Fate/Apocrypha tome 4
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 12 Avril 2019
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Manga : Akira Ishida 
Scénario : Yuichiro Higashide / Type-Moon 
Character design : Konoe Ototsugu

Fate/Apocrypha est une série toujours en cours de parution et qui a connu quatre tomes à ce jour aux éditions Kadokawa Shoten. Il s'agit de l'adaptation d'une série de romans japonais de type "light novel" (cinq volumes parus). L'intrigue évolue dans un monde parallèle à Fate/Stay Night, où le Saint-Graal a quitté Fuyuki après la Troisième Guerre où se sont affrontés sept mages pour le contrôle du précieux calice. Le gouvernement décida d'intervenir et le Graal fut dérobé pendant de nombreuses années, ce qui brida considérablement les pouvoirs des mages. Dans les années 2000, à la même époque que la Cinquième Guerre du Graal, le groupe qui aurait mis la main sur le Graal, Yggdmillenia, déclare ouvertement sa sécession de l'Association des Mages et qu'ils sont en possession du calice. L'Association dépêche cinquante magi pour la récupérer, mais tous sauf un sont instantanément abattus par Lancer of Black. L'unique survivant parvient à activer le système de réserve du Grand Graal, permettant la convocation de quatorze Servants au total. Divisés en deux factions, ces derniers s'engagent dans une lutte à mort pour obtenir le calice divin.

Ce nouvel arc de la série Fate propose une histoire indépendante des autres et toute la construction des Guerres Saintes, les invocations des Servants et les esprits des héros sont expliqués dans le premier volume. La série introduit également l'équipe des Noirs, la famille Yggdmillenia, puis l'équipe des Rouges, les membres de l'Association des Mages, et enfin Ruler, la jeune femme chargée de superviser la Guerre et disposant rien de moins que de l'esprit de Jeanne d'Arc. Les quatorze Mages vont s'affronter et nouer des alliances de circonstances pour espérer remporter la Guerre. Dans ce quatrième volume, nous retrouvons la fin d'un affrontement entre la faction des Rouges et la faction des Noirs. Que ce soit le Berserker des Noirs face à l'Archer des Rouges, ou bien l'Archer des Noirs face au Rider des Rouges, personne ne semble vraiment se détacher du combat. Cette bataille sera l'occasion de découvrir encore d'autres personnages, notamment chez les Rouges. Un peu plus loin, Astolfo, le Rider des Noirs, profite de la situation d'une grande confusion pour aider l'homoncule à s'échapper de la forteresse des Yggdmillenia. Une décision qui ne fait pas l'unaminité au sein de son camp, Gordes et Siegfried n'hésiteront pas à s'opposer frontalement à lui. Ruler qui avait décidé de rester neutre coûte que coûte, ne peut rester de marbre face à l'acte commis par Siegfried. Plus tard, Jack l'Eventreur entre en scène et commet des meurtres de Mages, voilà qui promet encore plus de tensions. Entre chaque chapitre, l'auteur présente également quelques explications sur le monde d'Apocrypha, et la relation entre Maître et Servant commence à détailler des éléments intrigants. Une interview croisée de seize pages entre Akira Ishida et Konoe Ototsugu permet également de découvrir de nombreuses anecdotes sur ce projet.  Le dessin est toujours assez agréable et nerveux, Akira Ishida remplaçant Shinjirô rappelons-le, avec un style dans la lignée des précédentes série Fate.

VERDICT

-

Une nouvelle déclinaison de Fate intéressante. Cet arc Apocrypha constitue une porte d'entrée relativement agréable dans la série puisque le mécanisme des Guerres Saintes et le processus d'invocation des Servants sont ici expliquées. On découvre également les deux factions en présence, et un univers toujours aussi riche en mouvements. Ce tome quatre, dans la lignée de son prédécesseur, comporte des scènes d'actions nerveuses et ouvre de nouvelles perspectives sur les liens entre Maître et Servant qui pourraient faire basculer la guerre dans un camp comme dans l'autre.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés