, ce qui ne sera pas facile, l'intelligence artificielle étant assez affutée et vous repérant au moindre faux pas. Alors oui il va falloir s'entraîner et observer les mouvements de ses cibles avant d'effectuer une action. Dès lors qu'elle aura réussi, un zoom et un effet spécial sont déclenchés histoire d'immortaliser ce moment. Le titre prend non seulement en compte la gravité, la distance, la force du vent, le coefficient de pénétration. Autant de détails qu'il faudra surveiller avant de décocher un tir. En cas de réussite, vous pourrez apercevoir la Killcam, une vue au ralenti de son tir victorieux, beaucoup plus détaillée que dans le précédent opus.

Nonobstant, Sniper Elite III n'intègre pas que des fusils de sniper. On retrouvera une mitraillette légère, une arme de poing, ou encore un pistolet silencieux. Toutes les armes sont d'ailleurs modifiables, et permettent de mieux appréhender les affrontements directs, même si elles devront s'utiliser avec parcimonie tant les balles sont peu nombreuses. Il reste toujours la possibilité de récupérer des munitions sur vos victimes, et si vraiment le danger était trop présent, il sera possible d'utiliser des grenades ou des mines, mais côté discrétion, oubliez tout de suite. On préférera compter sur les objets de diversion pour attirer le soldat ennemi dans sa ligne de mir. Les jumelles seront d'ailleurs utiles pour observer le niveau sans devoir retenir sa respiration. Chaque mission comporte un ou plusieurs objectifs principaux, mais aussi des des tâches facultatives (destruction de chars ou de tours de contrôle par exemple). A la manière du dernier Splinter Cell, il est possible de marquer les cibles avec les jumelles pour ensuite les suivre sur la mini-carte.

Une réalisation à la hauteur ?

Techniquement parlant, Sniper Elite III marque un pas en avant depuis le précédent opus. Les environnements sont beaucoup plus développés que le Berlin en ruine de Sniper Elite V2, les décors s'avèrent plutôt détaillés, et les jeux de lumières particulièrement crédible. Le graphisme est assez honorable dans l'ensemble, même si les textures se montrent parfois un peu terne et que les modélisations des ennemis n'apparaissent pas toujours très détaillées. Heureusement l'animation est de bonne facture et ne ralentit jamais. Côté jouabilité justement, au sniper cela demeure assez aisé, mais lors des phases à pied, quelques imperfections se font ressentir. Bien sur, vous pourrez aussi désactiver toute assistance dans le mode extrême, seule une boussole indiquant alors le sens du vent. Difficile de viser dans ses conditions ! Sur Nintendo Switch, le jeu utilise la technologie HD Rumble à bon escient. Le joueur peut sentir le battement de cœur de Fairburne chaque fois qu'il regarde le fusil, tandis que l'impact de la balle résonne à travers le contrôleur alors qu'il passe à travers le corps de l'ennemi. L'autre ajout du Pro Controller et des Joy-Cons est la prise en charge facultative des commandes de mouvement, ce qui ajoute une couche d'immersion supplémentaire et rend l'expérience encore plus satisfaisante. Il convient de noter que la Nintendo Switch Lite ne dispose pas de ces fonctionnalités, puisque ni le HD Rumble ni le gyroscope ne sont présents dans la console. L'ambiance est en tout cas l'un des points forts du jeu, et la bande son contribue à vous mettre en immersion. Tout le contraire des doublages français qui semblent tous droits sortis d'une série B. On pourra également tiquer sur la grande linéarité des niveaux. Certes, les environnements sont ouverts, mais le schéma tactique est très souvent identique (une base au milieu du niveau et autour des éléments naturels pour se cacher). Plus ennuyeux, le jeu demeure particulièrement buggé (de collisions surtout). Rien de trop handicapant cela étant.

En solo, la durée de vie est plutôt convenable, avec seulement huit missions mais celles-ci s'avèrent particulièrement longue. De quoi y passer environ douze heures de jeux (on peut sauvegarder à tout instant). On retrouve également différents modes multijoueurs compétitifs (Deathmatch, Team Deathmatch, Distance King, Team Distance King, No Cross), mais également co-opératifs (Overwatch, Survival, Story). Du multijoueurs très classique en somme, mais somme toute très sympathique et Switch oblige, il aussi possible de profiter du coopératif en local à deux joueurs (Overwatch et Survival) et coopératif jusqu'à quatre. Il existe également dans l'Ultimate Edition le DLC 'Save Churchill' (Une mission en 3 parties au cours de laquelle les joueurs devront déjouer une tentative d'assassinat du premier-Ministre Britannique, Winston Churchill), l'emblématique mission "La Traque du Loup Gris" (Hitler et son sosie rejoignent en 1942 la ville de Tobruk lors d’un voyage secret. Afin de préparer cette mission et de tirer le coup de feu ultime et fatal, l’Agent OSS Karl Fairburne doit s’infiltrer dans la ville et atteindre le lieu idéal pour ce tir. Reste à savoir si la cible sera la bonne),  huit packs d'armes supplémentaires, six cartes multijours supplémentaires, la mission exigeante Twilight Strike (en mode Overwatch) et un stand de tir avec des défis spécifiques à chaque arme.

VERDICT

-

Sniper Elite III marque une évolution certaine depuis le précédent volet. Même si l'approche demeure grand public, le titre de Rebellion dispose d'une ambiance intéressante et affiche une réalisation technique très honorable. Le gameplay s'avère toujours particulièrement prenant, mais aussi très exigeant pour le joueur habitué aux FPS traditionnels. La campagne solo occupera une bonne douzaine d'heures, tandis que le multijoueur est également relativement dynamique. L'adaptation sur Nintendo Switch se révèle très solide et les motion control améliorent encore l'immersion.

© 2004-2022 Jeuxpo.com - Tous droits réservés