Mamada tome 3 : Abracadabrante errante
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 06 Février 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : David Ratte  
Couleurs : Fabien Alquier et Myriam Lavialle

Après avoir perdu de vue Sidonie, Mamada évolue à présent seule dans la jungle parisienne. Elle recherche activement la jeune femme, ce qui l'amène à croiser des supporters du PSG et a fêté la victoire du club. Après une soirée trop arrosée, Mamada envoie tous les clients du bar en Namibie, alors que son village est désormais surveillé par des Coréens qui découvrent que le principe actif qui a contaminé Mamada est assez instable. L'oiseau "troué" en est la preuve vivante. De son côté, Sidonie est en mauvaise posture et se fait poignarder par des voyous de banlieue l'abandonnant à son triste sort. Mortellement blessée, Sidonie décide de retourner chez sa mère pour se reposer, refusant de voir un médecin. A son réveil, elle est en parfaite santé, malgré la présence d'une importante cicatrice sur le bas du ventre. De sa fenêtre, elle découvre une fumée rose à proximité, preuve que Mamada n'est plus très loin. Enfin, il faut noter que la créature moebusienne, plus précisément la vieille dame que Mamada a transformé dans le tome précédent, a elle aussi envie de se venger et fait désormais route vers Paris, non sans dévorer les voitures qu'elle trouvera sur son chemin.

Le troisième tome de Mamada clôture déjà la série aux éditions Paquet. Il est toujours question de la confrontation des cultures et de ses préjugés. L'action évolue sur deux fronts, dans la capitale française où l'héroïne est toujours déphasée et tente par tous les moyens de rentrer chez elle (sauf en avion), alors qu'en Afrique australe la situation se tend avec les Parisiens téléportés malgré eux dans un village isolé et des Coréens qui cherchent à comprendre ce qui s'est passé. Tout ce petit monde va être amené à retourner à Paris en avions, avant un finale dantesque dans une usine de production d'un célèbre soda. Mamada est en effet devenue accro au cola, rien de plus normal sachant que son grigri est justement une canette. Une fois encore, le dessin est un habile mélange de réalisme pour ce qui est des décors, et de caricature dans les personnages. Cet album se termine par une fin ouverte, Sidonie se retrouve en Namibie alors que Mamada erre désormais à New York !

VERDICT

-

Un très bon final pour la série Mamada. La recette est toujours la même, il s'agit de mettre en scène le choc des civilisations mais sous un angle inversé. La trame évolue entre le Paris contemporain et un village isolé de Namibie, un sacré contraste, mais tous les protagonistes sont amenés à se rejoindre tôt ou tard. Avant que le destin (ou l'humeur de Mamada) ne vienne à nouveau leur jouer des tours. La série comporte beaucoup d'humour et des personnages étonnants.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés