Tokyo Ghoul : Re tome 16
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 17 Avril 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : Sui Ishida

Tokyo Ghoul : Re (Toukyou Kushu:re au Japon) est un manga conclu en juillet 2018 aux éditions Shueisha au Japon et qui connu un total de seize tomes. Comme son nom le suggère, il s'agit de la suite de Tokyo Ghoul. Des meurtres étranges se produisent à Tokyo, et selon les indices laissés sur les scènes de crime, la police conclut que les attaques ont été conduites par des voraces comme les goules. Ces créatures ont une apparence tout ce qu'il y a de plus humaine et peuvent se fondre aisément dans la masse. Ken Kaneki n'était pas vraiment intéressé par ces rumeurs, jusqu'au jour où il se fit violemment agressé par l'une de ses créatures. Laissé dans un état épouvantable dans la rue, les médecins décident d'utiliser les organes de son assaillant, une goule. A son réveil, Ken réalise qu'il est devenu un hybride, mi-humain mi-goule. S'il peut conserver sa psychée humaine, il lui est impossible de se nourrir normalement ! La série s'intéresse donc à l'évolution du jeune homme, quelque peu effrayé par ce qui lui arrive, et qui finalement réussi à accepter son nouveau soi, notamment grâce aux membres du café "l'Antique". Mais après la terrible bataille du tome 14 de Tokyo Ghoul, le héros est finalement tombé au combat, mais a effectué une sortie en fanfare. Le CCG, une organisation gouvernementale chargée d'étudier et de combattre les goules, a décidé de fonder une nouvelle unité dirigée par l'inspecteur Haise Sasaki et composée de sujets expérimentaux, les Quinckes, des êtres capables de contrôler des similis de Kagune. La narration se focalise cette fois pleinement sur le CCG, et le nouveau héros est donc un jeune policier dont la véritable identité ne sera pas un mystère pour les lecteurs ayant parcouru la précédente saison.

Le monde est un enfer ! Depuis que Ken a entendu cette phrase pour la première fois, des dizaines de guerres ont eu lieu, des centaines de corps ont été enterrés et des milliers de litres de sang se sont infiltrés dans le sol de Tokyo. Maintenant, ces mots sont plus réels que jamais, alors que les humains se transforment peu à peu en goules, obligeant le CSG et les goules a collaboré ensemble. Dans le combat sans merci contre le temps, contre Nimura Furuta (dans les souterrains du 24ème) et surtout contre ses démons intérieurs, Ken n'a qu'un seul objectif en tête : sauver le monde. Mais son enfant à naître, les goules et la ville de Tokyo ont-ils encore un avenir ? La fin de Tokyo Ghoul : Re a été si soudaine qu'elle a surpris beaucoup de fans, mais l'auteur a fini par déclarer que ce choix avait été fait parce qu'il avait envie de passer à autre chose et de démarrer une nouvelle série. Ishida a bien résumé les choses dans ce volume seize très dense (322 pages), ce qui explique le prix plus élevé que les précédents. Dans cet arc final, nous avons pu voir comment tout le monde allait et où les personnages comptaient évoluer (la CGG s'est dissoute, le CST prend le relais). Malgré l'épilogue abrupte, la trame fait ensuite un saut de six ans dans le temps, ce qui laisse une piste si Ishida décidait un jour de revenir dans sa saga phare. Les dessins sont toujours aussi clairs et soignés et l'auteur densifie encore ce tome en faisant réapparaître d'anciens personnages et en étoffant leur passé.

VERDICT

-

Tokyo Ghoul : Re se conclut dans un volume extrêmement dense mais dont l'épilogue paraît un peu précipité. L'auteur avouera plus tard qu'il a voulu écourter les derniers chapitres car sa série ne le faisait plus vibrer. Quoiqu'il en soit, l'affrontement épique a eu lieu et les différentes questions laissées en suspens seront résolus ici, de même que l'avenir des personnages sera mis en lumière.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés