Magi tome 32
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 13 Juin 2019
Résumé | Test Complet | Images | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


8/10

Scénario et dessin : Shinobu Ohtaka

Nous plongeant au cœur des 1001 nuits, Magi met en scène un personnage d'Aladin bien loin des contes d'autrefois, dans une série qui a connu trente-sept tomes au Japon aux éditions Shogakukan. On ignore d'ailleurs tout de son passé, si ce n'est qu'il a un jour rencontré un génie et qu'il ne lui a demandé qu'une seule chose, devenir son ami. Depuis, Hugo, est enfermé dans sa flûte, mais suite à un problème, il ne parvient plus en sortir sa tête. Après le terrifiant passage à Magnostadt, la terre de magie où Aladin a poursuivi son apprentissage de Magi mais également découvert la vérité sur les pouvoirs des magiciens, Aladin, Ali Baba et Morgiane ont repris la route tous ensemble. Cela sera l'occasion de raconter l'histoire d'Alma Torran, le monde d'origine d'Aladin, un univers où plusieurs espèces indépendantes et intelligentes cohabitaient au sein d'une société prospère. Mais au fil des siècles, la lutte pour la suprématie du monde a débuté, et les espèces les plus fortes ont commencé à détruire les espèces les plus faibles, celles-ci devenant une source de nourriture pour les dominants. Et qui était le maillon faible de la chaîne ? Les humains. Afin de tenter de restaurer la paix, Ill Ilah, le créateur d'Alma Torran, est intervenu pour sauver le monde de la destruction. Il décida finalement de sauver l'humanité de l'extinction en donnant aux 500 humains survivants la puissance de la magie, et 72 bâtons divins pour gouverner et unir le monde. De quoi stopper les guerres pendant un temps, et découvrir les origines du monde d'aujourd'hui. Depuis le volume trente, Ali Baba est enfin revenu dans son monde après trois ans à errer aux portes de l'Univers. Désireux d'aider son amie Kôgyoku à sauver le royaume de Kô, il entreprend un voyage autour du monde pour tisser son réseaux de transport, ce qui ne sied guerre à Sindbad, devenu président de la coalition internationale ...

Magi se dirige vers ce qui s'est avéré être son arc final. Vous avez l'impression qu'il a beaucoup de cordes à son arc, car l'ambiguïté de Sinbad devient un peu moins ambiguë - sera-t-il le dernier grand méchant ? - et nous avons aussi d'excellents drames politiques. Shinobu Ohtaka a parcouru un long chemin en tant qu'auteur shonen depuis Sumomomo Momomo e La scène de combat qui ouvre ce volume est l'une des meilleures de la série, avec beaucoup d'action dynamique et de rebondissements compliqués pour les personnages mais divertissants. Il est toujours difficile de trouver un moyen d'intensifier le drame dans des scènes comme celles-ci sans se diriger vers le territoire des clichés. Hakuryu fait tout un drame en se faisant piquer par le scorpion possessif d'Arba pour que ce soit lui qui se moque essentiellement d'elle (et du public). Le fait qu'Alba porte le corps d'Hakumei ici aide aussi, car c'est amusant de voir tant d'expressions folles et maléfiques sur un si joli visage. La deuxième partie du tome est consacrée à la romance et à la politique. Ali Baba et Morgiane se réunissent, c'est à ce moment là que le jeune homme fait sa demande de mariage. Le fait que la paix soit revenue dans le pays et que beaucoup de citoyens sont en train de fonder une famille, pousse Ali Baba à s'interroger sur son propre désir de fonder la sienne. Nous avons également des flashbacks judicieux qui montrent à quel point Morgiane et Ali Baba ont fait du chemin depuis le début de la série. Kôgyoku, qui a du mal à être le leader de l'Empire Kô, trouve finalement la détermination nécessaire pour rompre avec Sindbad et de laisser la nation se battre seule. C'est une décision courageuse, et il est probable que Sindbad n'apprécie pas vraiment cette situation. Le dessin est quant à lui toujours aussi soigné, et l'évolution stylistique se ressent dans les décors beaucoup plus profonds qu'auparavant.

VERDICT

-

Évoluant dans un univers mêlant humour et action, Magi n'a pas reçu autant d'attention que les autres grandes séries Shonen Jump, probablement dans la mesure où la série était présentée dans le Shonen Sunday et non le magazine régulier. Mais ce tome trente montre que l'intrigue est vraiment restée à un niveau de qualité élevé sur la durée. Avec seulement cinq volumes à paraître, les lecteurs devraient être impatients de voir comment la série se débrouillera dans sa dernière et tumultueuse partie.

© 2004-2021 Jeuxpo.com - Tous droits réservés