Nino, l'aventure américaine - Intégrale
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 28 Mai 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario : Hec Leemans
Dessin : Dirk Stallaert

Nino est un orphelin qui est maltraité et décide un jour de fuir. Il voyage comme passager clandestin à bord du Normandie qui fait route vers l'Amérique et se lie d'amitié avec la riche Claudia del Ponte Vecchio en cours de route. Quand Nino arrive aux États-Unis, le chauffeur de taxi écossais Mac Cab lui offre un abri. Mais très vite, il a des ennuis avec Ennio Macaroni, un mafieux, et est confronté au racisme et au fascisme. Nous sommes dans les années 1930 et, oui, il y a Hollywood bien sûr. Pas vraiment inventif, mais Leemans et Stallaert utilisent des normes connues comme éléments de base pour un produit de qualité. Leur Nino respire la classe. Les éditions Cerises et Coquelicots rassemblent les trois bandes dessinées de Nino (Le voyage en Amérique, La princesse de Manhattan, Le grand dragon), dont les planches ont été soigneusement restaurées, dans un magnifique recueil et David Steenhuyse y ajoute un dossier très solide et richement documenté. On y lit comment les deux auteurs se débattent avec leurs talents, leurs exigences et leur fidélité. On découvre aussi pourquoi la suite reste dans le tiroir jusqu'à aujourd'hui. Dirk Stallaert a abandonné et le succès de la série flamande "F.C. De Kampioenenen" rend difficile pour Hec Leemans de travailler sur autre chose.

La série commence en septembre 1990 dans l'hebdomadaire Tintin. Six mois après la prépublication, le premier album est en magasin et les réactions sont enthousiastes avec comme cerise sur le gâteau des prix BD importants et diverses traductions. Les deux auteurs sont stricts l'un envers l'autre et envers eux-mêmes. Stallaert veut tout représenter comme il se doit, mais il n'a pas le temps de se perdre dans le grand nombre de détails qui se glissent dans ses dossiers. Dans la deuxième partie, par exemple, il dessine toutes les fenêtres des gratte-ciel et travaille à l'exemple d'Edgar P. Jacobs avec des miroirs pour que chaque pli des vêtements de ses personnages soit parfait. Les choses deviennent de plus en plus difficiles et Stallaert prétend qu'il doit toujours faire mieux que ses capacités. De plus, il travaille sur plusieurs choses à la fois, surtout la bande dessinée du quotidien Nero, mais il est fidèle et ne veut pas s'arrêter de travailler avec Marc Sleen. Stallaert travaille sur le troisième album de Nino depuis plus de trois ans et c'est trop long pour Le Lombard qui publie alors la série. Malgré une maison d'édition dont beaucoup rêvent, Nino s'arrête ainsi brutalement.

VERDICT

-

Nino est indéniablement le merveilleux résultat du dynamisme et du talent de deux des plus importants auteurs de bandes dessinées flamands. Malheureusement, c'est aussi la preuve que les choses tournent mal quand le talent s'éparpille sur plusieurs projets menés de front, bien que cela soit économiquement compréhensible.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés