Persona 3 tome 1
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 22 Mars 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Atlus
Manga : Shuji Sogabe

Persona 3 est un manga en onze tomes publié au Japon aux éditions Media Works entre 2007 et 2015. Il faut rappeler que Persona est un spin off de la série Shin Megami Tensei, autre RPG signé Atlus. L'histoire prend place en 2009, dans un Japon fictif. Dans la ville d'Iwatoda se trouve le lycée Gekkoukan qui, la nuit, devient une énorme tour connue sous le nom de Tartarus, envahie par des bêtes prédatrices appelées Shadows. Tout cela est le résultat d'expériences sinistres qui ont abouti à la création de la 25ème heure, l'Heure Sombre, une période de temps qui semble exister entre deux jours. Les gens normaux n'ont aucune idée que cette heure existe et sont en fait transformés en objets ressemblant à des cercueils pendant cette période. Heureusement, un groupe spécial d'étudiants appelé SEES (Specialized Extracurricular Execution Squad), à savoir la brigade d'exécution extrascolaire spécialisée, a été chargé de convoquer leurs propres Personas (essentiellement des esprits) pour éliminer les Ombres et, espérons-le, mettre un terme à l'Heure noire avant que le monde connaisse une fin malheureuse. Ces héros doivent concilier leur vie trépidante au lycée et leur enquête continue, tout en faisant face aux démons à leurs démons intérieurs.

Shuji Sogabe fait un travail efficace, mais pas parfait, pour faire passer les points importants de l'intrigue du jeu au format manga. Ce volume commence par un flash-back qui est un peu difficile à comprendre si vous n'avez joué à aucun des titres Persona. Par la suite, cependant, les choses deviennent plus claires et l'intrigue avance rapidement. Le dessin est magnifique, l'ambiance est moins torturée qu'à l'accoutumée cette fois-ci, et le personnage apparait plus "normal" que dans d'autres jeux de rôles Japonais. Il ne subit pas de transformations abracadabrantesques ou de statut ambiguë, Minato Arisato a en effet un emploi du temps parfaitement normal dans la journée. Ce n'est qu'à la nuit tombée qu'il montre des aptitudes particulières.

VERDICT

-

Il s'agit d'un excellent premier volume pour les fans de la série Persona, même s'il faut un certain temps pour entrer dans l'histoire si vous n'êtes pas familier avec les jeux vidéos. Le manga reprend essentiellement la même histoire que le jeu PlayStation 2 sorti en 2008, et on est curieux de découvrir si l'auteur va prendre davantage de libertés par la suite.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés