Contamination tome 3
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 15 Mars 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7.5/10

Scénario et dessin : Ao Acato

Contamination (Riuu wo Machi nagara) est une série en trois tomes initialement parue au Japon aux éditions Kodansha. L'action débute à Yokobashiri, une ville située au pied du mont Fuji. Un soldat des Forces d'autodéfense rentre à la caserne en crachant du sang, et bientôt d'autres personnes développement les mêmes symptômes ... avant de succomber rapidement à cette contamination. A l'hôpital général, la Dr Suzuho Tamaki cherche l'origine du mal et craint que cette pathologie mystérieuse puisse aboutir à une terrible épidémie. Sa hiérarchie peine à prendre des décisions courageuses, et pourtant le temps presse. Contamination est une trilogie sanglante, bien qu'il n'y ait pas de zombies ou autres créatures difformes ici. Nous ne sommes clairement pas dans The Walking Dead ou Z Nation, la nature de la contamination est toute autre et les événements décrits font preuve d'un assez grand réalisme, avec de nombreuses données scientifiques partagées au fil des conversations. La trame est bien trouvée et l'action ne s'arrête jamais, faisant craindre le pire si une telle chose arriverait dans le monde réel ...

Dans ce troisième et dernier tome, le "bacille du diable" a déjà fait plus de dix mille morts et se révèle encore plus virulent. La ville de Yokobashiri est totalement isolée du monde, personne ne sort personne ne rentre. Sur Internet, les habitants de la ville sont l'objet de tous les quolibets et lorsque l'on découvre que certains d'entre eux se sont échappés de la zone de quarantaine, la peur se propage. Le virus a un caractère totalement aléatoire, il frappe les gens sans distinction mais tout le monde ne sera pas forcément contaminé. Le Dr Suzuho Tamaki sait qu'elle ne pourra pas sauver tout le monde, et le manga s'attache avant tout à l'aspect humain plutôt qu'à la partie scientifique. L'épilogue de la série est plutôt bien fait pour ne pas laisser trop de questions en suspens, même s'il aurait été appréciable de voir les résultats de la contamination hors des frontières de Yokobashiri. Ce premier récit d'Acato Ao sur le marché français se révèle particulièrement efficace, cependant le trait de l'auteur est assez différent de la norme habituelle, bien qu'il corresponde bien à l'atmosphère générale.

VERDICT

-

Contamination offre un récit plutôt réaliste et qui fait preuve d'un grand dynamisme. Ce troisième volume apporte un épilogue intéressant à ce seinen médical et présente l'intrigue sous différents angles, comme dans une série chorale. Le dessin s'avère assez particulier mais il sied bien à la trame.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés