Fantastic Four tome 1 : Fourever
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 29 Mai 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7.5/10

Scénario : Dan Slott
Dessin : Sara Pichelli, Nico Leon et Stefano Caselli
Couleurs : Marte Gracia et Erick Arciniega

Depuis la conclusion de "Secret Wars" en 2015 , la question a toujours été de savoir quand les Quatre Fantastiques devaient être réunis. Cette question est résolue dans Fantastic Four Vol. 1: Fourever. Le premier numéro se concentre sur Ben et Johnny, comme l'écrivain Dan Slott montre aux lecteurs leur vie sans Reed et Sue. L'artiste Sara Pichelli saisit bien l'expressivité des deux personnages, en particulier Ben, qui est en train de prendre des décisions qui vont changer sa vie. Johnny, toujours dans le déni de l'absence de Reed et de Sue, s'en va quand il voit une fusée éclairante des "Quatre Fantastiques" dans le ciel. Marte Gracia, artiste coloriste, utilise une variété d'oranges et de rouges qui aident à transmettre l'humeur de Johnny. Lorsqu'il découvre que la source de l'éruption, le rouge foncé utilisé par Gracia aide à exprimer la frustration et la déception de Johnny. Après ce premier chapitre, les lecteurs découvrent une courte histoire de Slott et Simone Bianchi qui montre les événements en Latverie. Le retour du docteur Fatalis, qui ne joue plus au héros, préfigure le retour des Quatre Fantastiques et, d'une certaine manière, le retour à la norme de l'univers Marvel. Ce premier volume réunit les quatre premiers numéros de la série au prix de 10€ seulement.

L'équipe n'est pas réellement réunie dans le premier chapitre du volume, un point qui a été clarifié avec humour par le récit d'une page de Skottie Young et Jeremy Treece, Impossible Man. L'équipe se reforme vraiment à partir de la fin du deuxième numéro, laissant la vraie réunion - les émotions et les combats - jusqu'aux deux derniers chapitres. D'une part, cela aide à créer de la tension et permet à Slott de faire connaître aux lecteurs le casting plus large de la Future Foundation (et le nouveau méchant, Entropy) d'une manière organique, et - puisque Reed se téléporte plus que Ben et Johnny - cela permet à Reed, Sue et aux enfants de revenir dans le paysage Marvel sans avoir à passer par des salutations ou des explications face à chaque personnage qu'ils connaissent. D'un autre côté, ces retrouvailles rapides laissent à désirer. En particulier, la dernière fois que les lecteurs ont vu Reed et T'Challa, ils avaient sauvé le multivers en s'affrontant contre Fatalis dans la Guerre secrète de 2015. Théoriquement, leurs retrouvailles devraient être assez significatives, mais les deux personnages ne se disent rien. Bien que la série aura le temps d'explorer la relation des Quatre Fantastiques dans son ensemble, il est frustrant que ce volume d'ouverture voit tant de ces personnages dans le même cadre, mais relègue ces moments aux prochains numéros.

Le dernier chapitre, "Irremplaçable", est un épilogue aux trois numéros précédents. Reed, Sue, Val et Franklin rentrent chez eux avec Johnny et Ben pour découvrir qu'une nouvelle équipe, les Fantastix, se bat contre le Démolisseur. Pour ce numéro, les artistes Stefano Caselli et Nico Leon reprennent les tâches artistiques, Erick Arciniega se chargeant de la coloration. Le combat est très amusant, les Quatre Fantastiques se demandant s'ils devraient ou non s'impliquer - et comment le Fantastix a réussi à les remplacer dans les quelques heures où Ben et Johnny sont partis de la Terre. C'est une conclusion divertissante au volume qui complète également l'intrigue secondaire de Reed et Val.

VERDICT

-

Ce premier volume de Fantastic Four est une aventure engageante pour l'équipe éponyme, mais parfois l'histoire semble parfois précipitée. Le retour de Reed et Sue semble être une grande épopée, mais ici, ces moments sont éphémères, et les implications plus importantes de leur comeback sont reportées pour les prochains numéros. Cet arc de quatre numéros aborde beaucoup de choses, et tout ne donne pas l'impression d'avoir le temps nécessaire pour éclore. Cependant Slott et Pichelli décrivent avec réussite les plus petits moments entre les Quatre Fantastiques eux-mêmes.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés