Deadpool : Trop tôt ?
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 06 Mars 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Joshua Corrin
Dessin : Todd Nauck
Couleurs : Jim Charalampidis

C'est une nuit sombre et orageuse et un groupe de héros, Howard le Canard, Rocket Raccoon (avec Groot) et Ecureuillette se retrouvent dans une mystérieuse demeure, avant d'être bientôt rejoint par Spider-Cochon, Ant-Man, le Punisher et Forbush Man. Il s'avère que Deadpool les a tous rassemblés pour une mission d'une grande importance. Wade leur fait savoir qu'il a des secrets sur chacun d'entre eux et il les exposera s'ils ne font pas le vœu qu'il a. Une fois leur tâche accomplie, un des leurs est assassiné - Forbush Man - et il appartient au groupe d'inadaptés de savoir exactement ce qui se passe. Mais face au mystérieux tueur qui cherche à les éliminer tous, Deadpool va avoir besoin de toute l'aide possible ... ce qui s'avèrera difficile car peu de gens semblent l’aimer. Rassemblant les personnages les moins sérieux de l'univers Marvel, "Deadpool : Trop tôt ?" est sans surprise en partie un exercice de complète bêtise. En plus des sottises habituelles de Deadpool, il y a la maladresse d'Ecureuillette (Squirrel Girl), l'un des êtres les plus puissants de l'univers Marvel qui possède les capacités d'un écureuil. Oui, il y a beaucoup de blagues à propos sur les "noix" et du cynisme de Howard le Canard. En plus d'être une cavalcade incessante de blagues, il y a une petite satire avec une troupe de scouts qui filme avec empressement un combat à partager sur les médias sociaux et tout cela soulève généralement un sourire. Les apparitions du Punisher et du Docteur Strange fonctionnent aussi, avec leur héroïsme ultra-sérieux qui contraste avec l'idiotie qui règne ailleurs.

L'histoire et l'action offrent également un contraste avec la fine équipe menée par Deadpool. Pour une histoire qui se délecte de l'absurde, l'intrigue principale a beaucoup de violence méchante qui comprend beaucoup de décapitations et un hybride qui s'appelle Squirrelpool. C'est parfois un peu secouant, mais même le sort final du méchant de la pièce est désagréable et amusant à la fois. Il y a aussi une autre histoire qui voit Deadpool assister à un concours de sosie de Deadpool pour Halloween. Les choses se passent....eh bien...comment vous vous y attendriez ? Tout au long de cette série de huit numéros, il n'y a pas de moments vides d'action, d'excitation ou d'humour, et par conséquent, la lecture de cette collection est incroyablement agréable. Le scénario de Joshua Corin rappelle le film Cluedo (basé sur le jeu de société). Si les protagonistes n'acceptent pas d'honorer la demande de Deadpool, il sera soumis à un chantage. L'auteur capture l'essence de chaque personnage et crée un livre très agréable. Todd Nauck fait un travail remarquable en donnant vie à tous les héros. La seule chose qui peut surprendre est la façon dont il a conçu The Punisher. D'habitude, Frank a un regard menaçant, intimidant. Ici, il ressemble plus à un personnage de dessin animé du samedi matin mais cela fonctionne bien avec cette histoire. Les couleurs de Jim Charalampidis sont audacieuses et capturent parfaitement l'atmosphère de l'histoire.

VERDICT

-

Deadpool : Trop tôt est un grand et stupide amusement qui prend plaisir à mettre en lumière certains des personnages mineurs de Marvel et à se moquer de certaines des grandes icônes du genre. Bien que le ton soit parfois un peu inégal, passant de la violence cruelle à la stupidité, c'est un agréable divertissement

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés