Destroy All Humans !
Plate-forme : PlayStation 4 - PC - Xbox One - Nintendo Switch
Date de sortie : 28 Juillet 2020
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Action/Aventure
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7/10

Incarnez le maléfique extraterrestre Crypto-137 et terrorisez les terriens des années 1950. Prélevez leur ADN et anéantissez le gouvernement.

Mars Attacks ou Clone Wars ?

Dans cette production initialement développée par Pandemic et adaptée désormais par Black Forest Games, une fois n'est pas coutume vous incarnez le méchant, un Extra Terrestre. Nous sommes loin du gentil ET de Spielberg, ici Crypto tient plus du personnage issu de Mars Attacks, et pour asservir ses noirs desseins il ne faudra pas hésiter à tout détruire, la population avec. Mais Crypto n'est en réalité pas le vrai Crypto. L'original a été tué et il est donc un clone (le 137ème pour être précis), qui va devoir chercher ses congénères dans l'Amérique profonde des années 1950. La ressemblance avec le petit gris de Roswell n'est donc pas un simple hasard !  Le pire, c'est que nous sommes en pleine Guerre Froide, et les Etats-Unis pensent que c'est énième un mauvais coup des Communistes. Il faudra donc veiller, en sus d'éviter la Police et l'armée, à l'organisation secrète qui cherche à vous mettre en pièces. Cependant nous ne sommes pas dans un épisode de X-Files, et l'ET sait se défendre. Il suffit de regarder son armement pour s'en convaincre avec les traditionnels lasers et une technologie très poussée ! L'histoire de Destroy All Humans! est divisée en missions, qui proposent des cartes semi-ouvertes et vous devez remplir certains objectifs spécifiques. Comme en 2005, le titre reproduit ce qui l'a rendu célèbre, puisqu'il ne s'agit pas d'un jeu répétitif. La jouabilité utilise un modèle très classique.  Avant de tirer, on verrouillera sa cible et un menu indiquera les actions possibles. Au niveau sonore, les musiques collent parfaitement à l'ambiance de même que les dialogues (en anglais) très drôles et remplit d'humour noir.

Parmi les changements majeurs apportés par la nouvelle version, il y a la façon d'accomplir les missions. Si dans le jeu original vous n'aviez pas d'objectifs secondaires, vous pouvez maintenant obtenir plus d'ADN en explorant la carte et en rendant notre protagoniste encore plus fort. Pour cela, il y a de nouvelles améliorations et plus de compétences par rapport à la mouture d'origine. Crypto-137 est également devenu plus qualifié. Si dans le jeu original vous pouviez obtenir dix-huiy améliorations, il y en a maintenant soixante-six, réparties entre le protagoniste lui-même et la soucoupe volante. Ainsi, il est possible d'augmenter les dégâts de diverses armes, du bouclier et même d'obtenir le fameux SKATE, qui est une amélioration acquise après une mission de jeu. Et cela est bien exploré dans les extras. Il faut environ huit heures pour terminer la campagne et vous laisserez derrière vous beaucoup d'objets de collection et d'options d'amélioration. Bien sûr, vous n'avez pas besoin de tout pour terminer le jeu, mais cette mouture comporte une mission inédite qui avait été retiré du titre d'origine et qui a été restaurée. Le système de gestion des statistiques i rappelle GTA, et comme ce dernier, vous permet une liberté totale d'action.

Un remake réussi ?

Destroy All Humans a gagné une évolution technique (et de gameplay) considérable par rapport à sa version originale. Grâce à Unreal Engine 4, les environnements sont beaucoup plus vifs et détaillés que sur PS2 et Xbox. Bien sûr, c'est une évolution naturelle, même de la technologie, mais c'est très intéressant quand on compare la richesse des détails qui ont été ajoutés. L'environnement est plutôt charmant avec une ambiance Fifties bien reproduite, et une animation qui suit en toutes circonstances. Mais tout n'est pas parfait dans ce remake. En même temps qu'il gagnait en qualité graphique, il y avait une certaine paresse des développeurs à créer plus de modèles de personnages. En jouant, vous rencontrez un homme blond avec une veste rouge dans différentes parties du jeu, ou même un ouvrier avec un chemisier orange et une moustache. Ce policier sera alors marqué sur presque toutes les cartes. À cela s'ajoutent d'autres détails narratifs : Bien que le jeu vous donne parfois des options sur la façon de remplir les missions (furtivement ou non), dans les cinématiques, ce n'est pas l'impression que nous avons. Même si vous êtes découverts à plusieurs reprises par des humains, la présence de Crypto-137 sur Terre est un secret pour tout le monde. Et cela aborde une autre caractéristique comique du jeu: une partie de l'artifice narratif du jeu consiste à inclure des couvertures de journaux où le gouvernement blâme les communistes pour tout ce que vous faites !

Si les armes conventionnelles ne vous suffisent pas, Crypto dispose de pouvoirs psychiques. A l'instar de Second Sight, il est possible d'utiliser la télékinésie pour soulever des objets ou des ennemis. Mieux, il est également envisageable de pénétrer l'esprit des victimes ! Si cela ne suffisait pas, vous pourrez prendre l’apparence d’un être humain, dans des missions qui demandent parfois beaucoup de discrétion. L'objectif principal en réalité est de récupérer de l'ADN humain, mais la partie qui vous intéresse. Il en résulte que vous passez votre temps à leur exploser la tête pour obtenir les précieux fragments d'ADN dans le cortex cérébral. Au fil de la progression vous devenez plus fort et pouvez lire dans les pensées. De plus l'ADN récolté servira à acquérir des évolutions pour vos armes. En 2005, notre protagoniste a pu voler, tirer, ramasser des objets, lire dans les pensées et autres, mais pas en même temps. Les quinze années qui séparent le remake de l'original ont permis à la technologie d'aider et il est désormais possible de voler en lévitant quelque chose (ou quelqu'un). De plus, appuyez simplement sur un bouton pour lire dans les pensées ou extraire des cerveaux, et si vous voulez que le processus soit plus rapide, continuez d'appuyer. Ce sont de petits changements qui ont positivement affecté le gameplay, le rendant plus moderne.

VERDICT

-

Drôle, mais aussi parfois très dérangeant, Destroy All Humans !  est une production assez décalée qui fait plaisir à voir. C'est un remake de qualité, mais qui apporte des problèmes qui peuvent être assez gênants. La difficulté, soutenue par la caméra confuse lors du vol de la soucoupe volante, enlève une partie de l'éclat du jeu. Et son humour spécial en fait un jeu à ne pas mettre entre toutes les mains !

© 2004-2020 Jeuxpo.com - Tous droits réservés