Choc tome 3 : Les fantômes de Knightcrave
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 05 Avril 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Stéphane Colman
Dessin : Eric Maltaite

Pour rappel, Choc est un personnage dissimulant son visage sous un heaume de chevalier, et sans doute le plus grand ennemi de Tif et Tondu. Dans cette trilogie, nous apprenons l'histoire de ce méchant masqué. Il est le fils d'un soldat canadien décédé, Eden, et d'une mère française, Jeanne. Il grandit dans un bidonville de Londres, mais sa mère prend ensuite un travail avec un comte anglais sur le domaine de Knightgrave. Il se lie d'amitié avec le comte et son fils, qui le reconduit rapidement dans une prison pour jeunes voleurs. Là, il apprend la mort de sa mère et à ce moment là, il jure de se venger de la vie. Il réussit à s'échapper et se retrouve à Londres avec un gang de jeunes où il apprend à voler. Il y reste quelque temps jusqu'à ce qu'il se lie d'amitié avec le duc, un voleur flamboyant qui l'emmène sur le continent qui est maintenant densément peuplé de nazis.

Cette troisième partie se poursuit là où se termine la seconde et saute joyeusement dans le temps. Le volume commence à Istanbul en 1955, où Choc semble se noyer après un vol et une poursuite féroce dans le Bosphore. Au moins, une personne déguisée en Choc est sortie de l'eau. Mais l'inspecteur anglais Fixchusset ne croit pas vraiment en la mort de Choc. Et lorsqu'il est kidnappé, puis qu'il se réveille attaché sur une chaise et interrogé par une figure mystérieuse, il sait que son instant ne l'a pas trahi. Son interrogateur est Choc qui est bel et bien toujours en vie. Mais cet interrogatoire est mêlé à d’autres récits, tels que les expériences de Duke et Eden dans l’Allemagne nazie entre 1936 et 1943. On y comprend pourquoi Choc a commencé à porter un masque et, plus loin dans le livre, pourquoi c’est le casque d’un chevalier. Bref, le passé, la vie du mystérieux Choc, est progressivement remplie par l’histoire. Les dessins apparaissent toujours aussi réussis, surtout les décors et les automobiles. Les couleurs sont chatoyantes de la période brésilienne contrastent avec l'ambiance très sombre de l'époque londonienne. Le contexte historique est d'ailleurs bien exploité.

VERDICT

-

Choc est une belle histoire, même s'il faut dire qu'il y a beaucoup de texte dans cette troisième partie, ce qui fait que le rythme demeure assez lent. Malgré cela, l’histoire reste passionnante et intrigante. Ajoutez à cela les beaux dessins d'Eric Maltaite, le fils de Will, et le soin que Dupuis a consacré au livre, et nous sommes face à un classique évident.

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés