One-Punch Man tome 14
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 14 Février 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Oeuvre originale : ONE           
Manga : Yusuke Murata

One-Punch Man (One Punch-Man) est un manga toujours en cours de parution au Japon, et qui a connu dix-huit tomes à ce jour aux éditions Shueisha. A noter que cette série est un remake d'une série homonyme initialement publiée sur le blog d'un certain "One", dont le créateur est désormais rejoint par Yusuke Murata, le dessinateur de la non moins célèbre série Eyeshield 21. L'intrigue met en scène Saitama, un jeune homme sans emploi dont le pouvoir est de vaincre n'importe quel adversaire d'un simple coup de poing, d'où son surnom "One-Punch Man". Mais voilà, le super héros est devenu si fort après ses trois ans d'entraînement (qui lui ont coûté ses cheveux) qu'il s'ennuie et passe ses journées à se morfondre . Oh bien sur, quelques monstres, savants fou et démons tenteront de détruire la Terre, mais ils ne constitueront pas une menace sérieuse face à Saitama qui cherche désespérément un rival de taille ! Au point que le personnage semble perdre peu à peu tout émotion. D'emblée, One-Punch Man se présente comme une parodie de récits de supers héros et l'apparence de Saitama est assez ridicule par rapport aux autres personnages. Une sorte de anti-héros pleinement assumé, pas du tout impressionnant, et qui résout les conflits de manière non conventionnelle ! Toujours accompagné de son "disciple", le cyborg Genos, Saitama poursuit son ascension au sein du classement des héros. Mais la tâche n'apparaît pas si évidente dans un contexte ultra concurrentiel ...

Le volume treize s'est arrêté avec divers artistes martiaux entrant dans l'arène et se disputant leur place dans les rangs supérieurs. Des héros de tout genre, ainsi que des artistes martiaux talentueux du monde entier convergent vers le stade pour prouver leur valeur. Cependant, l'association des monstres a réussi à utiliser la compétition comme une distraction. Tandis que de nombreux héros s'affairent, de nombreuses attaques de monstres commencent à s'abattre sur la ville en même temps. Ce volume quatorze dévoile un puissant monstre connu sous le nom de Mutant (Goketsu) qui se révèle aux combattants de la compétition, leur offrant la possibilité de manger des «cellules de monstres» et de devenir des monstres, ou d'être tué par lui. De nombreux combattants potentiels l'acceptent, intimidés par sa présence. Suiryû, le vainqueur du tournoi doté d'une puissance et d'une capacité surprenantes, décline, craignant que cela ne le rende laid. Il affronte un autre combattant qui a mangé les cellules du monstre, mettant en valeur ses compétences et son habileté. En abordant son premier adversaire, Suiryû admet que si Goketsu est aussi fort qu’il le dit, c’est que le combat pourrait être «difficile». Il ne sait pas à quel point la différence entre eux est grande. Suiryû débute avec certaines de ses attaques les plus virulentes, suscitant l'enthousiasme et l'espoir de ceux qui ne savent toujours pas s'ils mangeront les cellules du monstre ou non. Mutant, cependant, n'est pas impressionné. Il attrape facilement Suiryû et commence à le rouer de coups. Meurtri et malmené, Goketsu joue avec Suiryu, démontrant ainsi son immense pouvoir. Les héros de classe A, Snek et Lightning Max, tentent de venir en aide à Suiryû, mais Suiryû est envahi par la peur et tente de fuir le combat. Goketsu assomme les héros rapidement et continue son assaut sur l'artiste martial impuissant. Finalement, un autre combattant nommé Bakuzan apparaît, qui avait déjà eu des ennuis avec Suiryû auparavant. Il mange une poignée de cellules de monstres et, à la surprise de Goketsu, il devient tout à fait une menace de la classe Dragon. Toujours faible comparé à Goketsu, Bakuzan passe du temps à torturer Suiryû, à lui briser les jambes et à frapper son corps déjà vaincu. Suiryû tente d'appeler à l'aide un héros proche, mais tout le monde est occupé à combattre les autres attaques de monstres. Au moment où tout espoir semble perdu, un héros familier fait son apparition - Saitama arrive !

Saitama résiste au pire que Bakuzan a à offrir, démolissant facilement son corps avec un seul coup de poing (surprise). Suiryû explique comment Goketsu se dirige vers le reste de l'Association des Monstres, y compris un monstre légendaire, qui est bien plus fort que tout autre monstre sur Terre ! En supposant que cela nécessiterait une attaque coordonnée de nombreux héros, Suiryû est choqué lorsque Saitama propose de s'occuper immédiatement de Goketsu. Suiryû fait de son mieux pour le faire changer d'avis, mais Saitama est parti avant qu'il puisse faire quoi que ce soit. Des bruits sourds se font entendre lorsque Goketsu et Saitama s'affrontent (hors page, malheureusement), et il ne faut pas longtemps avant que Saitama ne s'avère victorieux. De retour du combat, Suiryû est émerveillé et demande à Saitama d’être son maître - ce que Saitama décline rapidement. Ce volume se lit très rapidement, le dessin continue d'impressionner, y compris certaines séquences d'action fantastiques qui sont largement axées sur Suiryû. La conception de Goketsu inspire certainement la peur - il me semble être fondamentalement un Akuma qui a vraiment embrassé son côté obscur. Le combat de Suiryû avec Choze comportait également des détails assez complexes. En termes de rythme: nous sommes dans l'arc du tournoi depuis quelques volumes maintenant, et cela commence définitivement à se faire sentir. Suiryû a besoin de la majeure partie des premiers chapitres pour vaincre le «mini-boss» Choze, et à partir de ce moment-là, c'est juste un coup après l'autre pour notre kung-fu Fabio. Nous avons quelques intrigues secondaires, dont Genos essayant encore de reconstituer ce qui s’est passé quand il a été démoli par Goketsu et le reste des héros envahis par de nombreuses attaques de monstres. Cependant, la grande majorité du livre est passée à suivre un seul scénario, l'arrivée de Saitama était géniale, bien qu'elle soit tout à fait prévisible. Ramener Bakuzan (qui a fait son apparition dans le volume douze) a contribué à boucler la boucle. Après le passage à tabac de Suiryû, il était très satisfaisant de voir Saitama faire le ménage en un seul instant. Prochainement, nous devrions voir le reste des héros terminer leurs combats contre les différents monstres en fuite … et se battre contre Monster King Orochi !

VERDICT

-

Un volume de One-Punch Man qui se concentre essentiellement sur l'affrontement entre monstres et combattants du tournoi. La différence de niveaux s'avère colossal et beaucoup acceptent de manger les cellules de monstres afin de rester en vie. Un seul personnage sortira les héros de l'impasse, Saitama qui ne fait décidément pas de quartier. L'humour est toujours très présent, offrant des situations particulièrement cocasses et délicieusement absurdes.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés